Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Les habitants des Zones Urbaines Sensibles
en Nord-Pas-de-Calais

Pages de Profils n°120 - décembre 2012

Danielle Lavenseau - Nicolas Turban, Insee Service études et diffusion

Dans le Nord-Pas-de-Calais, en 2006, 410 000 personnes vivent en zone urbaine sensible (Zus), soit plus de 10% de la population régionale, part supérieure de 3 points à celle observée au niveau national. Près de la moitié de la population régionale vivant en Zus réside dans l'unité urbaine de Lille. La population des Zus de la région compte plus de jeunes qu'ailleurs, en particulier, de jeunes adultes en cours d'études. En termes de niveau de formation, la population des Zus de la région, comme au niveau national, se trouve confrontée à la faiblesse des niveaux de diplômes de leurs résidants. Si le sous- emploi s'observe à tous les âges dans les Zus, il est toutefois plus marqué dans le Nord-Pas-de-Calais, en lien avec les difficultés généralisées que connaît la région sur le marché du travail. La population féminine se trouve particulièrement concernée.

Sommaire

Publication

La politique de la ville, apparue en France au cours des années 1970, vise à améliorer la situation économique et sociale de certains quartiers urbains en difficulté et à réduire les inégalités entre territoires. Depuis ses débuts, cette politique s'est appuyée sur la définition de différents types de zonages. En 1996, le Pacte de relance pour la ville a défini les Zones urbaines sensibles (Zus), caractérisées à la fois par de grands ensembles d'habitat collectif et social des années 1950 à 1970 et par la concentration d'une population davantage exposée au chômage et au risque d'exclusion que la moyenne des agglomérations concernées. La liste des Zus est fixée par décret. Aujourd'hui au nombre de 717 en France métropolitaine, elles rassemblent 4,2 millions d'habitants, soit environ 6,8% de la population française métropolitaine.
L'objectif de réduction des écarts entre ces territoires et le reste des unités urbaines, réaffirmé par loi du 1er août 2003 constitue un enjeu majeur pour les politiques publiques locales. Afin d'éclairer les décideurs, une première étude a permis d'analyser la situation des quartiers de la région Nord-Pas-de-Calais, en référence à leur environnement proche (cf. pour en savoir plus). Plus de la moitié des Zus de la région (42 sur 73) présente un décrochage marqué par rapport à leur environnement : le revenu annuel moyen des habitants de ces quartiers est en moyenne inférieur à celui des habitants de l'environnement proche d'au moins 6 100 €. On constate plus particulièrement que toutes les Zus les plus peuplées (plus de 10 000 hab.) de la région sont en fort décrochage. Ainsi, près de 75% des habitants des Zus du Nord-Pas-de-Calais résident au sein d'un quartier avec des revenus très inférieurs à ceux de leurs environnements englobants. Cette deuxième étude complète la précédente en caractérisant la population qui vit en Zus et permet de pointer les principaux facteurs sociaux et économiques qui expliquent de tels écarts de ressources.

haut de page

Plus de 10% de la population régionale vit en Zus

En 2006, 410 000 personnes résident dans une des 73 Zones Urbaines Sensibles du Nord-Pas-de-Calais, soit 10,2% de la population régionale. Ce pourcentage, très supérieur à la moyenne de France métropolitaine (6,8%) place la région parmi les régions les plus concernées par ce dispositif de la politique de la ville, derrière l'Île-de-France (11,1%), et à égalité avec la Corse (cf. carte 1).

