Quartiers prioritaires de la politique de la ville : des arrivants plus pauvres que les partants dans la métropole du Grand Paris

Vinciane Bayardin, Pierre-Émile Bidoux, Insee Île-de-France ; Marie Molinier, Marina Ribeiro, Apur

La métropole du Grand Paris compte 158 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). Entre 2015 et 2016, un habitant sur dix résidant dans ces quartiers a changé de logement. La forte présence de logements sociaux atténue la mobilité résidentielle dans ces quartiers même si les opérations de rénovation urbaine contribuent mécaniquement à la favoriser. Ces déménagements s’inscrivent dans une logique de proximité : 28 % des personnes mobiles se réinstallent dans leur quartier. Un quart de ceux qui quittent leur quartier s’installent dans un autre QPV. Ils sont plus souvent en situation de pauvreté (42 %) que ceux qui emménagent en dehors des quartiers prioritaires (26 %). Un tiers des nouveaux arrivants dans ces quartiers vivent sous le seuil de pauvreté et accèdent fréquemment à un logement social.

Insee Analyses Ile-de-France
No 101
Paru le : Paru le 18/07/2019
Vinciane Bayardin, Pierre-Émile Bidoux, Insee Île-de-France ; Marie Molinier, Marina Ribeiro, Apur
Insee Analyses Ile-de-France  No 101 - juillet 2019

158 quartiers prioritaires de la politique de la ville dans la métropole du Grand Paris

Les 158 quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) de la métropole du Grand Paris (MGP) comptent 1,1 million d’habitants, soit 15 % de la population de la MGP (contre 8 % en France métropolitaine). Définis selon des critères de pauvreté (Pour comprendre), ces quartiers se caractérisent également par une proportion élevée de logements sociaux (70 %). Ils sont principalement concentrés dans le nord de la métropole parisienne.

La mixité sociale constitue l’un des enjeux prioritaires de la politique de la ville. L’analyse des migrations résidentielles et des caractéristiques des individus mobiles permet d’évaluer en quoi ces flux de population favorisent cette mixité ou au contraire renforcent la ségrégation socio-spatiale dans ces quartiers.

Une moindre mobilité dans les quartiers prioritaires de la MGP

Au cours de l’année 2015, un habitant sur dix résidant dans un quartier prioritaire de la métropole du Grand Paris a déménagé, que ce soit dans son quartier ou en dehors (9,7 % des résidents). Cette population est légèrement moins mobile que celle vivant hors géographie prioritaire (10,6 %) du fait de l’importance du parc social. Elle est également moins mobile que celle des quartiers prioritaires à l’échelle nationale (11,8 % des habitants des QPV en France métropolitaine). Le coût élevé du logement en Île-de-France est un facteur contribuant à freiner les parcours résidentiels.

Lorsqu’ils déménagent, les habitants des quartiers de la politique de la ville privilégient la proximité. Ils restent majoritairement dans la MGP (77 %), et la moitié s’installent à moins de 2,9 km de leur résidence antérieure, contre 3,6 km pour les personnes mobiles qui résident en dehors d'un quartier prioritaire. Ils sont seulement 12 % à s’installer dans le reste de l’Île-de-France et 11 % en province.

De fortes disparités de mobilité selon les quartiers

Dans la MGP, les habitants des QPV déménagent dans des proportions variables selon les quartiers. Le taux de mobilité est en général plus faible dans les quartiers dans lesquels le parc social est très développé, comme par exemple aux Grands Champs à Thiais (5,4 %). À l’inverse, il est naturellement plus élevé dans les quartiers visés par des opérations de renouvellement urbain nécessitant le relogement des habitants, comme celui de Balzac à Vitry-sur-Seine (22,4 %). C’est dans le nord-est de la métropole, principalement dans le département de la Seine-Saint-Denis, que les habitants des quartiers déménagent le plus fréquemment, en lien notamment avec un grand nombre de projets urbains et une plus forte présence du parc privé dans certains quartiers comme à Grand Centre - Sémard, Plaine Trezel - Chaudron et Plaine - Landy - Bailly à Saint-Denis (figure 1).

