Une enquête internationale sur les compétences des adultes Enquête PIAAC

Services
Dernière mise à jour le :22/11/2022
  • Dans la dernière formation que vous avez suivie, avez-vous appris à utiliser des outils informatiques ou des processus numériques pour mieux accomplir vos tâches au travail ?
  • Votre travail actuel comporte-t-il de courtes tâches répétitives de moins de 1 minute ?
  • Dans votre (dernier) emploi, à quelle fréquence êtes-vous (étiez-vous) amené(e) à apprendre de nouvelles choses ?

Ce sont quelques-unes des questions posées lors de l’enquête internationale sur les compétences des adultes (PIAAC – Programme for the International Assessment of Adult Competencies), menée par la Dares, la Depp et l’Insee de février à avril 2023. 

11 000 personnes âgées de 16 à 65 ans sont interrogées dans le cadre de cette enquête.

 

Faire le point sur les compétences des adultes en France

Aujourd’hui, nous utilisons de plus en plus d’informations dans le cadre de notre vie professionnelle et de nos activités quotidiennes. Pour ce faire, nous nous appuyons sur des compétences en partie acquises lors de nos études, et qui peuvent évoluer tout au long de la vie.

Ainsi, chaque jour, nous pouvons être amenés à suivre des instructions sur une ordonnance, à lire un tableau d’affichage de trains dans une gare, à utiliser une carte pour trouver notre route, à déterminer une date limite de consommation sur un produit alimentaire, ou encore à répondre à un courrier électronique.

Pour relever les défis de la société de l’information, les acteurs publics et les chercheurs ont besoin de faire le point sur les compétences des adultes en France. L’enquête PIAAC répond à ce besoin.

Une enquête internationale

L’enquête PIAAC est coordonnée par l’OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique). En France, l’adaptation de l’enquête est assurée par la Dares (direction de l'Animation de la recherche, des études et des statistiques du ministère du Travail) et la Depp (direction de l'Évaluation, de la prospective et de la performance du ministère de l’Éducation nationale). La collecte est réalisée par l’Insee.

L’enquête se déroule simultanément dans 33 pays, ce qui permettra de faire des comparaisons internationales. 

Votre participation est essentielle

Pour cette enquête, environ 11 000 personnes de 16 à 65 ans seront interrogées. Les personnes invitées à participer à l’enquête sont sélectionnées au hasard.
Pour garantir des résultats de qualité, il est essentiel que toutes les personnes invitées à répondre à l’enquête y participent.
Les réponses à cette enquête sont strictement confidentielles. Elles servent uniquement à établir des statistiques. La réponse à l’enquête est obligatoire.

Comment se déroule l'enquête ?

La collecte se déroule entre février et avril 2023. Un enquêteur de l’Insee contacte les personnes sélectionnées pour fixer un rendez-vous. Il est muni d'une carte officielle et tenu au secret professionnel. Il réalise l'enquête sur ordinateur portable. L’enquêteur vous pose une série de questions relatives au parcours scolaire, à l’expérience professionnelle et aux formations suivies.
Ensuite, l’enquêteur vous propose des mises en situation reprenant des cas de la vie professionnelle ou de la vie courante. La personne enquêtée est par exemple amenée à rechercher sur une tablette des informations dans un texte, à faire des calculs simples, ou à utiliser un site internet.

En tout, l’entretien dure environ 1h30 ; selon la situation des personnes, cela peut prendre plus ou moins de temps. 

Quelques résultats issus de la dernière édition de l’enquête (PIAAC 2012)

  • Les compétences à l’écrit et en calcul sont plus faibles en France :
    • En 2012, 22 % des personnes de 16 à 65 ans ont un faible niveau de compétence à l’écrit, contre 16 % pour l’ensemble des pays de l’OCDE participants. Seules l’Italie et l’Espagne ont une part plus élevée.
    • Dans le domaine des chiffres, 28 % ont un faible niveau de compétence, contre 19 % pour l’ensemble des pays de l’OCDE participants.
  • Les hommes sont plus à l’aise avec les chiffres que les femmes.
  • Les personnes âgées de 25 à 34 ans ont davantage de facilité, en moyenne, pour tirer parti des informations écrites ou chiffrée.