Ainsi, le Nord-Pas-de-Calais rassemble 10% de la population nationale vivant en Zus alors que le poids démographique de la région dans l'ensemble national est de 6,5%. La région n'est seulement devancée que par l'Île-de-France qui réunit 30% de la population vivant en Zus pour un poids démographique de 19%. D'autres grandes régions présentent des pourcentages qui correspondent davantage à leurs poids démographiques : la région Provence-Alpes Côte-d'Azur rassemble 7,8% de la population nationale et 9,5% de la population résidant en Zus. De même, le poids démographique de la région Rhône-Alpes est de 9,8%, contre 8,2% pour la population vivant en Zus. Par ailleurs, la région se caractérise par la présence de Zus de taille importante : Roubaix Nord compte 50 000 habitants et représente la 2e Zus de France par sa taille. Viennent ensuite les Zus de Roubaix Est (26 700 - 11e rang) et de Lille Sud (22 600 - 17e rang).

haut de page

Lille, troisième unité urbaine de France pour la population résidant en Zus

En 2006, l'unité urbaine de Lille se classe au troisième rang des unités urbaines nationales avec les populations vivant en Zus les plus nombreuses, avec près de 191 000 personnes, derrière Paris et Marseille/Aix-en-Provence (cf. tableau 1). L'unité urbaine de Lille devance de peu l'unité urbaine de Lyon (4e avec 183 000 personnes) suivi plus loin de l'unité urbaine de Bordeaux (5e avec 100 600 personnes). Parmi les 20 unités urbaines les plus importantes, celle de Lille connait en outre la part de population en Zus la plus élevée (18,6%) juste après l'unité urbaine du Havre (19%) mais devant celles de Strasbourg et Reims avec 18% chacune.

Tableau 1 : Population vivant en ZUS par unité urbaine en 2006
Unité urbaine (1999) Population vivant en ZUS Part de la population en ZUS
Source :Recensement de la population 2006
Paris 1 218 800 15,3%
Marseille-Aix-en-Provence 236 300 16,7%
Lille 190 920 18,6%
Lyon 182 800 12,9%
Bordeaux 100 600 12,5%
Strasbourg 79 300 18,0%
Douai-Lens 68 700 13,4%
Nice 51 700 5,5%
Valenciennes 46 900 13,2%
Havre 44 600 19,0%
Clermont-Ferrand 44 600 17,0%
Toulouse 43 600 5,1%
Nantes 43 200 7,6%
Toulon 42 600 7,8%
Rennes 41 600 15,0%
Mulhouse 40 500 17,0%
Grenoble 39 500 9,2%
Rouen 39 200 10,1%
Reims 37 700 18,0%
Nancy 36 100 10,9%

haut de page

Près de la moitié de la population régionale vivant en Zus réside dans l'unité urbaine de Lille

Les 73 Zones Urbaines Sensibles du Nord-Pas- de-Calais sont localisées au sein de neuf unités urbaines (cf. définitions). Ces unités urbaines se différencient par le poids démographique des Zus au sein de leur population totale. Ce poids est maximal à Maubeuge où plus d'une personne sur cinq de l'unité urbaine réside dans une Zus (cf. tableau 2), puis dans les unités urbaines de Lille (18,6%) et de Calais (17,5%). À l'autre extrémité, l'unité urbaine de Béthune ne compte que 5,7% de ses habitants en Zus.

Par ailleurs, l'unité urbaine de Lille qui accueille, au sein de ses 16 Zus, près de 191 000 personnes, représente 46% du total régional de la population des Zus. Ainsi, près d'une personne en Zus sur deux réside dans l'unité urbaine de Lille, alors que ce territoire ne compte qu'une personne sur quatre pour l'ensemble de la population (cf. tableau 2). Loin derrière Lille, les unités urbaines de Douai-Lens et Valenciennes comptent respectivement 68 700 et 46 900 personnes, soit 17% et 11% du total de la population en Zus.

Afin de mettre en lumière les spécificités des résidants dans les Zus de la région, l'ensemble des Zus de la région est comparé à l'ensemble des unités urbaines de la région comportant une Zus. Ces unités urbaines, basées sur le zonage 1999, regroupent 67% de la population régionale et accueillent par construction 100% de la population en Zus. Cet ensemble géographique sera désigné sous l'appellation « l'environnement proche des Zus » ou encore « unités urbaines englobantes ».