Figure 1Davantage de déménagements dans les grands QPV du nord-est de la MGP

Davantage de déménagements dans les grands QPV du nord-est de la MGP
Code QPV Nom QPV Commune(s) Part de la population ayant déménagé au cours de l’année 2015 (en %)
QP075001 Bédier - Boutroux Paris 13ème arrondissement Moins de 8 %
QP075002 Chaufourniers Paris 19ème arrondissement De 8 à 9 %
QP075003 Villa d'Este Paris 13ème arrondissement Plus de 11 %
QP075004 Kellermann - Paul Bourget Paris 13ème arrondissement Plus de 11 %
QP075005 Jeanne D'Arc - Clisson Paris 13ème arrondissement Secret statistique
QP075006 Oudiné - Chevaleret Paris 13ème arrondissement Secret statistique
QP075007 Didot - Porte de Vanves Paris 14ème arrondissement Moins de 8 %
QP075008 Porte De Saint-Ouen - Porte Pouchet Paris 17ème arrondissement Moins de 8 %
QP075009 Blémont Paris 18ème arrondissement Moins de 8 %
QP075010 Porte Montmartre - Porte Des Poissonniers - Moskova Paris 18ème arrondissement De 8 à 9 %
QP075011 La Chapelle - Evangile Paris 18ème arrondissement De 9 à 11 %
QP075012 Goutte D'Or Paris 18ème arrondissement De 9 à 11 %
QP075013 Porte De La Chapelle - Charles Hermite Paris 18ème et 19ème arrondissements Moins de 8 %
QP075014 Stalingrad Riquet Paris 19ème arrondissement De 9 à 11 %
QP075015 Michelet - Alphonse Karr - Rue de Nantes Paris 19ème et 18ème arrondissements Moins de 8 %
QP075016 Danube - Solidarité - Marseillaise Paris 19ème arrondissement Moins de 8 %
QP075017 Algérie Paris 19ème arrondissement Secret statistique
QP075018 Compans - Pelleport Paris 20ème et 19ème arrondissements Secret statistique
QP075019 Les Portes Du Vingtième Paris 20ème arrondissement De 8 à 9 %
QP075020 Grand Belleville 10ème - 11ème - 20ème Paris 20ème, 11ème et 10ème arrondissements Plus de 11 %
QP091026* La Grande Borne - Le Plateau Grigny, Viry-Châtillon De 8 à 9 %
QP091028 Le Noyer Renard Athis-Mons De 8 à 9 %
QP091029 Clos Nollet Athis-Mons Secret statistique
QP091030 Grand Vaux Savigny-sur-Orge Plus de 11 %
QP092001 Bac D'Asnières - Beaujon Clichy De 9 à 11 %
QP092002 Université I Nanterre Secret statistique
QP092003 Université II Nanterre De 8 à 9 %
QP092004 Noyer Doré Antony Moins de 8 %
QP092005 Cité Jardins Châtenay-Malabry De 8 à 9 %
QP092006 Chemin De L'île Nanterre Moins de 8 %
QP092007 Le Parc Nanterre Moins de 8 %
QP092008 Abbé Grégoire - Mirabeau Bagneux Secret statistique
QP092009 Tertres-Cuverons Bagneux De 9 à 11 %
QP092010 Les Courtilles Gennevilliers De 8 à 9 %
QP092011 Fossés Jean Colombes Moins de 8 %
QP092012 Hauts d'Asnières Asnières-sur-Seine De 8 à 9 %
QP092013 Agnettes Gennevilliers, Asnières-sur-Seine De 8 à 9 %
QP092014 Entrée De Ville Clichy Plus de 11 %
QP092015 Petit Colombes Colombes Moins de 8 %
QP092016 Petit Nanterre Nanterre Moins de 8 %
QP092017 Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Moins de 8 %
QP092018 Grésillons Voltaire II - Grésillons Gennevilliers, Asnières-sur-Seine De 9 à 11 %
QP092019 AIRE 2029 Villeneuve-la-Garenne De 9 à 11 %
QP092020 Cité Des Musiciens Bagneux Secret statistique
QP092021 Les Musiciens Colombes Secret statistique
QP093001 Secteur Gare - Aviatic Le Bourget Secret statistique
QP093002 Secteur Saint-Nicolas - Guynemer - Gai Logis Le Bourget De 9 à 11 %
QP093003 Haut Clichy - Centre Ville - Bosquets - Lucien Noel Clichy-sous-Bois, Montfermeil De 9 à 11 %
QP093004 Quartier Avenir Parisien Drancy De 8 à 9 %
QP093005 Quartiers La Muette - Village Parisien Drancy, Bobigny De 9 à 11 %
