Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

L’activité résiste dans la zone euro

Résumé

L’activité de la zone euro a quelque peu ralenti au quatrième trimestre 2010 (+0,3 % après +0,4 % au troisième trimestre), en raison d’un recul de l’investissement en construction lié à la baisse marquée des températures au mois de décembre, en particulier en Allemagne et en France, et d’un ralentissement de l’activité des économies avancées qui a pesé sur la croissance des exportations de la zone. La consommation a rebondi (+0,4 %), en partie grâce à la croissance de la consommation automobile en France, soutenue par la perspective de l’expiration de la prime à la casse au 31 décembre 2010. L’activité de la zone euro accélérerait au premier trimestre 2011 (+0,5 %), puis se modérerait légèrement au deuxième et au troisième trimestres (+0,4 % par trimestre). La consommation ralentirait (autour de +0,2 % à l’horizon de prévision), le marché du travail restant dans l’ensemble fragile, avec des disparités nationales importantes. De plus, la hausse des prix, mais aussi les mesures de consolidation budgétaire entrant en vigueur dans la plupart des pays européens, pèseraient sur le revenu réel des ménages. Sous l’hypothèse d’une stabilisation du prix du baril de Brent à 113$ par baril et d’un taux de change euro/dollar autour de 1,38 à l’horizon de la prévision, l’inflation se stabiliserait à 2,6 % en juin et en septembre 2011, après 2,2 % en décembre 2010. L’investissement progresserait au premier trimestre, avec un rebond dans le secteur de la construction, et l’amélioration des perspectives d’activité. Au deuxième et troisième trimestres, il continuerait de croître mais à un rythme moindre. La demande extérieure ralentirait en effet, alors que les tensions persistent sur la dette souveraine de certains États membres, notamment l’Irlande, la Grèce et le Portugal. La situation politique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord suscite des craintes quant à une hausse durable du prix de l’énergie. Et enfin, le séisme au Japon est susceptible de provoquer des ruptures d’approvisionnement dans certains secteurs clefs.

Eurozone economic outlook

Eurozone economic outlook - 2e trimestre 2011

Prochaine parution le 3 octobre 2014 à 10h00 - 4e trimestre 2014

Liens

L'Euro zone economic outlook est un travail conjoint de l'Insee, de l'Ifo à Munich et de l'Istat à Rome.

Cette prévision est publiée le jour où Eurostat présente son estimation révisée des comptes nationaux trimestriels.

Pour en savoir plus