L'économie française - Comptes et dossiersÉdition 2014

Appuyé sur les comptes de la Nation, L'Économie française - Comptes et dossiers présente une synthèse des mouvements des économies française et mondiale, et analyse les principaux évènements de 2013.

Insee Références
Paru le : 18/06/2014
Consulter

La résistance des salaires depuis la grande récession s'explique-t-elle par des rigidités à la baisse ?

David Audenaert, José Bardaji, Raphaël Lardeux, Michaël Orand, Michaël Sicsic

À partir de 2009, le ralentissement des salaires réels en France a été moins prononcé que celui de la productivité des salariés, ce qui a tiré le taux de marge des entreprises françaises à la baisse. Comment expliquer cette résilience des salaires ? Deux facteurs explicatifs potentiels sont étudiés : un changement de structure de la population salariée du fait d'une perte d'emploi plus concentrée sur les bas salaires et l'existence de rigidités nominales à la baisse des salaires. Le premier facteur contribue bien à la résilience des salaires, d'environ 0,7 point de croissance en moyenne par an sur la période 2009-2012. Néanmoins, la hausse de la qualification de la population active contribuait déjà à soutenir les salaires sur la période pré-crise (de 0,4 point chaque année). L'effet du changement de composition dû à la récession apparaît donc très faible. Pour le second facteur, une proportion significative des salaires a diminué et les gels de salaire ont concerné une très faible proportion de salariés. En outre, en 2009, les salaires ont plus baissé quand l'activité de l'entreprise a diminué qu'ils n'ont augmenté quand celle-ci a progressé. Les rigidités nominales à la baisse ne permettent donc pas d'expliquer la résilience des salaires sur la période.

Insee Références
Paru le : 18/06/2014