QP093006 Quartiers Economie - Les Oiseaux Drancy, Le Blanc-Mesnil Secret statistique
QP093007 Thorez - Larivière - Langevin - Moulin - Allende Dugny Moins de 8 %
QP093008 La Capsulerie Bagnolet Moins de 8 %
QP093009 Le Plateau - Les Malassis - La Noue Bagnolet, Montreuil Moins de 8 %
QP093010 Les Courtillières - Pont-De-Pierre Pantin, Bobigny, Aubervilliers De 9 à 11 %
QP093011 Quartier Salengro - Gaston Roulaud - Centre Ville Bobigny, Drancy De 9 à 11 %
QP093012 Blanqui Bondy Moins de 8 %
QP093013 Marnaudes - Fosse Aux Bergers - La Sablière Villemomble, Bondy De 8 à 9 %
QP093014 Abreuvoir - Bondy Nord - Bondy Centre - Pont-De-Bondy - La Sablière - Secteur Sud Bondy,Bobigny, Le Blanc-Mesnil, Noisy-le-Sec De 8 à 9 %
QP093015 Trois Communes - Fabien Montreuil, Romainville, Noisy-le-Sec Moins de 8 %
QP093016 Branly - Boissière Montreuil Moins de 8 %
QP093017 Boissière - Saussaie-Beauclair Rosny-sous-Bois De 8 à 9 %
QP093018 Bel Air - Grands Pêchers - Ruffins - Le Morillon Montreuil Moins de 8 %
QP093019 Jean Moulin - Espoir Montreuil Moins de 8 %
QP093020 Béthisy Noisy-le-Sec Moins de 8 %
QP093021 Le Londeau Noisy-le-Sec Moins de 8 %
QP093022 La Boissière Noisy-le-Sec Secret statistique
QP093023 Sept Arpents - Stalingrad Pantin, Le Pré-Saint-Gervais Plus de 11 %
QP093024 Quatre Chemins Pantin Plus de 11 %
QP093025 Marcel Cachin Romainville Secret statistique
QP093026 Quartier de L'Horloge Romainville De 9 à 11 %
QP093027 Gagarine Romainville Secret statistique
QP093028 Franc Moisin - Cosmonautes - Cristino Garcia - Landy Aubervilliers, La Courneuve, Saint-Denis De 9 à 11 %
QP093029 Centre Ville Épinay-sur-Seine De 8 à 9 %
QP093030 Orgemont Épinay-sur-Seine De 9 à 11 %
QP093031 La Source - Les Presles Épinay-sur-Seine De 8 à 9 %
QP093032 Thorez-Géraux L'Île-Saint-Denis Secret statistique
QP093033 Méchin - Bocage L'Île-Saint-Denis De 9 à 11 %
QP093034 Paul-Cachin L'Île-Saint-Denis Secret statistique
QP093035 Centre Ville - Chatenay - Maroc - Poètes Pierrefitte-sur-Seine, Stains Plus de 11 %
QP093036 Joncherolles - Fauvettes Pierrefitte-sur-Seine Secret statistique
QP093037 Plaine - Landy - Bailly Saint-Denis Plus de 11 %
QP093038 Pleyel Saint-Denis Secret statistique
QP093039 Grand Centre - Sémard Saint-Denis Plus de 11 %
QP093040 Floréal Saussaie Allende Saint-Denis, Stains Plus de 11 %
QP093041 Plaine Trezel - Chaudron Saint-Denis Plus de 11 %
QP093042 Saint-Rémy - Joliot Curie - Bel Air Saint-Denis De 9 à 11 %
QP093043 Langevin - Lavoisier - Tartres - Allende Saint-Denis, Pierrefitte-sur-Seine De 9 à 11 %
QP093044 Cordon Saint-Ouen De 9 à 11 %
QP093045 Michelet - Les Puces - Debain Saint-Ouen Plus de 11 %
QP093046 Vieux Saint-Ouen Saint-Ouen Moins de 8 %
QP093047 Pasteur - Arago - Zola Saint-Ouen De 9 à 11 %
QP093048 Centre Elargi Stains Plus de 11 %
QP093049 Quartier Politique De La Ville Villetaneuse Plus de 11 %
QP093050 Rougemont Sevran Plus de 11 %
QP093051 Montceleux - Pont Blanc Sevran Plus de 11 %
QP093052 Parc De La Noue - Picasso - Pasteur - Europe - Merisiers Villepinte De 8 à 9 %
QP093053 Tremblay Grand Ensemble Tremblay-en-France Plus de 11 %
QP093054 Les Beaudottes Aulnay-sous-Bois, Sevran Plus de 11 %
QP093055 Secteur Nord Pont-Yblon Le Blanc-Mesnil, Dugny De 8 à 9 %
QP093056 Jean Moulin - Jean Bouin Gagny De 9 à 11 %
QP093057 Les Peupliers Gagny Secret statistique
QP093058 Val Coteau Neuilly-sur-Marne Plus de 11 %
QP093059 Mont dEst - Palacio Noisy-le-Grand Secret statistique
