Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Inégalités de niveau de vie et pauvreté de 1996 à 2008

Philippe Lombardo, Nathalie Missègue, Éric Seguin, Magda Tomasini

Résumé

Entre 1996 et 2008, les inégalités de niveau de vie évoluent peu. Cependant, jusqu'en 2004, celles-ci se réduisaient sous l'effet d'une hausse plus marquée des niveaux de vie situés au bas de la distribution, malgré une hausse concomitante du poids du haut de la distribution. Depuis 2004, elles ont plutôt tendance à augmenter en raison d'une hausse du poids du haut de la distribution, principalement sous l'effet de la dynamique des revenus du patrimoine dont disposent les personnes les plus aisées. De 1996 à 2008, le niveau de vie des non-salariés augmente plus vite que celui des salariés. Mais d'une année à l'autre son évolution est plus erratique. Le niveau de vie des ouvriers augmente plus régulièrement que celui des autres salariés. De toutes les configurations familiales, les couples avec trois enfants ou plus sont celles pour lesquelles le niveau de vie augmente le plus. Le taux de pauvreté monétaire atteint 13 % en 2008. Il est en recul de 1,5 point par rapport à 1996, la baisse portant surtout sur la période 1997- 2001. Les personnes au chômage sont de plus en plus exposées au risque de pauvreté et le rôle protecteur de l'emploi contre la pauvreté se renforce. Les personnes vivant dans des familles nombreuses avec deux parents sont de moins en moins pauvres. À l'inverse, la pauvreté des familles monoparentales s'accroît.

Les revenus et le patrimoine des ménages - Insee Références - Édition 2011

Téléchargement

Télécharger le document (pdf, 250 Ko)