Saison 2018 : une fréquentation dynamique dans les campings

Valérie Torre, Insee

Avec 4,4 millions de nuitées d’avril à septembre 2018, la fréquentation des campings de Corse progresse de 3,3 % sur un an. Sur le pourtour méditerranéen, seule la Corse bénéficie d’une évolution favorable du fait de la progression des clientèles françaises et étrangères. La hausse des nuitées est essentiellement liée à l’attractivité des emplacements équipés. Cette saison profite d’une fréquentation exceptionnelle en mai et d’un bon mois de septembre.

Valérie Torre, Insee
Insee Flash Corse  No 39 - janvier 2019

4,4 millions de nuitées dans les campings

Entre avril et septembre 2018, les campings de Corse totalisent 4,4 millions de nuitées, soit une croissance de 3,3 % sur un an. La fréquentation reste ainsi à un niveau élevé, succédant à une saison 2017 en hausse de 3,6 %. Elle résulte d’arrivées en augmentation (+ 11,1 %) qui compensent des séjours en moyenne plus courts. Le nombre de personnes par emplacement, quant à lui, reste stable.

La Corse, seule région méditerranéenne à bénéficier d’une saison favorable

En France métropolitaine, la hausse de fréquentation des campings s’avère plus modérée avec 0,8 % sur un an. Les évolutions sont contrastées entre le Nord et le Sud. Ainsi, à l’exception de la Corse, le pourtour méditerranéen enregistre un recul du nombre de nuitées du fait de la désaffection des touristes français. En revanche, la plupart des régions situées au Nord du pays tirent leur épingle du jeu, soutenues à la fois par la croissance des clientèles françaises et étrangères (figure 1).

Figure 1Évolution des nuitées totales entre 2017 et 2018 dans les campings par régionAvril à septembre

%
Évolution des nuitées totales entre 2017 et 2018 dans les campings par région (%)
Code région Nom région Évolution 2017/2018
84 Auvergne-Rhône-Alpes -0,6
27 Bourgogne-Franche-Comté -1,7
53 Bretagne 4,6
24 Centre-Val de Loire 3,1
94 Corse 3,3
44 Grand-Est 8,9
32 Hauts-de-France 6,0
11 Île-de-France 14,7
28 Normandie 9,2
75 Nouvelle-Aquitaine -0,7
76 Occitanie -0,5
52 Pays de la Loire 2,5
93 Provence-Alpes-Côte d'Azur -3,3
France métropolitaine 0,8
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 1Évolution des nuitées totales entre 2017 et 2018 dans les campings par régionAvril à septembre

  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Dans les campings de Corse, les Français et les étrangers progressent sensiblement au même rythme (figure 2). Socle traditionnel de l’hôtellerie de plein air, la clientèle française, qui représente plus des deux tiers des nuitées, augmente de 3,5 % sur un an contre 3 % pour les étrangers. Les Allemands et les Italiens sont les principales nationalités. Leur fréquentation croît respectivement de 7,8 % et de 8,0 %. Ils sont suivis par les Suisses et les Néerlandais dont les nuitées sont en baisse cette saison.

Figure 2Principales clientèles des campings de Corse en 2018Cumul des nuitées d'avril à septembre et part des nuitées par type d'emplacement

Principales clientèles des campings de Corse en 2018
Effectif Variation 2017/2018 (%) Part dans les emplacements nus (%) Part dans les emplacements équipés (%)
Nuitées totales 4 457 055 3,3 53,6 46,4
Nuitées françaises 2 740 576 3,5 43,3 56,7
Nuitées étrangères 1 716 479 3,0 70,2 29,8
dont : Allemands 799 416 7,8
Italiens 416 393 8,0
Suisses 165 196 -6,3
Néerlandais 163 089 -9,1
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Les emplacements équipés toujours plus attractifs

Les emplacements équipés ne cessent de gagner en attractivité. Ils représentent désormais 46 % des nuitéesde la saisoncontre 30 % en 2010. Ils bénéficient d’une hausse de fréquentation de 5,7 % par rapport à 2017 grâce à la fois aux clientèles françaises et étrangères (respectivement + 5,6 % et + 5,8 %).

Cette évolution favorable est due à la croissance du nombre d’emplacements dans l’hôtellerie de plein air. Elle accompagne la montée en gamme des établissements. Cette hausse (+ 3,7 % par rapport à 2017) est ainsi portée par les campings classés 3 étoiles et plus qui concentrent 83 % des équipés au cours de la saison 2018. Les campeurs français favorisent ce type d’emplacement avec 57 % des nuitées.

Parallèlement, le nombre d’emplacements nus a tendance à diminuer. La baisse est de 1,0 % par rapport à 2017. Leur fréquentation croît modérément (+ 1,4 %). Les nuitées étrangères y sont en plus forte progression que les françaises (+ 1,9 % contre + 0,9 %). Les étrangers y sont largement majoritaires : 70 % des nuitées.

Quel que soit le mois de la saison, les emplacements équipés affichent un meilleur taux d’occupation que les emplacements nus (figure 3).

