Bilan économique 2016 - Normandie

La reprise normande en retrait du niveau national

Avec 2 280 salariés de plus, l'emploi du secteur marchand non agricole progresse pour la première fois en Normandie après quatre années consécutives de baisse. Cette progression de 0,3 % est toutefois la plus faible des régions métropolitaines, et sensiblement en retrait de la moyenne nationale (+ 1,2 %).

Les emplois industriels continuent de subir des pertes (- 1,0 % contre – 0,8 % au niveau national), un rythme toutefois moindre que l'année précédente (- 1,5 % en 2015).

Le taux de chômage au sens du BIT s'élève à 9,9 % au quatrième trimestre 2016 (9,7 % au niveau national) et recule 0,3 point sur un an. Cette baisse est légèrement plus marquée qu'au niveau national (- 0,2 point). Fin 2016, 288 500 demandeurs d'emploi de catégories A, B ou C sont inscrits à Pôle emploi. Pour la première fois depuis 2007, leur nombre diminue sur un an (- 0,8 %).

En 2016, les créations d'entreprises augmentent de 4,7 %, avec 18 000 créations, une hausse légèrement inférieure à la France métropolitaine (+ 5,6 %). Pour la deuxième année consécutive, le nombre d'autorisations de construire des logements augmente (+ 13 % après + 5 % en 2015), une tendance en phase avec l’évolution nationale. Dans les ports normands, le trafic diminue, de 4,2 % au Havre à 6,7 % à Rouen. Le transport de passagers se porte mieux. Les risques d'attentats et la météo maussade en début d'année ont pénalisé la fréquentation touristique de la région en 2016. Le nombre de nuitées baisse de 1,7 % sur un an. La situation s'améliore toutefois en fin d'année. Le secteur agricole souffre en 2016 des aléas climatiques et des marchés saturés.

Insee Conjoncture Normandie
No 8
Paru le : 23/05/2017
Consulter

Chômage - Première année de baisse du nombre de demandeurs d’emploi depuis neuf ansBilan économique 2016

Damien Barthélémy, Direccte de Normandie

En 2016, le nombre de demandeurs d’emploi a cessé de progresser en Normandie comme au niveau national. Il faut remonter à 2007 pour constater un recul annuel. Les seniors n’ont pas profité de cette amélioration du marché du travail. Ce sont les jeunes et les chômeurs de longue durée qui en ont le plus bénéficié. Le taux de chômage normand finit l’année 2016 sous les 10 % et proche du taux national. L’apprentissage est reparti à la hausse.

Fin 2016, 288 500 demandeurs d’emploi immédiatement disponibles sont inscrits à Pôle emploi en Normandie (catégories A, B, ou C), dont 174 000 n’avaient exercé aucune activité au cours du mois de décembre 2016 (catégorie A). La demande d’emploi de catégories A, B, ou C régresse dans la région (- 0,8 %), pour la première fois depuis l’année 2007. Le nombre de personnes inscrites dans la seule catégorie A diminue plus nettement de 4,2 %. Ce nombre connaît lui aussi une première baisse annuelle après huit ans de hausse. Par rapport à la France métropolitaine, la baisse est plus marquée en Normandie que ce soit pour la catégorie A ou pour l’ensemble des catégories A, B, ou C.

En 2016, le recul est de 2 500 personnes. Le nombre de demandeurs ayant eu une activité professionnelle au cours du mois de décembre (catégories B ou C) est en hausse sur un an de 5 100, tandis que les demandeurs sans aucune activité (catégorie A) sont 7 600 de moins.

Le nombre de demandeurs d’emploi de catégories A, B, ou C diminue dans les cinq départements normands. Trois départements enregistrent une baisse supérieure à la moyenne régionale : l’Orne (- 1,7 %), la Manche (- 1,6 %) et le Calvados (- 1,6 %). La Seine-Maritime (- 0,1 %) et l’Eure (- 0,7 %) connaissent un repli plus modéré. Parmi ces demandeurs d’emploi, ceux inscrits en catégorie A baissent dans les cinq départements, de 6,1 % dans la Manche à 3,0 % en Seine-Maritime.

Pas de retournement de tendance pour les seniors

En Normandie, la demande d’emploi des jeunes de moins de 25 ans est en baisse sur 2016 pour les catégories A, B ou C (- 6,5 % contre - 6,3 % en France métropolitaine) et recule plus nettement de 9,3 % pour la catégorie A (- 8,7 % au niveau national). Le nombre de jeunes inscrits à Pôle emploi en décembre 2016 est équivalent à celui de décembre 2011. Ils ne représentent plus qu’un demandeur sur six.