Tableau 2 : Population en ZUS en 2006 en Nord-Pas-de-Calais
Unité urbaine (1999) Population en ZUS Part de la population en ZUS Part de l'UU dans la population vivant en ZUS Part de l'UU dans la population totale
Source : Recensement de la population 2006
Lille 190 920 18,6% 46% 25%
Douai-Lens 68 700 13,4% 17% 13%
Valenciennes 46 900 13,2% 11% 9%
Dunkerque 27 300 14,9% 7% 5%
Maubeuge 20 500 21,3% 5% 2%
Calais 18 100 17,5% 4% 3%
Béthune 14 800 5,7% 4% 6%
Arras 12 400 14,7% 3% 2%
Boulogne-sur-Mer 11 900 13,2% 3% 2%
 Total égional 410 100 10,2% 100% 67%
France métropolitaine 4 158 500 6,8%

haut de page

Un léger repli de la population des Zus

Au niveau national, la population des 717 Zus métropolitaines a diminué de – 2,3% entre 1999 et 2006, soit – 0,3% par an et celle1 de la région Nord-Pas-de-Calais a reculé de – 0,5% par an, lorsque la population régionale progressait de + 0,7% par an sur la même période. L'évolution démographique des Zus de la région est proche de celle observée en Rhône-Alpes. En revanche, la population des Zus progresse légèrement en Île-de France (+ 0,2% par an), en Languedoc Roussillon (+ 0,4% par an), en Provence-Alpes-Côte-d'Azur (+ 0,4% par an) et en Corse (+1,0% par an).
1 L’évolution régionale 1999-2006 de la population en Zus correspond à l’évolution de la population en Zus dans les communes de + 10 000 habitants et porte sur près de 90% de la population totale en Zus

Depuis 2006 et sur le seul champ des ménages (cf. Définitions), la baisse de la population en Zus observée au niveau régional se poursuit et atteint – 0,6% par an. Elle atteint – 0,1% par an dans l'unité urbaine de Lille et jusqu'à environ – 1% dans celles de Valenciennes et de Douai-Lens. Si ce sensible recul peut s'expliquer en partie par l'intégration de programmes de relogement (parfois hors des Zus) des populations en Zus mis en place dans les projets Anru depuis 2006, l'analyse des évolutions reste difficile. En effet, ces quartiers connaissent de nombreuses arrivées et de nombreux départs et une meilleure prise en compte des parcours individuels dans l'observation de la mobilité au sein de ces quartiers reste un enjeu majeur pour l'OnZus (cf. pour en savoir plus).

haut de page

La population des Zus de la région compte plus de jeunes qu'ailleurs…

Le constat national d'une plus grande jeunesse de la population vivant en Zus se vérifie également dans le Nord-Pas-de-Calais. En effet, 49,5% de la population des Zus du Nord-Pas-de-Calais est âgée de moins de 30 ans, contre 42,6% dans les unités urbaines englobantes (Cf. Graphique 1). Cette surreprésentation des jeunes en Zus se lit pour toutes les classes d'âge de moins de 30 ans et se traduit symétriquement par une sous-représentation des classes d'âges après 30 ans.

Agrandir le Graphique 1 : Pyramide des âges de la population vivant en ZUS et dans les unités urbaines à ZUS dans le Nord-Pas-de-Calais

Les Zus du Nord-Pas-de-Calais présentent d'ailleurs un profil démographique un peu plus jeune encore que la moyenne nationale des Zus (cf. tableau 3). En particulier, elles comptent une légère sur-représentation de jeunes adultes âgés de 20 à 30 ans : 17,2% de la population des Zus de la région contre 15,8% des Zus de France métropolitaine.

Tableau 3 : Structure par âge de la population des ZUS et unités urbaines englobantes
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
ZUS UU ZUS UU
Source : Recensement de la population 2006
Moins de 20 ans 32,2 27,8 31,6 24,9
20-30 ans 17,2 14,7 15,8 14,9
60 ans et plus 14,3 18,1 14,8 19,8

Cette plus grande jeunesse de la population en Zus par rapport à son environnement est encore plus marquée dans l'agglomération lilloise où 52,6% de la population a moins de 30 ans (Cf. Graphique 2). Elle repose principalement sur la plus forte présence dans les Zus de Lille de personnes âgées de 20 à 30 ans.

