L’intérim recule au profit des contrats à durée déterminée

Dans le Grand Est, la crise économique s’est traduite par une évolution dans le recours aux formes particulières d’emploi : contrats à durée déterminée, intérim, apprentissage et emplois aidés. Au total, ces types de contrats concernent 348 500 salariés parmi les 1 927 000 du Grand Est et 13,1 % des heures travaillées en 2013, soit le plus faible taux de recours des régions de province.

Communiqués de presse
Dernière mise à jour le : 22/11/2017