Le nombre de 50 ans ou plus est toujours en hausse en 2016 (+ 3,9 % en Normandie en catégories A, B, ou C, et + 0,9 % en catégorie A), sous l’effet du recul de l’âge de la retraite, de l’arrivée de classes d’âge plus nombreuses et surtout d’une conjoncture économique défavorable.

Quelle que soit la tranche d’âge, la situation des femmes évolue moins favorablement que celle des hommes, avec un écart d’environ deux points sur l’évolution annuelle de la demande d’emploi en catégories A, B, ou C. Les femmes représentent désormais 50,9 % des inscrits.

Le chômage de longue durée est en recul

Le chômage de longue durée est en repli de 2,4 % sur l’année 2016. Les demandeurs d'emploi inscrits depuis plus d'un an représentent 46,3 % de l’effectif de la catégorie A, B, ou C dans la région (43,8 % en France métropolitaine). Comme les années précédentes, le chômage de courte durée (moins d’un an) croît en 2016 mais faiblement (+ 0,5 %). Pour les inscrits les plus anciens, la situation ne s’améliore pas. Fin décembre 2016, 16,8 % des demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi depuis plus de trois ans. Cette part ne cesse de progresser depuis huit ans.

Les emplois aidés favorisent l’accès ou le retour à l’emploi des publics confrontés à des difficultés d’insertion sociale et professionnelle. En 2016, 22 500 personnes bénéficient d’un contrat aidé dans la région, en contrat unique d’insertion ou en emploi d’avenir. Ces deux dispositifs ciblent en particulier le public jeune, senior, les demandeurs d’emploi de longue durée, les travailleurs handicapés et les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active. Par ailleurs, plus de 15 000 jeunes sont entrés en contrat d’apprentissage en 2016, dont 400 dans le secteur public.

Un taux de chômage inférieur à 10 % fin 2016

Le taux de chômage normand au sens du BIT s’élève à 9,9 % au 4e trimestre 2016 (9,7 % au niveau national) et recule de 0,3 point sur un an. Il est inférieur à 10 % pour la première fois depuis le 3e trimestre 2012. Les évolutions annuelles par département varient entre un repli de 0,5 point dans le Calvados à une légère baisse de 0,1 point en Seine-Maritime. Les départements les plus touchés par le chômage sont la Seine-Maritime (11,1 %) et l’Eure (10,3 %).

La Normandie affiche le 5e taux de chômage le plus élevé des 13 régions de France métropolitaine, la région Hauts-de-France est la plus touchée, avec 12,1 % et la région Pays de la Loire la plus épargnée, avec 8,3 %.

Moins de demande d’activité partielle en 2016

Le recours à l’activité partielle est un dispositif permettant de préserver l’emploi dans un contexte économique difficile. Près de 7 700 000 heures d’activité partielle sont autorisées par la Direccte en 2016, volume en baisse de 11 % par rapport à 2015 mais plus élevé qu’en 2013 et 2014 (respectivement 7,1 et 6,9 millions d’heures autorisées). Sur ces heures autorisées, seules 20,4 % ont été réellement consommées par les entreprises de la région en 2016. L’entreposage et services auxiliaires des transports, les travaux de construction spécialisés et la métallurgie sont les trois principaux secteurs concernés.

Figure 1 – Demandeurs d'emploi en fin de mois en Normandie

Demandeurs d'emploi en fin de mois en Normandie
Demandeurs d'emploi Évolution 2016/2015
au 31/12/2016 (en %)
(en milliers) (1)
Catégories Catégorie Catégories Catégorie
A, B, C A A, B, C A
Hommes 141,5 92,7 -1,9 -5,3
Femmes 146,9 81,4 0,3 -2,8
Moins de 25 ans 48,9 29,6 -6,5 -9,3
25 à 49 ans 172,1 100,4 -0,9 -4,7
50 ans ou plus 67,4 44,1 3,9 0,9
Inscrits depuis un an ou plus 133,4 nd -2,4 nd
Normandie 288,5 174 -0,8 -4,2
France métropolitaine 5 546,70 3 529,60
  • nd : données non disponibles
  • (1) : évolution de l'indicateur entre le 31/12/2015 et le 31/12/2016
  • Note : données brutes.
  • Sources : Pôle emploi ; DARES.