Agrandir le Graphique 2 : Pyramides des âges de la population vivant en ZUS dans l'agglomération de Lille et en ZUS dans le Nord-Pas-de-Calais

Cette surreprésentation est en partie, mais pas exclusivement, liée au pôle d'enseignement lillois. En effet, une fois retirées les personnes scolarisées, la pyramide des âges de la population résidant dans les Zus de l'unité urbaine de Lille affiche toujours une surreprésentation de la classe d'âge des 20 à 30 ans par rapport à l'ensemble des Zus du Nord-Pas-de-Calais (Cf. Graphique 3).

Agrandir le Graphique 3 : Pyramides des âges de la population non scolarisée vivant en ZUS dans l'agglomération de Lille et en ZUS dans le Nord-Pas-de-Calais

haut de page

...en particulier, de jeunes adultes en cours d'études

En 2006, 4,6% des jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans et vivant dans une Zus du Nord-Pas-de- Calais poursuit des études dans le supérieur ou le secondaire, soit une proportion identique à celle observée dans l'ensemble des unités urbaines à Zus de la région. En France métropolitaine, les Zus comptent une proportion plus faible de jeunes adultes scolarisés (4,0%) dans un environnement où pourtant la présence d'étudiants et d'élèves adultes est légèrement supérieure à celle du Nord-Pas-de-Calais (4,8%).

Par comparaison avec les autres agglomérations de France métropolitaine, l'agglomération lilloise se caractérise ainsi par une présence plus forte des adultes en formation initiale en Zus. Les Zus de l'unité urbaine de Lille rassemblent en effet 18,6% de l'ensemble de la population totale de l'unité urbaine et 18,1% des 18-24 ans scolarisés, tandis que les autres agglomérations affichent une nette sous-représentation pour la population adulte scolarisée (cf. tableau 4). À Lyon et Marseille, cet écart est de 2,1 points, il atteint près de quatre points à Bordeaux et est supérieur à dix points pour l'unité urbaine de Strasbourg.

Tableau 4 : Poids des ZUS dans les unités urbaines à ZUS pour la population totale et la population adulte en cours d'études
Jeunes adultes en cours d'études
(18-24 ans)
Population totale
Source : Recensement de la population 2006
Lille 18,1 18,6
Lyon 10,8 12,9
Marseille 14,6 16,7
Bordeaux 8,6 12,5
Strasbourg 7,6 18
Nord-Pas-de-Calais 15,1 15,2
France métropolitaine 10,5 12,5

Cette localisation plus importante des élèves et des étudiants dans les Zus de l'unité urbaine de Lille peut s'expliquer par la présence de Zus de tailles importantes intramuros offrant des logements aux loyers plus modérés (cf. carte 2). Elle interroge également sur l'origine sociale et géographique de ces jeunes adultes vivant en Zus pendant leurs études : s'agit-il de jeunes ayant grandi dans ces quartiers et y résidant jusqu'à la fin de leur formation initiale ? De jeunes en difficultés finalisant leur scolarité dans le secondaire ? Ou de jeunes venus s'installer dans la Zus pour accéder à une offre de logements peu coûteuse et à proximité des centres universitaires ? Cette caractéristique témoigne-t-elle d'une ouverture du quartier, voire d'une forme de mixité sociale, qui fut notamment recherchée dans le choix d'implantation des universités lilloises, par exemple en bordure de la Zus de Lille Sud ?

Agrandir la Carte 2 : Part de la population en Zus dans les unités urbaines 1999 et localisation des Zus

haut de page

Un déficit de formation accru dans les Zus régionales notamment chez les femmes

En termes de niveau de formation, comme ailleurs en France métropolitaine, la population des Zus du Nord-Pas-de-Calais se trouve confrontée à la faiblesse des niveaux de diplômes de leurs résidants. En 2006, plus d'une personne sur deux habitant en Zus ne dispose d'aucun diplôme ou d'aucun diplôme supérieur au brevet des collèges, et ce tant dans la région qu'en France métropolitaine (cf. tableau 6). Les Zus du Nord-Pas-de-Calais s'inscrivent dans un environnement proche qui connaît un déficit de formation plus marqué qu'au niveau national puisque 42,8% des personnes situées dans les unités urbaines à Zus de la région ne disposent d'aucun diplôme ou pas de diplôme supérieur au brevet des collèges contre 35,8% dans les unités urbaines de France métropolitaine.

