Enquête Formation tout au long de la VieEnquête FLV

Services
Dernière mise à jour le :21/09/2022

 

Au cours des 12 derniers mois… 

  • avez-vous reçu des conseils ou des informations sur des formations ?
  • avez-vous suivi un cours, un stage ou une formation dans un but personnel, par exemple des cours de sport, de dessin, de langues, des leçons de conduite ?
  • avez-vous dû surmonter des difficultés pour suivre vos études ou des formations ?

Ce sont quelques-unes des questions posées dans l’enquête sur la formation tout au long de la vie (FLV) que l’Insee et la Dares réalisent, de septembre 2022 à mars 2023.
30 000 logements seront interrogés sur tout le territoire français.

 

Une enquête pour mesurer l’accès à la formation et les difficultés dans la vie quotidienne

L’enquête Formation tout au long de la vie (FLV) s’intéresse à toutes les expériences de formation (leçon de conduite, stage de cuisine, cours de sport par exemple). Elle a aussi pour objectif de mesurer l’accès à la formation, l’usage des outils numériques dans les démarches administratives et certaines compétences utiles dans la vie quotidienne.

Cette enquête s’inscrit dans la lignée des enquêtes sur la formation des adultes menées depuis 2006 (AES, Adult Education Survey) et des enquêtes sur les difficultés dans la vie quotidienne (IVQ, enquête Information et Vie Quotidienne) menées depuis 2004. 

Une enquête nationale qui s'inscrit dans un cadre européen

Définie par un règlement européen, l’enquête Formation tout au long de la vie est conduite dans l’ensemble des pays européens. En France, elle est réalisée par l’Insee et le service statistique du Ministère en charge du Travail, la Dares (Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques).

Comment se déroule l’enquête ?

Afin de disposer de résultats représentatifs de l’ensemble des ménages résidant en France, il n’est pas nécessaire d’interroger chaque ménage : cela prendrait trop de temps et serait trop coûteux. Un échantillon de logements est donc tiré au hasard. Si vous avez reçu un courrier postal de l’Insee vous invitant à répondre à cette enquête, c’est que vous avez été tiré(e) au sort. Un enquêteur de l’Insee va vous contacter pour fixer un rendez-vous. Il est tenu au secret professionnel et est muni d’une carte officielle.

Une seule personne de votre foyer, choisie au hasard, sera interrogée. Lors de l’entretien, l’enquêteur lui posera une série de questions sur son parcours scolaire, les formations qu’elle a suivies ou encore son usage d’internet. Il lui proposera ensuite quelques mises en situations issues de la vie courante ; la personne interrogée sera par exemple amenée à rechercher des informations dans un texte simple ou à faire quelques calculs. 

L’entretien durera 50 minutes environ. 

Parce que chaque situation compte, votre réponse est importante

Même si vous n'avez suivi aucune formation, votre réponse est essentielle pour que la diversité des situations soit prise en compte et pour mieux comprendre pourquoi certaines personnes n’accèdent pas à la formation.

Vos données sont anonymes, vos réponses protégées

Cette enquête est reconnue d’intérêt général et de qualité statistique, et est à caractère obligatoire. La collecte de cette enquête est placée sous la responsabilité de l’Insee. Le secret statistique garantit la confidentialité de vos réponses. Celles-ci seront utilisées uniquement à des fins d’études statistiques.

Quelques chiffres issus de précédentes enquêtes

Outils de communication pour les communes

 

Vu l'avis favorable du Conseil national de l'information statistique, cette enquête est reconnue d'intérêt général et de qualité statistique, en application de la loi n° 51-711 du 7 juin 1951 sur l'obligation, la coordination et le secret en matière de statistiques. Elle a obtenu le visa n°2022X066TV du Ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, valable pour les années 2022 et 2023 – Arrêté en date du 28/02/2022.

Cette enquête est obligatoire. En cas de défaut de réponse, les personnes enquêtées peuvent être l'objet de l’amende prévue à l’article 131-13 du code pénal.

Les réponses à ce questionnaire sont protégées par le secret statistique et destinées à l’Institut National de la Statistique et des Études Économiques (Insee). Ces réponses seront conservées jusqu’à dix ans à compter de la fin de la collecte pour les besoins de l’enquête. Elles seront archivées au-delà de cette durée. À tout moment, leur usage et leur accès seront strictement contrôlés et limités à l'élaboration de statistiques ou à des travaux de recherche scientifique ou historique.

Le règlement général 2016/679 du 27 avril 2016 sur la protection des données (RGPD) ainsi que la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés s'appliquent à la présente enquête.

L’Insee est seul destinataire des données d’identification (nom et coordonnées), ainsi que les Archives de France, conformément aux dispositions de l’article L. 212-4 du code du patrimoine. Elles seront conservées par le service producteur jusqu’à six mois après la fin de la collecte.

Les personnes enquêtées peuvent exercer un droit d'accès, de rectification ou de limitation de traitement pour les données les concernant pendant la période de conservation des données d’identification. Ces droits peuvent être exercés auprès de l’Insee (contact-rgpd@insee.fr). Pour toute question relative au traitement de vos données, vous pouvez contacter le délégué à la protection des données du ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance (le-delegue-a-la-protection-des-donnees-personnelles@finances.gouv.fr). Vous pouvez si vous l’estimez nécessaire adresser une réclamation à la Cnil (www.cnil.fr).