Le Service statistique Sécurité intérieure

L'Insee et la statistique publique
Dernière mise à jour le : 26/06/2015

Le Service statistique ministériel de la Sécurité intérieure (SSMSI) du ministère de l'Intérieur assure la fonction de Service statistique ministériel (SSM) dans le domaine de la sécurité intérieure et de la délinquance.

Missions principales

Le SSMSI assure la centralisation, le contrôle, le traitement et la diffusion des données relatives à la criminalité et à la délinquance enregistrées par la police et la gendarmerie.

Il met à disposition des cabinets, des directions générales et centrales et des unités locales de la police et de la gendarmerie des informations et des analyses statistiques utiles pour définir, contextualiser, territorialiser, gérer et évaluer les politiques de sécurité.

Il assure la diffusion auprès du grand public d'informations statistiques sur les sujets de sécurité intérieure et de délinquance, construites sur la base d'enquêtes ou de données administratives.

Production statistique

À partir d'octobre 2015, le SSMSI assure la production et la diffusion d'indicateurs statistiques mensuels sur les infractions constatées par les forces de sécurité (police et gendarmerie), qui constitueront une statistique publique conjoncturelle et localisée sur la partie de la délinquance qui est connue de ces services.

Il est associé à la conception et à l'exploitation des enquêtes de la statistique publique mesurant le nombre et les caractéristiques des victimes d'infractions (enquêtes de victimation).

Études et prévision

Le SSMSI réalise des études visant à permettre la compréhension des phénomènes délinquants, à analyser leurs évolutions et leurs localisations. Ces études visent essentiellement à orienter et à évaluer les politiques publiques dans ce domaine.

Diffusion

À compter d'octobre 2015, le SSMSI diffuse sur internet ses productions, ses études ainsi que des chiffres clés issus des autres sources statistiques de référence dans son domaine de compétence.

Il mettra à la disposition des chercheurs, dans le respect des règles du secret statistique, des bases de données détail anonymisées sur les faits de délinquance enregistrées par les forces de sécurité.

Place dans l'institution

Le Service statistique ministériel de la Sécurité intérieure est placé sous l'autorité conjointe du Directeur général de la Police nationale et du Directeur général de la Gendarmerie nationale, qui sont les deux directions en charge de la protection de la population contre les actes de délinquance et de la recherche de leurs auteurs, au sein du ministère de l'Intérieur. Il est placé auprès du Directeur central de la Police judiciaire dont les missions, outre la lutte contre la grande délinquance et la délinquance spécialisée, comportent un rôle d'analyse des phénomènes délinquants et de leur évolution pour l'ensemble des forces de sécurité.