Tableau 6 : Niveau de diplôme des personnes de 15 ans et plus non scolarisées
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
ZUS UU ZUS UU
Source : Insee- Recensement de la population 2006
Aucun diplôme, CEP, BEPC 52,8 42,8 52,2 35,8
CAP ou BEP 24,3 24,2 22,4 21,1
BAC, BP 11,5 14,1 12,5 15,7
Diplôme de 1er cycle universitaire 6,2 9,6 6,6 11,6
Diplôme de 2e, 3e cycles universitaires 5,2 9,3 6,3 15,8

Ce moindre niveau de formation de la population en Zus se lit aussi dans le déficit de diplômés du supérieur. En effet, 11,4% de la population des Zus du Nord-Pas-de-Calais et 12,9% de la population des Zus de France métropolitaine possèdent un diplôme universitaire contre 18,9% et 27,4% dans leurs environnements respectifs. Au niveau national, si la part des diplômés universitaires reste deux fois plus faible en Zus que dans leur environnement, l'écart est moins marqué dans la région, soulignant une situation très dégradée en zone urbaine sensible dans un contexte lui-même plus en recul qu'au niveau national.

Si les niveaux de qualification des hommes et des femmes se trouvent être plus faibles au sein des Zus, la comparaison avec les Zus de France métropolitaine fait apparaitre une divergence des situations selon les sexes (cf. tableau 7). En effet, les hommes résidant dans les Zus de la région sont plus souvent diplômés que les hommes des Zus de France métropolitaine, et ce malgré un environnement régional plus défavorable qu'au niveau national. Ainsi, 46,7% de la population masculine des Zus de la région ne possède pas de diplôme contre 48,5% dans les Zus de métropole et respectivement 36,2% et 32,0% dans leurs unités urbaines englobantes. Parallèlement, ce déficit de non diplômés est compensé dans la région par une plus forte proportion de diplômés de niveau CAP et BEP, 29,8% de la population des Zus nordistes contre 26,1% au niveau national.

Tableau 7 : Niveau de diplôme par sexe des personnes de 15 ans et plus non scolarisées
Sexe Aucun diplôme, CEP, BEPC CAP ou BEP BAC, BP Diplôme de 1er CU* Diplôme de 2e, 3e CU*
*CU : Cycle universitaire
Source : Recensement de la population 2006
Nord-
Pas-de-
Calais
ZUS Homme 46,7 29,8 11,5 6,2 5,8
Femme 58,2 19,6 11,4 6,1 4,7
UU Homme 36,2 29,9 14,4 8,9 10,6
Femme 48,6 19,1 13,9 10,2 8,2
France
métro-
politaine
ZUS Homme 48,5 26,1 12,4 6,1 6,9
Femme 55,5 19,2 12,5 7,1 5,7
UU Homme 32 24,9 15,3 10,1 17,6
Femme 39,1 17,7 16,1 12,8 14,2

A l'inverse, les femmes des Zus de la région sont plus souvent sans diplôme que dans les Zus de France métropolitaine, avec 58,2% de non diplômées contre 55,5% pour l'ensemble des Zus. Ceci s'inscrit dans un contexte très dégradé en Nord-Pas-de-Calais où près de 49% des femmes des unités urbaines englobantes sont sans diplôme contre 39% au plan national.

En revanche, la situation semble un peu meilleure pour les jeunes de la région vivant en Zus qu'au niveau national, puisqu'on enregistre à la fois une part équivalente de diplômés du supérieur et de jeunes possédant un CAP, un BEP ou le Bac. Au final, les jeunes des Zus de la région sont moins souvent sans diplôme qu'au niveau national (cf. tableau 8).