Figure 2 – Taux de chômage localisés trimestriels

en % de la population active
Taux de chômage localisés trimestriels
Normandie France métropolitaine
4e trim. 2006 8,4 8
2007 T1 8,5 8,1
2007 T2 8 7,8
2007 T3 7,8 7,6
4e trim. 2007 7,2 7,1
2008 T1 7 6,8
2008 T2 7,2 7
2008 T3 7,3 7,1
4e trim. 2008 7,8 7,4
2009 T1 8,8 8,2
2009 T2 9,4 8,8
2009 T3 9,3 8,8
4e trim. 2009 9,5 9,1
2010 T1 9,4 9
2010 T2 9,3 8,9
2010 T3 9,2 8,8
4e trim. 2010 9,2 8,8
2011 T1 9,2 8,8
2011 T2 9,1 8,7
2011 T3 9,2 8,8
4e trim. 2011 9,3 9
2012 T1 9,5 9,1
2012 T2 9,7 9,3
2012 T3 9,8 9,4
4e trim. 2012 10,2 9,7
2013 T1 10,4 9,9
2013 T2 10,5 10
2013 T3 10,3 9,9
4e trim. 2013 10,1 9,8
2014 T1 10,1 9,8
2014 T2 10,1 9,8
2014 T3 10,3 10
4e trim. 2014 10,4 10,1
2015 T1 10,2 10
2015 T2 10,3 10,1
2015 T3 10,4 10,2
4e trim. 2015 10,2 9,9
2016 T1 10,2 9,9
2016 T2 10 9,6
2016 T3 10,1 9,8
4e trim. 2016 9,9 9,7
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé

Figure 2 – Taux de chômage localisés trimestriels

Figure 3 – Principales politiques d'aide à l'emploi en 2016

Principales politiques d'aide à l'emploi en 2016
Entrées dans les principaux dispositifs Calvados Eure Manche Orne Seine Maritime Normandie France métropolitaine
Effectif Évolution sur 1 an (en %) Effectif Évolution sur 1 an (en %)
Emploi marchand aidé
Contrat d'apprentissage 2698 2640 2651 1344 5561 14894 3,7 271983 1,6
Nacre * 158 136 109 48 243 694 -2,8 11645 -8,9
CUI-CIE 571 363 494 246 1256 2930 -40,9 71745 -21,6
Emploi d'avenir 125 177 138 69 388 897 -17,6 14840 -21,9
Autres exonérations 12 13 6 86 37 154 -38,6 4004 -43,6
Emploi non marchand aidé
CUI-CAE 2957 2836 2155 1187 6552 15687 4,2 273066 9,2
Emploi d'avenir 544 419 336 300 1434 3033 3,8 52230 -3,2
Contrat d'apprentissage dans le secteur public 104 46 35 23 196 404 10,1 12817 20,9
Accompagnement des jeunes
CIVIS - 1ères entrées * 615 1002 334 179 1570 3700 -30,9 58919 -32,5
Accompagnement des licenciements économiques
Contrat de sécurisation professionnelle ** 530 535 287 212 911 2475 -25,7 48262 -14,9
  • * Données disponibles de Janvier à Septembre uniquement ; l'évolution sur 1 an est calculée à partir de ce cumul
  • ** Données disponibles de Janvier à Juin uniquement ; l'évolution sur 1 an est calculée à partir de ce cumul
  • Sources : Dares, ASP, Pôle emploi, DGEFP

Figure 4 – Taux de chômage localisés trimestriels

Taux de chômage localisés trimestriels
2015 T4 2016 T1 2016 T2 2016 T3 2016 T4 Évolution 2016 T4 / 2015 T4 (en points de %)
Calvados 9,7 9,7 9,3 9,4 9,2 -0,5
Eure 10,5 10,5 10,2 10,4 10,3 -0,2
Manche 8,3 8,3 8 8,1 8 -0,3
Orne 9,5 9,5 9,2 9,3 9,1 -0,4
Seine-Maritime 11,2 11,3 11,2 11,2 11,1 -0,1
Normandie 10,2 10,2 10 10,1 9,9 -0,3
France métropolitaine 9,9 9,9 9,6 9,8 9,7 -0,2
  • Mise à jour : 06 avril 2017
  • Source : Insee, taux de chômage au sens du BIT et taux de chômage localisé

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.

Pour en savoir plus

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2122336 , tableau de bord de la conjoncture régionale