Indice de prix des travaux d'entretien et d'amélioration de logements / IPEA

Sources
Dernière mise à jour le : 12/07/2017

Présentation de l'opération

Organisme producteur :

Insee. Direction des statistiques d'entreprises (DSE)

Type d'opération :

Indices de prix de production

Objectifs :

L'objectif de l'enquête est d'établir des indices de prix trimestriels couvrant les différentes activités nécessaires à l'entretien et l'amélioration des logements.
Ces indices peuvent être utilisés pour l'analyse de l'activité du secteur (division " 43 - travaux de construction spécialisés ", à l'exception du groupe " 43.1 - démolition et préparation des sites "), comme indicateurs conjoncturels ou comme déflateurs des comptes nationaux.
Ils peuvent également servir pour indexer des contrats.

Thèmes abordés :

Un seul " marché " est abordé, restreint aux logements et à l'entretien-amélioration. Une extension aux bâtiments non résidentiels et aux travaux dans la construction neuve est envisagée.

Champ de l'opération

Champ géographique :

France métropolitaine

Champ(s) statistique(s) couvert(s) :

L'indice des prix des travaux d'entretien-amélioration des logements (IPEA) est un indice trimestriel qui mesure l'évolution des prix hors taxes pratiqués par les entreprises de la construction (y compris artisanales), pour leurs travaux d'entretien et d'amélioration des logements existants pendant le trimestre de constat. L'index BT50 " rénovation - entretien tous corps d'état " du bâtiment reflète l'évolution des coûts supportés par les entreprises d'un champ semblable (principalement sur leurs charges de salaires et de matériaux).
L'Insee réalise une enquête auprès d'un échantillon d'entreprises sélectionnées parmi les entreprises déclarant intervenir dans la rénovation de logements résidentiels à l'enquête structurelle annuelle (ESA) dans le secteur de la construction.
Sont exclus les travaux suivants :
- les travaux de construction neuve ;
- les travaux de grande rénovation ou de réhabilitation qui s'y apparentent (i.e. effectués après démolition quasi totale) ;
- les travaux dans des bâtiments non résidentiels (bureaux, commerces, usines, etc.) ;
- les travaux de transformation en logements de locaux réservés auparavant à un autre usage ;
- les travaux ne donnant pas lieu à des prix de marché entre l'entreprise exécutante et le client final, en particulier les travaux reçus en sous-traitance d'une autre entreprise ;
- les travaux ne comportant pas à la fois la fourniture et la pose des matériaux : la seule fourniture de matériaux est une activité de commerce. 

Caractéristiques techniques

Unité statistique enquêtée :

Branche d'entreprise (produit).

Périodicité de l'opération :

Trimestrielle

Période et mode de collecte :

Questionnaire en ligne ou papier

Historique :

Les indices de prix trimestriels issus de cette enquête sont relativement récents. La première expérimentation sur les travaux de peinture remonte à 1993.
Les indices de quatre familles de travaux sont publiés depuis le 4e trimestre 1997. Deux nouvelles familles sont diffusées à partir du 4e trimestre 1998. Depuis 1999, neuf familles sont diffusées.
Le SOeS assurait la maîtrise d'ouvrage des indices des prix de l'entretien-amélioration jusqu'au 2e trimestre de 2013, puis l'a transférée à l'Insee.

Plan de sondage :

La taille du panel est de 1 018 entreprises. Les entreprises restent trois ans dans le panel. L'échantillon est constitué sur la base de trois critères de stratification : l'activité principale ; la tranche d'effectifs salariés de l'entreprise (0 salarié, 1 à moins de 20 salariés, 20 salariés et plus) ; la localisation (Île-de-France et les autres régions).
Pour la partie de l'échantillon des entreprises de plus de 20 salariés, issue des enquêtes annuelles d'entreprise (EAE), l'enquête est exhaustive. Pour les moins de 20 salariés, l'échantillon est tiré du répertoire Sirene par sondage aléatoire. Cent-vingt entreprises sont régulièrement enquêtées dans chaque famille. Chaque trimestre, 300 à 600 prix sont relevés pour chaque famille.

Méthodologie :

Le secteur de l'entretien-amélioration des logements a été découpé en neuf familles de travaux qui couvrent l'essentiel de l'ensemble de l'activité:

1. maçonnerie, béton armé, carrelage ;
2. peinture, revêtement mural, revêtement de sol souple ;
3. menuiserie de bois et de PVC ;
4. génie climatique ;
5. plomberie sanitaire ;
6. couverture, zinguerie ;
7. électricité ;
8. menuiserie métallique, serrurerie ;
9. plâtrerie.

À l'intérieur de ces familles, les catégories de travaux dont les prix évoluent de manière similaire sont regroupées, et on retient une prestation-type de la catégorie de travaux effectuée régulièrement qui représente la plus grande part du chiffre d'affaires de la famille. Cela revient en général à établir un devis avec toutes les caractéristiques techniques et commerciales du chantier.
Les neuf indices des familles de travaux et l'IPEA sont des indices de Laspeyres dont la base est révisée tous les cinq ans.
Les indices sont exprimés en référence 100 en 2010. Plus précisément, des indices de Laspeyres " élémentaires " sont calculés à partir des prix des prestations-types. Si, pour un trimestre donné, le prix d'une prestation ne peut pas être observé, l'évolution de ce prix est estimée par la moyenne pondérée des évolutions des prix des prestations appartenant à la même strate de calcul. En utilisant des moyennes arithmétiques pondérées, on agrège ensuite ces indices élémentaires pour obtenir successivement des indices par catégorie de travaux, puis par familles de travaux, et enfin l'indice IPEA synthétique. La pondération individuelle d'une prestation correspond au chiffre d'affaires que l'entreprise réalise dans la catégorie de travaux à laquelle la prestation est rattachée. Les pondérations des catégories de travaux au sein des familles de travaux, et des familles de travaux au sein de l'IPEA global, sont fournies par les montants de chiffre d'affaires observés dans l'enquête structurelle annuelle dans le secteur de la construction.

Autres spécifications :

L'enquête se déroule en deux phases :
- la première phase vise à renouveler annuellement un cinquième du panel d'entreprises qui seront interrogées trimestriellement. Ces entreprises reçoivent la visite d'un enquêteur pour définir leurs prestations représentatives et déterminer la pondération associée pour le calcul de l'évolution des prix ;
- l'interrogation trimestrielle sur les prix pratiqués pour les quelques prestations définies par l'enquêteur constitue la seconde phase.