Bilan Formation-Emploi

Chiffres détaillés
Paru le : 19/10/2016

Le bilan Formation-Emploi propose des données essentielles sur les relations entre le système de formation et l'emploi, en une vingtaine de classeurs incluant des tableaux, des cartes et des graphiques.

Ces classeurs sont regroupés en 3 thèmes : l'école et ses sortants, l'insertion des jeunes et la formation tout au long de la vie.

Ces données ont été élaborées en coopération avec le Centre d'études et de recherches sur les qualifications (Céreq), et les ministères chargés de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et du Travail.

L'école et ses sortants

Chiffres détaillés
Paru le : 19/10/2016

Télécharger l'ensemble des tableaux

Tableaux sur l'école et ses sortants

T01 – Durée de scolarisation
(xls, 93 Ko)
T02 – Niveau de formation
(xls, 249 Ko)
T03 – Diplômes de l'enseignement supérieur
(xls, 291 Ko)
T04 – Apprentis en formation
(xls, 352 Ko)
T05 – Cumul emploi-études
(xls, 99 Ko)
T06 – Éducation, comparaisons européennes
(xls, 250 Ko)

Pour comprendre

Le bilan Formation-Emploi existe depuis le début des années 70 :

Les sources utilisées sont :

l'enquête Emploi, annuelle jusqu'en 2002, en continue depuis 2003 ;

les enquêtes et données administratives du ministère chargé de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur ;

les enquêtes et données administratives du ministère chargé de l'Emploi ;

autres sources (pdf, 12 Ko)

Les classifications de diplôme et de formation utilisées dans les tableaux statistiques sont :

La date de sortie de formation initiale est la première interruption d'un an ou plus dans le parcours de formation (études scolaires ou universitaires). Les apprentis sont considérés en formation initiale si leur apprentissage s'est effectué dans la continuité de leur scolarité. Les personnes n'ayant pas suivi d'études ne sont pas prises en compte.

Dans l'enquête Emploi, le diplôme le plus élevé de chaque enquêté a pu être obtenu pendant les études initiales ou après celles-ci (en cas de reprise d'études).

Les taux de chômage correspondent à l'interprétation française du chômage BIT jusqu'en 2002. A partir de 2003, ils correspondent à l'interprétation communautaire d'Eurostat adoptée par l'Insee depuis novembre 2007.

Pour en savoir plus