La filière viti-vinicole : Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac, deux bassins proches et distincts

Didier Lampin, Insee - Jacky Bonotaux, Draaf

En Nouvelle-Aquitaine, la filière viti-vinicole compte 14 000 établissements pour 54 100 emplois en 2015. Par son orientation agricole, elle emploie 10 300 non-salariés, soit davantage qu’en moyenne dans l’économie régionale. De la culture de la vigne aux grands négociants, en passant par la transformation du vin, la filière occupe une place essentielle dans l’agriculture, le commerce et l’industrie des boissons de la région.
4 bassins viticoles, sur les 10 nationaux, maillent son territoire : la Nouvelle-Aquitaine s’impose ainsi comme une région de premier plan dans la filière. Parmi eux, Bordeaux-Aquitaine et Charentes-Cognac concentrent 95 % de l’emploi salarié de la filière régionale. Produisant sous signe de qualité et fortement orienté vers l’export, chaque bassin dispose d’une organisation différenciée. Si, dans le bassin Bordeaux-Aquitaine, les exploitations agricoles intègrent les activités de vinification et de commercialisation, dans le bassin Charentes-Cognac, les activités sont plus segmentées, avec une place importante consacrée à l’industrie des boissons. Dans la filière vinicole, la part des ouvriers est deux fois plus importante que dans le reste de l’économie régionale, notamment celle des ouvriers agricoles, entraînant des salaires moins élevés qu’en moyenne. Enfin, les salariés sont en moyenne plus âgés dans la filière, un sur six a plus de 55 ans, une proportion qui s’élève à deux sur cinq chez les non-salariés.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine
No 07
Paru le : 26/04/2018
Consulter

Une filière plus segmentée dans le bassin viticole Charentes-Cognac

Jacky Bonotaux, Draaf

En 2015, avec 4 600 établissements, la filière viticole regroupe 4 % des établissements du bassin Charentes-Cognac. Elle rassemble 15 900 emplois dont 12 800 salariés. La filière est prioritairement dévolue à la production d’appellations d’origine contrôlée (AOC) de Cognac et de Pineau.
Les salariés se répartissent à parts égales entre les activités agricoles et celles liées à la fourniture d’intrants et de matériels, à la distillation, à l’assemblage, au stockage, au vieillissement et au commerce.
Dans les deux principaux départements de production, les ouvriers de la filière agricole sont majoritaires. La zone d’emploi de Cognac concentre beaucoup d’employés, de professions intermédiaires et de cadres dans la distillation et le commerce.
Des petites unités côtoient de grands groupes ; la filière réalise 98 % de son chiffre d’affaires à l’export, classant le cognac en tête des exportations de la région devant l’aéronautique.

Insee Dossier Nouvelle-Aquitaine

Paru le : 26/04/2018