Cadre légal présent sur les lettres avis

L’enquête statistique internationale sur les compétences des adultes (PIAAC) a obtenu un avis d’examen favorable en application de la loi n° 51-711 du 7 juin 1951 sur l’obligation, la coordination et le secret en matière de statistiques. Elle a obtenu le visa n°2023X011EC du Ministre de l’Économie, des finances et de la souveraineté industrielle et numérique, valable pour l’année 2023 – Arrêté du 24 octobre 2022.

Cette enquête est obligatoire. En cas de défaut de réponse, les personnes enquêtées peuvent être l'objet de l’amende prévue à l’article 131-13 du code pénal.

Après suppression de tout élément d’identification, les réponses à ce questionnaire sont protégées par le secret statistique et destinées à la Dares et la Depp en leur qualité de responsable de traitement pour l’enquête statistique internationale sur les compétences des adultes (PIAAC). Ces réponses seront transmises à l’OCDE et aux institutions qui travaillent avec l’OCDE sur la conception de l’enquête et le traitement des données. Ces institutions sont : Educational Testing Service (ETS) et Westat, basées aux États-Unis ; ROA, basée aux Pays-Bas ; et GESIS, basée en Allemagne. Ces réponses seront conservées pendant 10 ans à compter de la fin de la collecte pour les besoins de l’enquête. Elles seront archivées au-delà de cette durée. À tout moment, leur usage et leur accès seront strictement contrôlés et limités à l'élaboration de statistiques ou à des travaux de recherche scientifique ou historique.

Le règlement général 2016/679 du 27 avril 2016 sur la protection des données (RGPD) ainsi que la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés s'appliquent à la présente enquête.

Les personnes enquêtées peuvent exercer un droit d’accès, de rectification ou de limitation de traitement pour les données les concernant pendant la période de conservation des données d’identification. Ces droits peuvent être exercés auprès de la Dares, qu’elles peuvent contacter à l’adresse Ouvrir dans un nouvel ongletdares-rgpd@travail.gouv.fr. Pour toute question relative au traitement de leurs données au niveau national, les personnes enquêtées peuvent contacter le délégué à la protection des données des Ministères sociaux à l’adresse dares-rgpd@travail.gouv.fr. Elles peuvent, si elles l’estiment nécessaire, adresser une réclamation à la Cnil.

L’Insee en tant que sous-traitant de la Dares est seul destinataire des données d’identification (nom et coordonnées), ainsi que les Archives de France, conformément aux dispositions de l’article L. 212-4 du code du patrimoine. Elles seront conservées par le service producteur pendant 6 mois après la fin de la collecte.

Les personnes enquêtées peuvent exercer un droit d’accès, de rectification ou de limitation de traitement pour les données les concernant pendant la période de conservation des données d’identification. Ces droits peuvent être exercés auprès de l’Insee, qu’elles peuvent contacter à l’adresse contact-rgpd@insee.fr. Pour toute question relative au traitement de leurs données au niveau national, les personnes enquêtées peuvent contacter le délégué à la protection des données des Ministères économique et financier à l’adresse Ouvrir dans un nouvel ongletle-delegue-a-la-protection-des-donnees-personnelles@finances.gouv.fr. Elles peuvent, si elles l’estiment nécessaire, adresser une réclamation à la Cnil.

Pour toute question relative au traitement des données au niveau international, les personnes enquêtées peuvent contacter le délégué à la protection des données de l’OCDE à l’adresse dpo@oecd.org. Pour obtenir une assistance au sujet d’une réclamation sur la protection des données personnelles au niveau international, les personnes enquêtées peuvent contacter le commissaire à la protection des données de l’OCDE à l’adresse Ouvrir dans un nouvel ongletdpc@oecd.org.

Outils de communication pour les communes