Emploi, chômage, revenus du travailÉdition 2021

L’Insee et la Dares présentent dans cet ouvrage un ensemble d’analyses et d’indicateurs portant sur le marché du travail.

Insee Références
Paru le : Paru le 29/06/2021
Emploi, chômage, revenus du travail - Juin 2021
Consulter
Sommaire

Halo autour du chômage et sous emploi

Insee Références

Paru le : 29/06/2021

En moyenne en 2020, 1,9 million de personnes appartiennent au halo autour du chômage (figure 1a). Ces personnes sont inactives au sens du Bureau international du travail (BIT). Elles ne sont pas considérées comme étant au chômage au sens du BIT, même si leur situation en est proche. Le halo autour du chômage se compose en effet de personnes sans emploi qui soit ont recherché un emploi, mais ne sont pas disponibles pour travailler (composante 1 ; 365 000 personnes en 2020) ; soit n’ont pas recherché d’emploi, mais sont disponibles pour travailler et souhaitent travailler (composante 2 ; 933 000 personnes) ; soit n’ont pas recherché un emploi et ne sont pas disponibles pour travailler, mais souhaitent travailler (composante 3 ; 629 000 personnes).

Figure 1aNombre de personnes appartenant au halo autour du chômage par composantes de 2003 à 2020

en milliers
Nombre de personnes appartenant au halo autour du chômage par composantes de 2003 à 2020 (en milliers) - Lecture : en 2020, 1 927 000 personnes appartiennent au halo autour du chômage.
Sans emploi, recherche d'un emploi, pas disponible pour travailler (composante 1) Sans emploi, pas de recherche d'emploi, souhait de travailler, disponible pour travailler (composante 2) Sans emploi, pas de recherche d'emploi, souhait de travailler, pas disponible pour travailler (composante 3)
2003 146 746 385
2004 176 751 407
2005 185 700 398
2006 178 728 406
2007 172 704 386
2008 128 711 406
2009 160 740 427
2010 182 742 419
2011 215 763 432
2012 236 730 439
2013 306 679 426
2014 322 736 446
2015 321 758 478
2016 355 746 497
2017 351 727 525
2018 348 722 546
2019 348 704 564
2020 365 933 629
  • Lecture : en 2020, 1 927 000 personnes appartiennent au halo autour du chômage.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2020, séries longues sur le marché du travail.

Figure 1aNombre de personnes appartenant au halo autour du chômage par composantes de 2003 à 2020

  • Lecture : en 2020, 1 927 000 personnes appartiennent au halo autour du chômage.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2020, séries longues sur le marché du travail.

En 2020, la part du halo autour du chômage parmi les 15-64 ans augmente de 0,8 point, pour atteindre 4,6 % (figure 1b), soit la part la plus élevée depuis 2003. La hausse du halo a été très marquée au deuxième trimestre 2020 (+ 2,2 points sur un an). De fait, compte tenu des difficultés à rechercher un emploi pendant le premier confinement au printemps, une part importante de personnes qui auraient été considérées comme au chômage au sens du BIT sont de fait dans le halo autour du chômage. Les trois quarts de la hausse sont ainsi dus aux personnes n’ayant pas recherché d’emploi, mais disponibles pour travailler et souhaitant travailler (composante 2).

Les personnes relevant du halo autour du chômage ont un profil assez proche des personnes au chômage : elles ont en commun d’être plus jeunes et moins diplômées que les personnes en emploi (figure 2). Le halo est toutefois plus féminin que le chômage (55,3 % de femmes pour le halo, contre 48,2 % pour le chômage) et moins diplômé (30,5 % de personnes avec au plus le brevet pour le halo, contre 25,0 % pour le chômage).

