Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Provenances du pétrole brut importé en France en 2014

Provenances du pétrole brut importé en France en 2014
en millions de tonnes
Provenances 2012 2013 (r) 2014 2014 (en %)
r : données révisées.
Note : le pétrole est classé ici en fonction du pays d'où il a été extrait.
Champ : y c. condensats et autres produits à distiller.
Source : SOeS.
Afrique 21,0 19,2 19,6 36,4
  dont :
  Nigéria 4,0 4,9 6,1 11,4
  Libye 6,4 4,8 3,0 5,6
  Algérie 2,9 3,1 3,7 6,9
URSS/ex-URSS 18,4 16,8 15,0 27,9
dont Russie 8,3 6,7 5,2 9,8
Moyen-Orient 9,8 11,8 12,8 23,8
dont Arabie saoudite 7,8 10,2 11,1 20,7
Mer du Nord 6,1 7,0 5,9 11,0
Autres 1,5 0,9 0,5 0,9
Importations totales 56,8 55,6 53,6 100,0
dont Opep 24,4 26,1 28,7 53,6

Téléchargement

Format Excel  Télécharger au format Excel (Série longue depuis 1973, 34 Ko)

Graphique associé

Afficher le graphique associé

Commentaire

Après une diminution significative en 2012 (- 11,4 %), les quantités de pétrole brut importées ont continué de décroître en 2013 et 2014, à un rythme toutefois moins soutenu (- 2,2 % puis - 3,4 %), pour s'établir à 53,6 millions de tonnes (Mt) en 2014. Le poids des pays de l’ex-URSS et de l’Afrique du Nord dans les importations françaises a de nouveau reculé, conséquence notamment de la deuxième guerre civile en Libye. A contrario, la part des pays du Moyen-Orient continue de progresser, et les importations en provenance d’Afrique subsaharienne ont largement augmenté (Angola, Nigeria). Ainsi, le poids des pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s’est encore accru, et dépasse 53 % des importations françaises de pétrole brut ; ce niveau n’avait pas été atteint depuis 1998. L’Arabie Saoudite et le Kazakhstan restent les premiers fournisseurs de la France. Le Nigeria, d’où proviennent 11,4 % des importations françaises, gagne deux places pour se classer en troisième position, devant la Russie (9,8 %) et la Norvège (8,0 %). Les importations en provenance de l’Angola ont doublé, à 3,2 Mt.

Définitions à consulter sur le dictionnaire en ligne de l'Insee

Pour en savoir plus