Enquête semestrielle sur la situation de trésorerie dans l'industrie

Sources
Dernière mise à jour le : 08/07/2016

Présentation de l'opération

Organisme producteur :

Insee. Direction des Etudes et Synthèses Economiques (DESE)

Type d'opération :

Enquête

Objectifs :

L'objectif de cette enquête est de fournir des informations précoces sur la situation de trésorerie des entreprises industrielles et sur les facteurs expliquant l'évolution de cette dernière tous les six mois.

Il s'agit d'une enquête thématique qui complète le dispositif de collecte d'informations conjoncturelles sur les entreprises industrielles.

Thèmes abordés :

L'enquête semestrielle sur la situation de trésorerie dans l'industrie a pour objet de transcrire l'opinion des chefs d'entreprise sur leur trésorerie et les facteurs expliquant l'évolution de cette dernière tels que : les résultats d'exploitation, les prix, le volume des ventes, les charges salariales, les frais financiers, les dépenses d'équipement...

Cette enquête fournit également des éléments sur les conditions de financement. Les industriels indiquent enfin leurs perspectives dans ces domaines.

Champ de l'opération

Champ géographique :

France métropolitaine

Champ(s) statistique(s) couvert(s) :

L'enquête couvre l'industrie manufacturière et les industries extractives; divisions 08 à 33 de la NAF rév. 2 (hors 08.92Z, 09.10Z, 12, 19.10Z, 30.40Z).

Caractéristiques techniques

Unité statistique enquêtée :

Entreprise

Périodicité de l'opération :

Semestrielle

Période et mode de collecte :

L'enquête est réalisée deux fois par an, en juin et en décembre.

La collecte s'effectue par voie postale et par internet sur une période qui s'étend de la fin du mois précédant le mois de l'enquête à la date de publication de l'enquête, dans les 10 premiers jours du mois suivant le mois de l'enquête.

Historique :

L'enquête a été réalisée pour la première fois en 1962.

Plan de sondage :

Enquête par sondage auprès de 4 000 entreprises industrielles de 20 salariés ou plus.

Toutes les entreprises d'au moins 500 salariés ou 150 millions d'euros de chiffre d'affaires sont interrogées.

Autres spécifications :

La formulation des questions est conçue de manière à faciliter une réponse rapide (la plupart des questions sont qualitatives à trois modalités exprimées sous la forme "hausse, baisse, stable", ou "supérieur à la normale, normal, inférieur à la normale").

Pour en savoir plus

Enquêtes de conjoncture (Économie et Statistique n° 395-396)

Analyse conjoncturelle : entre statistique et économie (Économie et Statistique n° 359-360)

Le système européen harmonisé des enquêtes de conjoncture de la Commission européenne (Site internet de la Commission européenne, page en anglais)

Les indicateurs de conjoncture de l'OCDE (Site internet de l'OCDE)

Centre international de recherche sur les enquêtes tendancielles - CIRET (Site internet du CIRET, page en anglais)