QP093060 Pavé-Neuf Noisy-le-Grand De 9 à 11 %
QP093061 Champy - Hauts Bâtons Noisy-le-Grand De 8 à 9 %
QP093062 Pré-Gentil Rosny-sous-Bois De 9 à 11 %
QP093063 Marnaudes - Bois-Perrier Rosny-sous-Bois De 8 à 9 %
QP094001 Pierre Et Marie Curie Ivry-sur-Seine Secret statistique
QP094002 Irlandais - Paul Vaillant Couturier - Cherchefeuille Arcueil Secret statistique
QP094003 La Haie Griselle - La Hêtraie Boissy-Saint-Léger, Limeil-Brévannes Plus de 11 %
QP094004 Chantereine Alfortville De 9 à 11 %
QP094005 Mont Mesly - La Habette - Coteaux Du Sud Créteil De 8 à 9 %
QP094006 Petit Pré - Sablières Créteil Secret statistique
QP094007 Les Bleuets Créteil Secret statistique
QP094008 Gagarine Ivry-sur-Seine Plus de 11 %
QP094009 Ivry Port Ivry-sur-Seine De 9 à 11 %
QP094010 Monmousseau Ivry-sur-Seine Secret statistique
QP094011 Colonel Fabien Vitry-sur-Seine Secret statistique
QP094012 Centre Ville : Defresne - Vilmorin - Robespierre Vitry-sur-Seine Moins de 8 %
QP094013 Commune De Paris - 8 Mai 1945 Vitry-sur-Seine Moins de 8 %
QP094014 Balzac Vitry-sur-Seine Plus de 11 %
QP094015 Péri - Schuman Bergonié Le Kremlin-Bicêtre, Gentilly Plus de 11 %
QP094016 Chaperon Vert Arcueil, Gentilly Plus de 11 %
QP094017 Jardins Parisiens L'Haÿ-les-Roses Secret statistique
QP094018 Lallier L'Haÿ-les-Roses Secret statistique
QP094019 Jardins Parisiens - Stade L'Haÿ-les-Roses Secret statistique
QP094020 Alexandre Dumas Villejuif Secret statistique
QP094021 Lebon - Hochart - Mermoz (Lozaits Sud) Villejuif, L'Haÿ-les-Roses Moins de 8 %
QP094022 Lozaits Nord - Grimau - Armand Gouret Villejuif Moins de 8 %
QP094023 Fabien Bonneuil-sur-Marne Secret statistique
QP094024 Les Quatre Cités Champigny-sur-Marne Moins de 8 %
QP094025 L'Egalité Champigny-sur-Marne Secret statistique
QP094026 Les Mordacs Champigny-sur-Marne Moins de 8 %
QP094027 Le Bois L'Abbé Chennevières-sur-Marne, Champigny-sur-Marne De 8 à 9 %
QP094028 Le Plateau Champigny-sur-Marne Secret statistique
QP094029 La Redoute (Le Fort-Michelet) Fontenay-sous-Bois Secret statistique
QP094030 Les Larris Fontenay-sous-Bois Moins de 8 %
QP094031 Quartier Est Orly De 8 à 9 %
QP094032 Quartier Sud Choisy-le-Roi Moins de 8 %
QP094033 Rives De La Marne Saint-Maur-des-Fossés Secret statistique
QP094034 Les Grands Champs Thiais Moins de 8 %
QP094035 Polognes-Centre Ville - Le Plateau - Saint-Martin Valenton, Villeneuve-Saint-Georges, Limeil-Brévannes De 8 à 9 %
QP094036 Lutèce- Bergerie Valenton De 9 à 11 %
QP094037 Centre Ville Villeneuve-Saint-Georges Plus de 11 %
QP094038 Le Quartier Nord Villeneuve-Saint-Georges De 8 à 9 %
QP094039 Le Quartier Nord- Les Tours Villeneuve-Saint-Georges Secret statistique
QP094040 Triage Villeneuve-Saint-Georges Secret statistique
QP094041 Portes De Paris - Les Hautes-Noues Villiers-sur-Marne Moins de 8 %
QP094042 Cité Jardins Cachan Moins de 8 %
QP095002 Justice - Butte Blanche Argenteuil, Bezons Secret statistique
QP095003 Champioux Argenteuil De 9 à 11 %
QP095004 Brigadières - Henri Barbusse Argenteuil, Bezons De 9 à 11 %
QP095005 Val D'Argent Nord Argenteuil Moins de 8 %
QP095006 Val D'Argent Sud Argenteuil De 8 à 9 %
QP095007 Champagne Argenteuil Secret statistique
QP095008 Joliot Curie Argenteuil De 9 à 11 %
QP095009 Centre Ville Argenteuil Plus de 11 %
  • * QPV à cheval MGP/Hors MGP. Le taux affiché ici concerne l’ensemble du QPV.
  • Source : Fichier démographique des logements et des individus (Fideli) 2016-2015.