Tableau 8 : Niveau de diplôme des personnes de 15 à 24 ans non scolarisées par sexe
15-24 ans Aucun diplôme, CEP, BEPC CAP, BEP, BAC, BP Diplôme de l'enseignement supérieur
Source : Recensement de la population 2006
Nord-Pas-de-Calais ZUS 40 48,3 11,6
UU 30,4 50,3 19,3
France métropolitaine ZUS 42,6 45,8 11,7
UU 27,7 48,4 23,9

Ce constat fait écho à la présence accrue de jeunes adultes en études dans les Zus du Nord-Pas-de-Calais et interpelle de nouveau sur la dynamique sociale apportée par la proximité des centres universitaires et les probables arrivées de jeunes externes à la Zus venus y résider pendant leurs cursus. C'est également un signe encourageant pour la transformation sociale des quartiers dans la perspective d'un moindre décrochage scolaire des jeunes générations par rapport à leurs aînés.

haut de page

Un sous-emploi à tous les âges dans les Zus, plus marqué dans le Nord-Pas-de-Calais

Dans la région, en raison notamment d'un déficit de formation, la situation sur le marché du travail des personnes résidant en Zus se caractérise par des difficultés plus prononcées que l'ensemble de la population vivant dans leur environnement proche. En effet, en 2006, le taux d'emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans s'établit à près de 51% et présente un écart de plus de 13 points avec la population en âge de travailler des unités urbaines englobantes (cf. tableau 9). Si le décrochage des Zus par rapport à leur environnement proche est aussi prononcé au niveau national, le taux d'emploi observé y est plus élevé et se situe à 57,3%.

Tableau 9 : Taux d'emploi par âge regroupé des 15-64 ans non scolarisés
15-24 ans 25-34 ans 35-54 ans 55-64 ans Ensemble
Source : Recensement de la population 2006
Nord-Pas-de-Calais ZUS 47,0 58,3 56,6 24,7 50,7
UU 59,3 72,7 72,2 30,8 63,5
France métropolitaine ZUS 54,6 62,5 64,2 32,6 57,3
UU 70,7 78,6 79,3 40,2 70,9

Toutefois, pour les jeunes des Zus âgés de 15 à 24 ans, le décrochage par rapport à l'environnement est moins marqué qu'au niveau national (– 12 points contre – 16 points). Signe d'une amélioration relative pour les générations mieux formées, ce résultat peut également, en négatif, correspondre aux difficultés généralisées que connaît la région sur le marché du travail.

haut de page

Des femmes plus souvent en retrait du marché du travail

Enfin, la situation des femmes vivant en Zus est encore plus préoccupante que celle des hommes. Leurs taux d'emploi y sont relativement bas : 42% dans la région contre 50,8% au niveau national (cf. tableau 10). Par rapport aux hommes, les taux d'emploi féminins présentent ainsi des écarts de – 18 points en région et – 14 points au plan national. Par ailleurs, les femmes ont une participation au marché du travail bien moindre en Zus que dans les unités urbaines environnantes, avec des taux d'emploi respectivement de 56,3% et 66,3%.

Tableau 10 : Taux d'emploi par sexe des 15-64 ans non scolarisés
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
ZUS UU ZUS UU
Source : Recensement de la population 2006
Homme 59,8 71,0 64,4 75,7
Femme 42,1 56,3 50,8 66,3
Ensemble 50,7 63,5 57,3 70,9

haut de page

Plus le niveau de diplôme est faible, plus les écarts d'accès à l'emploi se creusent

En Zus comme ailleurs, plus le diplôme est élevé, plus l'insertion sur le marché du travail se trouve facilitée. Le diplôme demeure en effet un rempart important contre le chômage et réduit par ailleurs la fréquence des emplois précaires. Le taux d'emploi augmente donc continûment avec le niveau de formation, passant dans les Zus de la région de 36,1% pour les personnes sans-diplôme à plus de 76,4% pour les diplômés du supérieur(cf. tableau 11). Comparées à l'ensemble des Zus de France métropolitaine, les Zus régionales se caractérisent par des taux d'emploi particulièrement faibles pour les titulaires d'un diplôme de niveau baccalauréat ou moins tandis qu'ils rattrapent la moyenne des Zus pour les diplômés du premier cycle universitaire. Si l'accès à l'emploi dans les unités urbaines englobantes de la région est dégradé par rapport au niveau national, la situation des Zus de la région n'est pas l'exacte translatée de la situation des Zus de France métropolitaine. La région se caractérise, ainsi, par des taux d'emplois plus faibles pour les personnes disposant d'un diplôme de niveau CAP, BEP ou Bac.

