Les gammes d'équipements issues de la Base Permanente des Equipements 2017Base permanente des équipements (BPE) - Fichier détail

Bases de données
Paru le : 30/07/2018

La constitution des gammes d'équipements

La classification des équipements en gammes a pour objectif de réunir des équipements qui présentent des logiques d'implantation voisines, en ce sens qu'ils sont fréquemment présents dans les mêmes communes. Ces regroupements permettent d'élaborer des indicateurs synthétiques reflétant l'organisation hiérarchisée des territoires en terme de services à la population.

Les gammes d’équipements sont actualisées chaque année pour une nouvelle version de la Base Permanente des Équipements. En effet, d’une part de nouveaux équipements peuvent être introduits dans la base et, d’autre part, l’implantation des équipements dans les communes peut être modifiée, tout cela pouvant avoir des conséquences sur la composition des gammes.

Pour constituer les gammes d’équipements, trois opérations successives sont réalisées.

Regroupement d'équipements

Certains types d’équipements offrant des services sensiblement identiques sont regroupés. Ils sont alors considérés comme un équipement dans la gamme correspondante. Il s'agit des équipements suivants :

  • école maternelle : regroupement des écoles maternelles (C101) et des classes maternelles de regroupement pédagogique intercommunal dispersé (C102) ;
  • école élémentaire : regroupement des écoles élémentaires (C104) et des classes élémentaires de regroupement pédagogique intercommunal dispersé (C105) ;
  • lycées d'enseignement général et/ou technologique (C301) et sections d'enseignement général et/ou technologique des lycées professionnels (C304) ;
  • lycées d'enseignement professionnel (C302) et sections d'enseignement professionnel des lycées d'enseignement général et/ou technologique (C305) ;
  • épicerie (B202) et supérette (B201) ;
  • droguerie-quincaillerie (B309) et grande surface de bricolage (B103) ;
  • gendarmerie (A104) et police (A101) ;
  • salles ou terrains multisports : regroupement des plateaux et terrains de jeux extérieurs (F111), des salles non spécialisées (F116) et des salles multisports (F121) ;
  • salles de sport spécialisées : regroupement des salles spécialisées (F112), des salles de combat (F114) et des salles de remise en forme (F120) ;
  • bureaux de poste (A206), relais poste (A207) et agences postales (A208) ;
  • gare : regroupement des deux types de gares assurant le transport ferroviaire de voyageurs (gares avec desserte train à grande vitesse (E103) et gares sans desserte train à grande vitesse (E106)) ;
  • centre de finances publiques : regroupement des équipements correspondant à la DGFiP (A119), aux DRFiP (A120) et aux DDFiP (A121).

Suppression d'équipements

Les équipements à caractère touristique, les équipements de loisirs ainsi que certains équipements sportifs sont éliminés a priori. En effet, ils fournissent leurs services davantage à une clientèle de passage qu'à la population résidente et/ou obéissent à des logiques d'implantation spécifiques.

Il s'agit des équipements suivants :

  • domaine skiable (F105) ;
  • centre équestre (F106) ;
  • baignade aménagée (F201) ;
  • port de plaisance - mouillage (F202) ;
  • boucle de randonnée (F203) ;
  • agence de voyage (G101) ;
  • hôtel homologué (G102) ;
  • camping homologué (G103) ;
  • information touristique (G104).

Constitution des gammes d'équipements

La méthode mise en œuvre pour aboutir à une partition des équipements en gammes résulte principalement d'une analyse de leur présence simultanée dans les communes. Pour ce faire, une classification automatique des équipements figurant dans la BPE est réalisée sur la matrice indiquant la présence de chaque type d'équipement dans chaque commune de France. Les communes n'ayant aucun équipement ou un seul type d'équipement sont éliminées car elles n'apportent aucune information sur la présence simultanée des équipements dans les communes.

Compte tenu du volume de données traitées, la méthode dite des "nuées dynamiques" est utilisée. Elle optimise la co-présence dans les communes des équipements appartenant à la même gamme, tout en assurant un nombre suffisant de types d'équipements dans chaque gamme. Cette méthode d'analyse typologique permet de traiter rapidement un volume très important de données.

Pour le millésime 2017, la décision a été prise de conserver les gammes telles qu’elles ont été déterminées en 2016.

Pour la Base Permanente des Equipements 2017, 110 équipements sont ainsi retenus, qui se répartissent en trois gammes :

  • gamme de proximité (27 équipements) ;
  • gamme intermédiaire (36 équipements) ;
  • gamme supérieure (47 équipements).
Composition des gammes d'équipement année 2017
(xls, 27 Ko)