Indice des prix à la consommation harmonisé / IPCH

Sources
Dernière mise à jour le : 15/02/2017

Présentation de l'opération

Organisme producteur :

Insee. Direction des statistiques démographiques et sociales (DSDS)

Type d'opération :

Indices de prix

Objectifs :

L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) est l'indicateur permettant d'apprécier le respect du critère de convergence portant sur la stabilité des prix, dans le cadre du traité de l'Union européenne (Maastricht).

Il est conçu expressément à des fins de comparaison internationale. L'IPCH ne remplace pas l'indice national qui reste l'indice de référence pour analyser l'inflation en France, avec l'indice d'inflation sous-jacente.

Champ de l'opération

Champ géographique :

France métropolitaine et départements d'outre-mer (DOM)

Caractéristiques techniques

Période et mode de collecte :

L' IPCH est fondé sur les collectes effectuées pour le calcul de l'IPC. Chaque État membre fournit des indices qui permettent le calcul de sous-indices compatibles avec la classification COICOP/IPCH (classification des fonctions de la consommation individuelle des ménages adaptée aux exigences du calcul des indices des prix à la consommation harmonisés).

Les IPCH sont fondés sur des échantillons permettant d'obtenir des résultats fiables et comparables compte tenu de la diversité nationale des produits et des prix ainsi que des changements des points de vente et des produits.

L'importance relative de la dépense des consommateurs pour chaque bien ou service variant d'un pays à l'autre il n'existe aucun "panier uniforme" s'appliquant à tous les États membres.

Historique :

A la demande d'Eurostat, les instituts statistiques fournissent depuis 1996 des indices des prix à la consommation harmonisés. Au départ, les méthodes utilisées par les 15 états membres de la communauté européenne pour calculer leur indice de prix national étaient sensiblement différentes.

Elles ne permettaient donc pas, compte tenu de la détermination d'un seuil aussi important que celui de l'inflation dans l'Union économique et monétaire, de comparer correctement l'inflation de ces pays.

C'est pourquoi les indices de prix à la consommation harmonisés ont été calculés avec des méthodes et un contenu assurant une meilleure comparabilité.

L'Insee a publié en février 1996, un indice intérimaire des prix à la consommation sur un champ commun aux 15 pays membres qui a été remplacé en mars 1997 par un indice des prix harmonisé dit IPCH dont le champ et les méthodes sont communs.

Cet indice qui commence en janvier 1996 est calculé, depuis janvier 2016, en base 100 en 2015.


Autres spécifications :

Les indices de prix à la consommation harmonisés (IPCH) ne se substituent pas aux IPC nationaux. Ils sont destinés aux comparaisons internationales et au calcul d'un indice de prix pour l'Union européenne.

La mise en place de l'Union monétaire renforce le rôle de l'IPCH, principal instrument de pilotage de la politique monétaire dans la zone Euro.

Dans le cas de la France l'IPC et l'IPCH ont des évolutions assez voisines, reflet de leur proximité méthodologique. IPC et IPCH diffèrent toutefois sur leur champ : celui de l'IPCH est la dépense de consommation finale monétaire des ménages.

L'IPCH suit les prix "nets" des remboursements des administrations alors que l'IPC suit les prix "bruts", représentatifs des prix d'achat des produits consommés.

Les indices et pondérations calculés sont donc différents dans les secteurs où la prise en charge par la collectivité nationale est importante (santé, services de protection sociale).