L’attractivité des territoires du Nord-Pas-de-Calais

Insee Nord-Pas-de-Calais

La mondialisation économique se traduit notamment par une mobilité accrue des personnes, des capitaux et des biens. La recherche des marchés d’une part et des gains de productivité d’autre part conduisent à une globalisation de l’économie dans laquelle les territoires sont mis en relation, parfois même en concurrence. Quelle que soit l’échelle géographique considérée (pays, régions, agglomérations…), les territoires définissent leur stratégie de développement dans ce cadre où l’implantation des personnes et des moyens de production est toujours possible, mais n’est jamais acquise. L’émergence du phénomène métropolitain témoigne par exemple de la nécessité, pour tirer son épingle du jeu dans ce contexte mondialisé, d’atteindre une taille suffisante pour concentrer des activités décisionnelles et des ressources rares (actifs qualifiés, professions créatives…). L’attractivité peut alors être définie comme l’apport de ressources mobiles résultant d’un arbitrage de localisation par des acteurs privés ou publics. Ainsi, l’attractivité devient un enjeu majeur des territoires. Elle répond in fine à la fois à des problématiques très globales, structurante d’un point de vue national voire international, mais en même temps à d’autres liées au développement local et à l’aménagement du territoire. L’étude de l’attractivité d’un territoire ne peut donc se faire « en vase clos », dans le sens où elle doit intégrer des analyses globales, de fonctionnement macroéconomiques ou macrosociaux. Il n’existe pas un type de territoire qui permette d’appréhender les phénomènes d’attractivité de manière plus satisfaisante qu’un autre : c’est dans la combinaison des approches et des référentiels que s’appréhende le fonctionnement systémique de l’attractivité des territoires d’une région.

Insee Dossier Nord-Pas-de-Calais
Paru le : 09/10/2013