Figure 1Davantage de déménagements dans les grands QPV du nord-est de la MGP

  • Source : Fichier démographique des logements et des individus (Fideli) 2016-2015.

Déménager au sein de son quartier : une situation plus fréquente pour les populations à faibles revenus

Les habitants des quartiers prioritaires qui déménagent se répartissent en trois catégories : ceux qui quittent leur logement tout en restant dans leur quartier (30 000 personnes), ceux qui s’installent dans un autre quartier de la politique de la ville (18 000) et ceux qui emménagent hors QPV (57 000).

Les déménagements au sein du même quartier concernent en moyenne une personne mobile sur quatre. Cette part varie de 20 % pour Paris à 31 % en Seine-Saint-Denis, département qui compte un nombre important de grands quartiers. Ces mobilités résidentielles internes peuvent être choisies. C’est le cas notamment quand les familles s’agrandissent et ont besoin d’un logement plus grand tout en restant à proximité des écoles et des équipements qu’elles ont l’habitude de fréquenter. Mais d’autres mobilités peuvent correspondre à des relogements dans le cadre d’opérations de rénovation urbaine. C’est le cas par exemple à Villetaneuse, où le quartier de politique de la ville est intégré au Nouveau programme national de renouvellement urbain, ou du quartier Kellermann – Paul Bourget (Paris 13e) qui a bénéficié d’une opération de démolition-reconstruction engagée à la suite d'un incendie en 2008.

Les habitants qui réemménagent au sein du même quartier restent pour les deux tiers dans le parc social. Parmi l’ensemble des personnes mobiles, ce sont ceux qui se maintiennent le plus en logement social et disposent des revenus les plus faibles : 43 % d’entre eux vivent sous le seuil de pauvreté contre 29 % pour ceux qui quittent leur quartier. À Paris cependant, du fait d’un coût de la vie plus élevé, ceux qui déménagent au sein de leur quartier sont moins souvent pauvres que ceux qui s’installent dans un autre QPV (37 % contre 41 %), avec toutefois de fortes disparités selon les quartiers.

Les habitants qui s’installent dans un autre quartier de la politique de la ville ont également un faible niveau de vie

Parmi les personnes quittant leur quartier prioritaire, une sur quatre s’installe dans un autre QPV (une sur huit à l’échelle nationale) (figure 2). Cette part varie de 15 % dans les Hauts-de-Seine à 28 % en Seine-Saint-Denis. Ces partants déménagent toutefois moins loin que ceux qui s’installent hors géographie prioritaire (5,4 km de distance médiane contre 7,6 km).