Tableau 11 : Taux d'emploi des 15-64 ans non scolarisés selon le niveau de diplôme
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
ZUS UU ZUS UU
Source : Recensement de la population 2006
Aucun diplôme, CEP, BEPC 36,1 44,1 44,4 52,9
CAP ou BEP 55,7 64,5 63,5 71,1
BAC, BP 64,8 73,1 68,4 75,3
Diplôme de 1er cycle universitaire 76,4 84,2 77,5 83,3
Diplôme de 2e, 3e cycles universitaires 81,1 87,3 78,9 85,5
Ensemble 50,7 63,5 57,3 70,9

haut de page

Encadré 1 : Un cumul monoparentalité - familles nombreuses un peu plus fréquent dans les ZUS de la région

Familles nombreuses et familles monoparentales sont très largement surreprésentées dans les Zus, ce, tant au niveau régional que national. Près d'un quart des familles vivant en Zus sont en effet des familles monoparentales et plus d'une famille sur cinq abrite au moins trois enfants (cf. tableau 5). Les Zus de la région se distinguent en revanche par une légère surreprésentation des situations de cumul de monoparentalité et de familles nombreuses. En effet, 22,8% des familles monoparentales habitant dans les Zus de la région ont au moins trois enfants, contre 20,5% dans les Zus de France métropolitaine. Cette caractéristique témoigne d'une fragilité sociale accrue avec les difficultés qui en découlent en termes d'insertion professionnelle.

Tableau 5 : Part des familles monoparentales et des familles nombreuses
Part des familles de 3 enfants et plus dans l'ensemble des familles (%) Part des familles mono-
parentales dans l'ensemble des familles (%)
Part des familles mono-
parentales nombreuses dans les familles mono
parentales (%)
Source : Recensement de la population 2006
Nord-Pas-de-Calais ZUS 21,9 25,4 22,8
UU 15,2 16,2 16,9
France métropolitaine ZUS 21 25,8 20,5
UU 11,1 16 12,4

haut de page

Encadré 2 : des immigrés deux fois moins présents
en Nord-Pas-de-Calais mais résidant plus souvent en Zus

En 2006, près de 12% de la population des Zus du Nord-Pas-de-Calais est immigrée (cf. tableau 12). La présence des immigrés dans les Zus de la région est près de deux fois plus faible que dans l'ensemble des Zus de France métropolitaine. Ce constat prolonge ainsi une caractéristique régionale selon laquelle seule 5,8% de la population des unités urbaines à Zus est immigrée, soit deux fois moins qu'au niveau national. Toutefois, dans la région, la population immigrée réside plus souvent en Zus que l'ensemble de la population. Ainsi, près d'un tiers de la population immigrée réside en Zus, contre seulement 15% pour l'ensemble de la population.

Tableau 12 : Part d'immigrés dans l'ensemble de la population par âge regroupé en 2006
Moins de
25 ans
25-54 ans Plus de
55 ans
Ensemble
Source : Recensement de la population 2006
Nord-Pas-de-Calais ZUS 4,4 15,5 20,1 11,8
UU 2,3 7 8,7 5,8
France métropolitaine ZUS 9,2 31,9 28,7 22,2
UU 5,1 15,9 12,8 11,6

haut de page

Pages de profils n°120
décembre 2012

Partenaires

Cette publication a été réalisée en partenariat avec


Logo de la Préfecture Nord-Pas-de-Calais

Logo de l'Agence de Développement et d'Urbanisme de Lille Métropole