Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

En 2012, toujours plus d'apprentis dans les formations supérieures en Pays de la Loire

Claire ROPERS (Rectorat de Nantes)

Résumé

La région des Pays de la Loire compte 29 500 apprentis en 2012. Cet effectif global est stable par rapport à 2011 mais on constate des variations importantes selon le niveau de formation. Si celles de niveau baccalauréat enregistrent un recul de 1 000 apprentis, essentiellement en baccalauréat professionnel, celles de niveau supérieur progressent, avec notamment 500 apprentis supplémentaires en section de technicien supérieur.

Sommaire

Publication

Les Pays de la Loire sont l'une des régions françaises qui forment le plus d'apprentis, se situant en 4e position derrière l'Île-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d'Azur. Fin 2012, les centres de formation d'apprentis de la région accueillent 29 500 apprentis, effectif proche de celui de 2011. Le poids de l'apprentissage dans l'ensemble du second cycle professionnel y est supérieur à la moyenne nationale, aussi bien pour les formations de niveau V que pour celles de niveau IV, et témoigne de la forte implantation de cette voie de formation dans la région. Le diplôme le plus préparé par apprentissage est le CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle) qui représente à lui seul 41 % des apprentis

Baisse du nombre d'apprentis au niveau IV de formation

Avec 12 700 apprentis en 2012, le niveau V de formation se maintient (+ 0,6 % par rapport à 2011). Ce niveau est désormais constitué principalement du CAP, du fait de la disparition progressive du BEP (Brevet d'Études Professionnelles) amorcée en 2008. Depuis, le CAP accueille un nombre croissant de jeunes souhaitant acquérir une qualification de niveau V, une légère progression étant encore constatée en 2012.

Le niveau IV connaît en revanche une baisse importante de près de 1 000 apprentis, passant de 11 000 en 2011 à 10 000 en 2012 (- 9 %). La diminution est surtout observée en baccalauréat professionnel, plus particulièrement dans le secteur des services ; le brevet professionnel ne présente qu'une perte modérée. En parallèle, les jeunes suivant une formation de baccalauréat professionnel sous statut scolaire ont moins souvent quitté le lycée en cours de cursus en 2012, avec moins de départs vers l'apprentissage qu'auparavant. Cela peut expliquer, en partie, le recul du nombre d'apprentis au niveau IV. Il peut s'agir également de difficultés pour les jeunes à trouver un contrat d'apprentissage.

Ainsi, le niveau IV de formation, qui avait connu en 2009 et 2010 une hausse mécanique du nombre d'apprentis en lien avec la rénovation de la voie professionnelle1, est en repli en 2012. Il représente 34 % des apprentis, pour 38 % en 2010. Ce taux reste néanmoins supérieur à celui observé avant la réforme (27 % en 2008).

Toujours plus d'apprentis dans les formations supérieures

Dans les niveaux de formation supérieurs au baccalauréat, la tendance est toute autre en 2012 : ces formations ne cessent de croître et enregistrent une hausse de 830 apprentis, presque deux fois plus importante que celle observée en 2011.

Au total, les apprentis préparant un diplôme de niveau supérieur sont 6 800 dans la région en 2012. Ces formations représentent actuellement 23 % des apprentis et voient leurs effectifs augmenter d'année en année.

Le niveau III de formation, constitué principalement du BTS (Brevet de Technicien Supérieur), compte 4 900 apprentis, soit une hausse de près de 500 jeunes en un an (+ 11 %).

Les niveaux I et II continuent également à se développer fortement, avec 350 apprentis supplémentaires (+ 23 %) : les formations d'ingénieurs et masters (niveau I) poursuivent leur progression en formant 1 250 apprentis en 2012 (+ 200), tandis que les formations de niveau II comptent 650 jeunes (+ 150), répartis entre la licence professionnelle et le diplôme de comptabilité et de gestion.

1 Mise en place du baccalauréat professionnel en trois ans (niveau IV) en substitution du BEP (niveau V).

haut de page

Nombre d'apprentis par niveau de formation
2007 2008 2009 2010 2011 2012* Écart 2012/2011
Champ : Apprentis formés dans les CFA situés en Pays de Loire.
* chiffres provisoires
Source : Ministère de l'éducation nationale, Système d'information sur la formation des apprentis (SIFA), Base centrale Pilotage (BCP)
Niveau V 17 390 16 951 14 485 12 699 12 600 12 677 77
Niveau IV 8 453 8 430 9 796 11 081 10 962 9 976 - 986
Niveau III 4 033 4 044 3 983 4 149 4 433 4 916 483
Niveau II et I 936 1110 1 177 1 390 1 548 1 899 351
TOTAL 30 812 30 535 29 441 29 319 29 543 29 468 - 75
dont apprentis en CFA sous tutelle Agriculture 2 409 2 426 2 510 2 628 2 660 2 787 127

haut de page

Poids de l'apprentissage dans le second cycle professionnel
en %
2010-2011 Niveau V Niveau IV Ensemble
Note de lecture : en Pays de la Loire, l'apprentissage représente 35,3 % de l'ensemble des formations du second cycle professionnel, pour 29 % en France métropolitaine
Source : Ministère de l'éducation nationale (repères et références statistiques)
Pays de la Loire 50,9 26,1 35,3
France métropolitaine 47,7 18,1 29
France métropolitaine hors Ile de France 48,2 18,2 29,7

haut de page

Graphique : Hausse accrue dans les formations supérieures en 2012

haut de page

Définitions

Apprentis
les apprentis sont des jeunes âgés de 16 à 25 ans qui préparent un diplôme de l'enseignement professionnel ou technologique (ou une certification) dans le cadre d'un contrat de travail de type particulier, associant une formation en entreprise - sous la responsabilité d'un maître d'apprentissage - et des enseignements dispensés dans un centre de formation d'apprentis.
Centres de Formation d'Apprentis (CFA)
les CFA sont des établissements d'enseignement dispensant une formation générale, technologique et pratique, qui doit compléter la formation reçue en entreprise et s'articuler avec elle. La tutelle pédagogique est en général exercée par le ministère de l'éducation nationale ou par le ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt.
Les niveaux de formation
  • Niveau V : préparation d'un diplôme de second cycle court professionnel, type CAP ;
  • Niveau IV : préparation d'un diplôme type brevet professionnel ou baccalauréat professionnel.
Supérieur :
  • Niveau III : préparation d'un diplôme bac + 2, type BTS ou DUT ;
  • Niveaux II et I : préparation d'un diplôme de 2e ou 3e cycle universitaire, ou un diplôme de grande école.

haut de page