Tout comme les personnes mobiles au sein de leur quartier, celles qui déménagent dans un autre QPV sont souvent en situation de pauvreté : leur niveau de vie médian est de 13 055 € par an et 42 % d’entre elles vivent sous le seuil de pauvreté. Pour une partie d’entre elles, la faiblesse de leurs revenus ne leur permet peut-être plus de se maintenir dans leur quartier. D’ailleurs, en changeant de QPV, elles sont plus nombreuses à accéder au parc social : avant de déménager, elles étaient 63 % à y vivre contre 68 % après déménagement. La recherche d’un logement plus grand peut aussi être une des raisons du départ. Les familles avec enfants représentent, en effet, une composante importante dans le profil des partants.

Figure 2Trois sortants sur quatre s’installent hors QPVSynthèse des profils des entrants et partants des quartiers prioritaires de la ville de la métropole du Grand Paris

Trois sortants sur quatre s’installent hors QPV
Arrivants dans un QPV de la MGP Stables dans leur quartier* Partants d’un QPV de la MGP
Néo-arrivants en quartier prioritaire (qui n’y résidaient pas auparavant) Arrivants qui habitaient dans un autre QPV Partants qui s’installent hors QPV Partants qui s’installent dans un autre QPV
Nombres de personnes 42 000 17 000 1 000 000 57 000 18 000
Part des arrivants ou des partants (en %) 71 29 - 76 24
Part des moins de 18 ans (en %) 31 38 32 32 40
Part des pauvres (en %) 34 44 37 26 42
Niveau de vie médian (en €) 15 300 12 900 14 000 16 600 13 100
Part des personnes vivant/s’installant dans un logement social (en %) 57 68 70 35 68
  • * Habitants des QPV n'ayant pas déménagé ou ayant déménagé au sein de leur quartier.
  • Champ : mobilités hors mouvements avec l’étranger.
  • Source : Fichier démographique des logements et des individus (Fideli) 2016-2015.

Figure 2Trois sortants sur quatre s’installent hors QPVSynthèse des profils des entrants et partants des quartiers prioritaires de la ville de la métropole du Grand Paris

  • * Habitants des QPV n'ayant pas déménagé ou ayant déménagé au sein de leur quartier.
  • Champ : mobilités hors mouvements avec l’étranger.
  • Source : Fichier démographique des logements et des individus (Fideli) 2016-2015.

Une diversité de profils parmi les sortants des quartiers prioritaires

Parmi les personnes qui quittent leur quartier, trois sur quatre emménagent en dehors d’un quartier prioritaire. Ces départs sont plus marqués dans les quartiers Chaperon Vert (Arcueil, Gentilly), Centre-Ville (Villeneuve-Saint-Georges), Entrée de Ville (Clichy), Cordon (Saint-Ouen). Les adultes, jeunes ou d’âge intermédiaire, vivant seul ou en couple sans enfant, sont très représentés parmi les partants.

Contrairement aux mobiles qui se maintiennent en géographie prioritaire, ceux qui en sortent ont un niveau de vie médian supérieur aux résidents du quartier qu’ils quittent (16 568 € contre 14 033 € par an), leur permettant d’accéder à un logement, même dans le secteur social, au loyer plus élevé ou même de devenir propriétaire. Alors que seuls 14 % de ces partants étaient propriétaires dans leur quartier, ils sont 24 % à accéder à la propriété en s’installant hors de leur QPV. Cette part est encore plus élevée pour les personnes qui s'installent en dehors de la MGP (33 %). En corollaire, la part de locataires du parc social diminue, passant de 60 % avant déménagement à 35 % après.

Toutefois, s’installer en dehors d’un quartier de la politique de la ville ne va pas toujours de pair avec une amélioration des conditions de vie. Parmi les partants qui s’installent hors géographie prioritaire, un quart vit sous le seuil de pauvreté, seuls 10 % sortent de la pauvreté.

En effet, le niveau de vie diminue pour la moitié des partants, par exemple du fait d’une perte d’emploi ou d’une séparation familiale.

