Microsimuler le marché du travail : un prototype

Muriel BARLET - Didier BLANCHET - Thomas LE BARBANCHON

Plusieurs types d’outils sont couramment utilisés pour prévoir ou analyser l’effet des politiques d’emploi : modèles macroéconométriques, maquettes d’équilibre général, évaluation ex post sur séries temporelles ou sur données microéconomiques. On explore ici une nouvelle approche à mi-chemin des méthodes traditionnelles de microsimulation et des modèles dits ACE (agent-based computational economics). Le prototype que nous proposons simule les créations et destructions d’emploi, le vieillissement et le renouvellement de la main d’œuvre, le processus d’appariement entre individus et postes, ainsi qu’un processus sommaire de négociation salariale pour les insiders. Ces processus se déroulent sous contraintes de profitabilité et de demande globale par type de biens/qualifications. Le modèle est calibré pour reproduire les principales caractéristiques du chômage et de l’emploi salarié privé en France, puis il est appliqué à la simulation de différents types de chocs : choc démographique, choc sur le salaire minimum, politiques d’allègements de charge. Ce modèle donne des résultats compatibles avec ceux des outils existants, mais présente un plus grand potentiel pour l’analyse détaillée des effets de ces politiques. Une version plus complète d’un tel modèle pourrait donc utilement compléter la panoplie d’instruments actuellement disponibles pour l’analyse du marché du travail.

Documents de travail
No G2008/13
Paru le : 01/12/2008