Distribution des revenus salariaux et des allocations chômage en 2015Données annuelles de 2002 à 2015

Chiffres-clés
Paru le : 12/09/2017

Distribution des revenus salariaux et des allocations chômage en 2015

en euros 2015 constants
Distribution des revenus salariaux et des allocations chômage en 2015
Décile de revenus salariaux et d'allocations chômage (1) 2011 2012 2012 (2) 2013 2014 2015
1er décile (D1) 4 860 5 050 4 960 5 220 5 020 4 940
2e décile (D2) 9 580 9 920 9 810 10 170 9 910 9 790
3e décile (D3) 13 710 13 930 13 950 14 070 13 900 13 810
4e décile (D4) 16 560 16 660 16 730 16 760 16 750 16 690
Médiane (D5) 18 900 18 900 18 980 18 990 19 030 19 070
6e décile (D6) 21 490 21 420 21 520 21 450 21 530 21 630
7e décile (D7) 24 700 24 600 24 630 24 630 24 670 24 850
8e décile (D8) 29 330 29 120 29 090 29 100 29 200 29 300
9e décile (D9) 38 440 37 980 37 770 37 760 37 670 38 210
Rapport interdécile (D9/D1) 7,91 7,52 7,61 7,23 7,50 7,73
  • (1) : il s'agit ici, pour chaque individu, de l'ensemble des salaires et des allocations chômage nets perçus au cours de l'année.
  • (2) : depuis 2012, l’avantage en nature constitué par la participation des employeurs aux contrats collectifs de complémentaire santé sont maintenant comptabilisés dans le revenu disponible mesuré par l'enquête Revenus fiscaux et sociaux (ERFS).
  • Lecture : en 2015, 10 % des individus perçoivent moins de 4 940 euros en revenu salarial et allocations chômage nets.
  • Note : ces indicateurs appartiennent à la liste des indicateurs d'inégalité préconisés par le groupe de travail "Niveaux de vie et inégalités sociales" du CNIS.
  • Champ : France métropolitaine, individus percevant des revenus salariaux ou des allocations chômage vivant dans un ménage dont le revenu déclaré est positif ou nul et dont la personne de référence n'est pas étudiante.
  • Sources : CCMSA ; Cnaf ; Cnav ; DGFiP ; Insee, ERFS 2011 à 2015.