Figure 2Caractéristiques des personnes de 15 à 64 ans selon leur statut d'activité en 2020

en %
Caractéristiques des personnes de 15 à 64 ans selon leur statut d'activité en 2020 (en %) - Lecture : en 2020, 48,7 % des personnes de 15-64 ans en emploi sont des femmes.
Emploi dont sous-emploi Chômage Inactivité dont halo autour du chômage Ensemble
Femmes 48,7 56,6 48,2 57,0 55,3 51,1
Hommes 51,3 43,4 51,8 43,0 44,7 48,9
15-24 ans 8,3 11,7 23,7 42,2 21,5 19,0
25-49 ans 61,3 60,4 55,8 22,2 55,4 49,6
50-64 ans 30,4 28,0 20,4 35,6 23,1 31,4
dont 55-64 ans 17,0 15,6 11,8 30,5 14,1 20,6
Bac+2 ou plus 44,5 33,1 28,0 15,7 22,5 35,2
Baccalauréat ou équivalent 20,4 24,1 23,7 23,6 22,9 21,5
CAP, BEP ou équivalent 21,6 23,2 22,9 18,4 23,7 20,7
Aucun diplôme, brevet des collèges 13,3 19,2 25,0 42,2 30,5 22,4
Ensemble 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Effectifs (en milliers) 26 563 2 960 2 339 11 790 1 856 40 692
  • Lecture : en 2020, 48,7 % des personnes de 15-64 ans en emploi sont des femmes.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, de 15 à 64 ans.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2020.

En 2020, 3,0 millions de personnes sont en situation de sous-emploi (figure 3a), soit 11,0 % des personnes en emploi, un niveau jamais atteint (figure 3b). Le sous-emploi inclut des personnes à temps partiel, souhaitant travailler davantage, disponibles pour le faire et recherchant un emploi (composante 1) ou n’en recherchant pas (composante 2), mais aussi des personnes se déclarant au chômage partiel ou technique (composante 3). Jusqu’en 2019, les deux premières composantes étaient très largement majoritaires. Mais en 2020, sous l’effet de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le chômage partiel ou technique augmente très fortement : il concerne 6,2 % des personnes en emploi en moyenne sur l’année, soit plus de la moitié du sous-emploi. La part de chômage partiel ou technique a été la plus élevée au deuxième trimestre (15,3 % des personnes en emploi en moyenne sur le trimestre), avec l’arrêt ou la réduction de l’activité dans de nombreux secteurs pendant le premier confinement. Elle a reflué à l’été, avant de croître à nouveau pendant le deuxième confinement à partir d’octobre, avec cependant une ampleur bien moindre. Alors que pendant le premier confinement, le chômage partiel ou technique a concerné, dans des proportions variables, l’ensemble des secteurs, lors du deuxième confinement il a été très concentré dans les secteurs les plus touchés par les restrictions sanitaires (tourisme, culture).

Figure 3aNombre de personnes en situation de sous-emploi par composantes de 2003 à 2020

en milliers
Nombre de personnes en situation de sous-emploi par composantes de 2003 à 2020 (en milliers) - Lecture : en 2020, 2 960 000 personnes sont en situation de sous-emploi.
À temps partiel, souhait de travailler davantage, disponible pour travailler davantage, recherche d'un emploi (composante 1) À temps partiel, souhait de travailler davantage, disponible pour travailler davantage, pas de recherche d'emploi (composante 2) Chômage partiel ou technique (composante 3) Ensemble du sous-emploi
2003 252 902 116 1 270
2004 262 997 90 1 349
2005 254 1 000 108 1 362
2006 287 1 014 82 1 384
2007 320 1 072 82 1 474
2008 328 1 123 76 1 526
2009 367 1 153 200 1 720
2010 371 1 258 185 1 814
2011 373 1 163 62 1 598
2012 386 1 166 97 1 650
2013 377 1 239 144 1 760
2014 371 1 270 79 1 720
2015 391 1 317 71 1 778
2016 376 1 281 71 1 728
2017 329 1 250 64 1 643
2018 314 1 190 95 1 599
2019 264 1 123 68 1 454
2020 206 1 073 1 682 2 960
  • Lecture : en 2020, 2 960 000 personnes sont en situation de sous-emploi.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, en emploi.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2020, séries longues sur le marché du travail.

