Documentation sur les bases de données infracommunales à l'IRIS

Les résultats infracommunaux du recensement de la population sont proposés sous la forme de bases de données à l'IRIS. L'IRIS constitue la maille de base de la diffusion infracommunale standard. Il est parfois appelé « quartier IRIS ».

Sources
Dernière mise à jour le : 30/06/2016

Contenu des bases

Les bases de données infracommunales portent sur l'ensemble des IRIS des communes découpées en IRIS, que ces communes aient plus ou moins de 10 000 habitants. Elles contiennent également les données au niveau communal, pour les communes non découpées en IRIS, afin de couvrir l'ensemble du territoire.

On distingue trois types d'IRIS :

  • les IRIS d'habitat : leur population se situe en général entre 1 800 et 5 000 habitants. Ils sont homogènes quant au type d'habitat et leurs limites s'appuient sur les grandes coupures du tissu urbain (voies principales, voies ferrées, cours d'eau, ...) ;
  • les IRIS d'activité : ils regroupent environ 1 000 salariés et comptent au moins deux fois plus d'emplois salariés que de population résidente ;
  • les IRIS divers : il s'agit de grandes zones spécifiques peu habitées et ayant une superficie importante (parcs de loisirs, zones portuaires, forêts, ...).

Parmi les IRIS, 92 % sont des IRIS d'habitat, 5 % des IRIS d'activité et 3 % des IRIS divers.

Les bases à l'IRIS sont organisées selon cinq thèmes :

Le niveau de détail des données et l'organisation des bases sont proches de ceux des chiffres clés.

Le thème « Emploi - Population active » est absent car les données sur le lieu de travail ne sont pas traitées au niveau infracommunal dans le recensement.

Pour utiliser les données infracommunales et les indicateurs de précisions assortis :

Géographie et modifications territoriales

Les données de l'année n sont présentées dans les limites géographiques (communes et IRIS) en vigueur au 1er janvier n+2.

Un indicateur permet d'identifier les IRIS qui ont subi une modification depuis le recensement de 1999. La quasi-totalité des IRIS a conservé les mêmes limites qu'en 1999. Pour ces IRIS, les résultats des deux recensements sont donc comparables sous réserve de tenir compte, le cas échéant, des changements de concept qui sont intervenus avec la mise en œuvre du nouveau recensement.

Pour en savoir plus : Documentation sur la géographie communale et infracommunale