Des emménagements dans les QPV liés, en partie, à l’attribution de logements sociaux

Parmi les personnes s'étant installées dans un QPV de la MGP au cours de l’année 2015, 71 % ne viennent pas d’un quartier prioritaire. Cette part varie de 65 % en Seine-Saint-Denis à 83 % à Paris. Elle est particulièrement élevée dans certains quartiers concernés par des opérations de rénovation urbaine récentes, comme par exemple à Tertres-Cuverons (Bagneux), Bédier-Boutroux (Paris 13e) et Ivry-Port (Ivry-sur-Seine).

Une partie de ces néo-arrivants dans des QPV, plutôt jeunes, est touchée par la précarité : un tiers d’entre eux vit sous le seuil de pauvreté. Il s’agit pour l’essentiel d’adultes d’âge moyen (un sur deux est âgé de 27 à 53 ans contre 36 % de ceux restant dans leur quartier), la part des enfants parmi les arrivants étant similaire à celle des résidents.

Pour une partie d’entre eux, l’installation dans un quartier prioritaire est tributaire de l’attribution d’un logement social. Avant de déménager, seuls 28 % des néo-arrivants résidaient dans le parc social contre 57 % une fois installés.

Les personnes qui s’installent dans un quartier prioritaire, alors qu’elles n’y résidaient pas auparavant, ont un niveau de vie médian supérieur à celui des résidents du quartier (15 326 € contre 14 033 € par an). Cet écart de niveau de vie est plus marqué à Paris et dans les Hauts-de-Seine (+ 3 320 € et + 2 013 € par an). Pour les autres départements, peu de différences de revenus s’observent entre ceux qui rejoignent un QPV et ceux qui y demeurent déjà (+ 525 € par an).

Malgré des disparités, les migrations accentuent les difficultés sociales des quartiers

En prenant en compte les personnes résidant auparavant dans un autre QPV, les personnes s’installant dans un quartier prioritaire disposent globalement d’un niveau de vie plus faible que les résidents stables du quartier. D’autre part, ceux qui quittent leur QPV sont plus nombreux que les arrivants et moins souvent exposés à la pauvreté que les stables (29,5 % contre 37,4 % pour les stables) (figure 3). Ces écarts de pauvreté entre arrivants et partants sont moins marqués à Paris que dans les autres départements du fait d’une moindre part de personnes en dessous du seuil de pauvreté parmi les arrivants. Ainsi, à l’échelle de l’ensemble de la MGP, le jeu des migrations dans les quartiers prioritaires tend à renforcer le nombre de personnes en difficulté sociale de ces territoires. En effet, la part des habitants vivant sous le seuil de pauvreté parmi l’ensemble des résidents des quartiers prioritaires de la MGP a augmenté entre 2015 et 2016, passant de 34,7 % à 37,4 % (+ 2,7 points). Hors géographie prioritaire, cette évolution est plus faible, le taux de pauvreté passant de 13,4 % à 14,0 % (+ 0,6 point). C’est dans les QPV du Val-de-Marne que cette progression est la plus marquée (+ 3,1 points) alors qu’elle est plus limitée à Paris (+ 1,9 point).

Des disparités s’observent toutefois selon les quartiers. Le niveau de vie médian augmente de plus de 1 % dans 48 QPV de la MGP (25 en Seine-Saint-Denis, 14 dans le Val-de-Marne, 4 à Paris, 5 dans les Hauts-de-Seine). C’est le cas, par exemple, à Villa d’Este à Paris ou aux Grésillons Voltaire II dans les Hauts-de-Seine, où il progresse de 5 % entre les deux années. À l’inverse, il diminue de plus de 1 % dans 33 QPV de la MGP (13 en Seine-Saint-Denis, 9 dans le Val-de-Marne, 5 à Paris, 3 dans les Hauts-de-Seine). C’est le cas du Quartier Plaine - Landy - Bailly en Seine-Saint-Denis.