Figure 3aNombre de personnes en situation de sous-emploi par composantes de 2003 à 2020

  • Lecture : en 2020, 2 960 000 personnes sont en situation de sous-emploi.
  • Champ : France hors Mayotte, personnes vivant en logement ordinaire, en emploi.
  • Source : Insee, enquête Emploi 2020, séries longues sur le marché du travail.

Définitions

Le halo autour du chômage est composé de personnes inactives au sens du BIT, mais proches du marché du travail. Il s’agit des personnes sans emploi qui recherchent un emploi mais qui ne sont pas disponibles dans les deux semaines pour travailler et des personnes sans emploi qui souhaitent travailler mais qui n’ont pas effectué de démarche active de recherche d’emploi dans le mois précédent, qu’elles soient disponibles ou non.

Les inactifs au sens du Bureau international du travail (BIT) sont les personnes âgées de 15 ans ou plus qui ne sont ni en emploi ni au chômage au sens du BIT.

Un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) est une personne âgée de 15 ans ou plus qui répond simultanément à trois conditions : être sans emploi durant une semaine donnée ; être disponible pour prendre un emploi dans les deux semaines ; avoir cherché activement un emploi au cours des quatre dernières semaines ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois. Les démarches actives considérées sont variées : étudier des annonces d’offres d’emploi, se rendre à un salon professionnel, mobiliser son réseau social ou prendre des conseils auprès de Pôle emploi, etc.

Le sous-emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) recouvre les personnes ayant un emploi à temps partiel qui souhaitent travailler plus d’heures et qui sont disponibles pour le faire, qu’elles recherchent ou non un emploi. Sont également incluses les personnes ayant involontairement travaillé moins que d’habitude, pour cause de chômage partiel par exemple, qu’elles travaillent à temps plein ou à temps partiel.

Pour en savoir plus

« Activité, emploi et chômage en 2020 et en séries longues », Insee Résultats, mai 2021.

« Une photographie du marché du travail en 2020 », Insee Première n° 1844, mars 2021.

« Analyse des résultats de l’enquête Emploi - Éclairage sur le marché du travail au 4ᵉ trimestre 2020 », Complément à l’Informations Rapides n° 37, février 2021.

Définitions

Le halo autour du chômage est composé de personnes inactives au sens du BIT, mais proches du marché du travail. Il s’agit des personnes sans emploi qui recherchent un emploi mais qui ne sont pas disponibles dans les deux semaines pour travailler et des personnes sans emploi qui souhaitent travailler mais qui n’ont pas effectué de démarche active de recherche d’emploi dans le mois précédent, qu’elles soient disponibles ou non.

Les inactifs au sens du Bureau international du travail (BIT) sont les personnes âgées de 15 ans ou plus qui ne sont ni en emploi ni au chômage au sens du BIT.

Un chômeur au sens du Bureau international du travail (BIT) est une personne âgée de 15 ans ou plus qui répond simultanément à trois conditions : être sans emploi durant une semaine donnée ; être disponible pour prendre un emploi dans les deux semaines ; avoir cherché activement un emploi au cours des quatre dernières semaines ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de trois mois. Les démarches actives considérées sont variées : étudier des annonces d’offres d’emploi, se rendre à un salon professionnel, mobiliser son réseau social ou prendre des conseils auprès de Pôle emploi, etc.

Le sous-emploi au sens du Bureau international du travail (BIT) recouvre les personnes ayant un emploi à temps partiel qui souhaitent travailler plus d’heures et qui sont disponibles pour le faire, qu’elles recherchent ou non un emploi. Sont également incluses les personnes ayant involontairement travaillé moins que d’habitude, pour cause de chômage partiel par exemple, qu’elles travaillent à temps plein ou à temps partiel.