Les Parisiennes deviennent moins souvent grands-mères que les autres femmes de métropole

Nathalie Augustine, Claire Decondé (Service des Etudes et de la Diffusion)

L'Ile-de-France est une des régions qui compte le moins de grands-parents en proportion de sa population. Les Franciliens et encore plus les Parisiens deviennent grands-parents plus tard qu'en province. A Paris, les personnes de 75 ans ou plus, sont moins souvent grands-parents que celle du reste de la région. Et les Parisiennes le sont moins que les Parisiens.

INSEE Ile-de-France faits et chiffres
No 309
Paru le : 17/12/2013