Figure 3Évolution mensuelle de l'offre et de l'occupation des campings de Corse par type d'emplacement durant la saison 2018

Évolution mensuelle de l'offre et de l'occupation des campings de Corse par type d'emplacement durant la saison 2018
Offre globale Occupation Taux d'occupation
milliers d'emplacements milliers d'emplacements %
Avril nus 156,7 9,3 6,0
équipés 102,4 19,1 18,7
Mai nus 356,5 45,0 12,6
équipés 175,9 57,1 32,5
Juin nus 451,8 112,2 24,8
équipés 199,1 107,4 54,0
Juillet nus 498,9 258,8 51,9
équipés 210,6 158,1 75,1
Août nus 499,7 319,1 63,9
équipés 210,9 180,5 85,6
Septembre nus 449,5 122,3 27,2
équipés 197,3 122,6 62,1
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 3Évolution mensuelle de l'offre et de l'occupation des campings de Corse par type d'emplacement durant la saison 2018

  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Une avant saison « boostée » par le mois de mai

La fréquentation touristique de l’avant saison (avril à juin), bien que contrastée, s’amplifie encore en 2018. Le nombre de nuitées progresse de 7,6 % sur un an après + 9,1 % un an auparavant. Cette hausse est uniquement portée par le mois de mai qui bondit de 55,2 % grâce à l’afflux des clientèles françaises et étrangères (figure 4). Il bénéficie en effet de nombreux ponts et d’une partie des vacances scolaires de Pâques. La pleine saison (juillet-août) est marquée par une progression plus modérée des nuitées (+ 1,9 %). Elle profite principalement de la présence des aoûtiens, en hausse de fréquentation de 3,9 % sur un an. La fin de saison affiche également un bilan très positif. La fréquentation s’accroît en septembre à un rythme plus soutenu qu’en 2017 avec 4,4 % de nuitées supplémentaires (+ 3,4 % il y a un an).

Figure 4Nuitées françaises et étrangères dans les campings de CorseAvril à septembre des années 2017 et 2018

milliers de nuitées
Nuitées françaises et étrangères dans les campings de Corse (milliers de nuitées)
Nuitées françaises Nuitées étrangères Total nuitées
Avril 2017 77,7 19,3 97,0
Avril 2018 66,1 14,1 80,2
Mai 2017 112,2 67,1 179,3
Mai 2018 154,3 124,1 278,3
Juin 2017 289,9 276,7 566,6
Juin 2018 321,8 226,5 548,3
Juillet 2017 849,5 480,8 1 330,3
Juillet 2018 855,7 467,0 1 322,7
Août 2017 1 013,2 583,6 1 596,8
Août 2018 1 006,9 652,6 1 659,4
Septembre 2017 305,0 238,8 543,8
Septembre 2018 335,8 232,2 568,0
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Figure 4Nuitées françaises et étrangères dans les campings de CorseAvril à septembre des années 2017 et 2018

  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Sur le territoire insulaire, trois bassins touristiques gagnent de la clientèle en 2018 (figure 5). Le bassin Balanin se démarque avec une hausse des nuitées plus importante (+ 12,1 %) et notamment celles des étrangers. L’Extême-Sud, qui avait connu la plus forte hausse de fréquentation un an auparavant, perd en revanche des nuitées (- 1,8 %), du fait du repli des clientèles françaises et étrangères dans les emplacements nus.

Figure 5Données synthétiques dans les bassins touristiques de Corse en 2018Avril à septembre cumulé

Données synthétiques dans les bassins touristiques de Corse en 2018
Ajaccio Balagne Bastia Extrême-Sud
Fréquentation
Nombre de nuitées 1 041 871 730 029 1 425 973 1 259 182
dont part des nuitées étrangères (%) 32,1 40,5 41,8 38,9
Part dans les nuitées totales de la région (%) 23,4 16,4 32,0 28,3
Évolution des nuitées entre 2017 et 2018 (%) 2,4 12,1 4,6 -1,8
Offre/Occupation
Nombre de campings ouverts (en moyenne mensuelle sur la saison) 43 22 52 40
Nombre d'emplacements nus 698 151 440 498 586 622 687 756
Taux d'occupation emplacements nus (%) 32,4 38,4 38,4 35,8
Nombre d'emplacements équipés 217 327 147 503 431 137 300 299
Taux d'occupation emplacements équipés (%) 59,5 53,9 57,1 63,2
  • Source : Insee - DGE, Enquêtes de fréquentation touristique

Sources

En partenariat avec la Direction générale des entreprises et les comités régionaux et départementaux du tourisme, l’Insee réalise mensuellement des enquêtes sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques : hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques (AHCT).

Depuis juillet 2011, un partenariat entre l'Insee Corse et l'Agence du tourisme de la Corse (ATC) permet de réaliser une extension régionale des enquêtes nationales de fréquentation dans les hôtels.

Définitions

Nuitées (fréquentation) : nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement.

Arrivées (séjours) : nombre de clients différents qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même établissement.

Taux d’occupation : emplacements occupés rapporté au nombre d’emplacements offerts (en %).

Durée moyenne de séjour : nombre de nuitées rapporté au nombre d’arrivées (en jours).

Emplacements nus : dépourvus de toutes formes d’hébergements. Les emplacements prévus pour le stationnement des camping-cars sont considérés comme des emplacements nus.

Emplacements équipés ou locatifs : dotés d’un hébergement (bungalow, bungatoile, mobile-home, habitation légère de loisir…).