Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Taux de marge et taux d'investissement des sociétés non financières en 2014

Taux de marge et taux d'investissement des sociétés non financières en 2014
en %
Taux de marge (1) Taux d'investissement (2)
(r) : données révisées.
(1) : excédent brut d'exploitation (EBE) / valeur ajoutée brute (VA).
(2) : formation brute de capital fixe (FBCF) / valeur ajoutée brute (VA).
Champ : France, sociétés non financières, hors entreprises individuelles.
Source : Insee, comptes nationaux - base 2010.
2000 32,7 21,9
2001 32,8 22,1
2002 32,2 21,0
2003 32,4 20,4
2004 32,5 20,6
2005 32,4 20,9
2006 32,7 21,5
2007 33,5 22,6
2008 33,1 23,3
2009 30,9 21,5
2010 31,6 22,1
2011 31,2 22,7
2012 (r) 30,2 22,7
2013 (r) 29,7 22,8
2014 29,4 23,1

Téléchargement

Format Excel  Télécharger au format Excel (Série longue depuis 1949, 31 Ko)

Graphique associé

Afficher le graphique associé

Commentaire

En 2014, la rémunération des salariés (y compris cotisations) des sociétés non financières augmente plus rapidement que leur valeur ajoutée (respectivement + 1,7 % et + 0,3 % en valeur). À l’inverse, les impôts sur la production nets des subventions baissent nettement (– 16,8 %) du fait de la mise en place du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE). L’impact du CICE ne suffit toutefois pas à compenser le dynamisme des salaires, de sorte que l’excédent brut d’exploitation se contracte (– 0,6 %), mais moins fortement qu’en 2013 (– 1,1 %). Le taux de marge perd ainsi 0,3 point par rapport à 2013 pour s’établir à 29,4 %, son niveau le plus bas depuis 1985 (28,4 %).

Définitions à consulter sur le dictionnaire en ligne de l'Insee

Pour en savoir plus