Figure 3Les partants des QPV moins souvent pauvres que les arrivantsPart des individus vivant sous le seuil de pauvreté (en %) en fonction de leurs mobilités

Les partants des QPV moins souvent pauvres que les arrivants - Lecture : 32 % des partants d’un QPV de Seine-Saint-Denis (y compris ceux se réinstallant dans un autre QPV) sont pauvres. 40 % des arrivants en QPV (y compris ceux provenant d’un autre QPV) de Seine-Saint-Denis sont pauvres.
Partants Stables Arrivants
QPV de Paris 26,9 33,8 28,6
QPV des Hauts-de-Seine 22,2 33,1 30,1
QPV de Seine-Saint-Denis 32,1 39,5 39,8
QPV du Val-de-Marne 26,6 35,6 35,6
Ensemble des QPV de la MGP 29,5 37,4 36,8
  • Lecture : 32 % des partants d’un QPV de Seine-Saint-Denis (y compris ceux se réinstallant dans un autre QPV) sont pauvres. 40 % des arrivants en QPV (y compris ceux provenant d’un autre QPV) de Seine-Saint-Denis sont pauvres.
  • Source : Fichier démographique des logements et des individus (Fideli) 2016-2015.

Figure 3Les partants des QPV moins souvent pauvres que les arrivantsPart des individus vivant sous le seuil de pauvreté (en %) en fonction de leurs mobilités

  • Lecture : 32 % des partants d’un QPV de Seine-Saint-Denis (y compris ceux se réinstallant dans un autre QPV) sont pauvres. 40 % des arrivants en QPV (y compris ceux provenant d’un autre QPV) de Seine-Saint-Denis sont pauvres.
  • Source : Fichier démographique des logements et des individus (Fideli) 2016-2015.

Pour comprendre

Qu’est-ce qu’un QPV ?

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014 a introduit une nouvelle géographie prioritaire qui resserre les contours des quartiers de la politique de la ville autour des territoires les plus en difficulté. Elle est définie sur la base du critère unique de la concentration urbaine de la pauvreté, appréhendée par le niveau de revenu des habitants. Parmi les 1 296 quartiers situés en France métropolitaine, 272 sont situés en Île-de-France, dont 158 dans la métropole du Grand Paris.

Les quartiers de la politique de la ville bénéficient d’interventions visant à améliorer la qualité de vie des habitants et à réduire les inégalités socio-économiques. Le contrat de ville est l’outil de gouvernance pour coordonner au niveau de chaque ville les orientations et les engagements des partenaires institutionnels, économiques et associatifs. Il s’articule autour de trois piliers : le développement de l’activité économique et de l’emploi, la cohésion sociale et l’amélioration du cadre de vie des habitants des quartiers.

Le Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), mis en œuvre par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), vise les quartiers prioritaires de la politique de la ville qui présentent les dysfonctionnements urbains les plus importants, selon des critères d’état du parc de logements, de sa diversité, de mixité des activités, de disponibilité foncière, d’ouverture du quartier et d’accès aux transports, de la qualité de l’environnement urbain. Parmi les 200 quartiers classés en quartiers d’intérêt national par l’ANRU, 58 sont situés en Île-de-France, dont 43 dans la métropole du Grand Paris.

Sources

La base Fideli (Insee) est le résultat d’une exploitation et de retraitements à des fins statistiques des fichiers fonciers et fiscaux de l’administration fiscale. Cette base contient la quasi-totalité des individus assujettis à au moins l’un des deux impôts suivants : taxe d’habitation et/ou impôt sur le revenu.

Définitions

Parmi les différentes approches du « logement social », celle retenue dans Fideli agrège l’ensemble des logements des organismes d’habitation à loyer modéré (HLM) et des sociétés d’économie mixte (SEM). La partie minoritaire de leur parc hors conventionnement social n’a pas été isolée.

Le niveau de vie correspond conventionnellement au revenu disponible (RD) du ménage divisé par le nombre d’unités de consommation (UC). Ces unités de consommation sont déterminées par une échelle d’équivalence dite de l’OCDE qui attribue 1 UC au premier adulte du ménage, 0,5 UC aux autres personnes de 14 ans ou plus du ménage, et 0,3 UC aux enfants de moins de 14 ans. Le niveau de vie obtenu est attribué à chaque individu d’un même ménage : chaque membre du ménage a ainsi le même niveau de vie. Le seuil de pauvreté est égal à 60 % du niveau de vie médian de France métropolitaine. En 2016, le calcul du seuil de pauvreté inclut la Martinique et La Réunion.




Champ

Le champ géographique retenu dans cette étude est constitué des unités urbaines comprenant au moins un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV). Les habitants et les logements suivis dans cette étude sont ceux présents durant les deux années 2015 et 2016 (hors échanges avec l’étranger). Les QPV de moins de 2 000 habitants sont soumis au secret statistique.