Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Sources, définitions, bibliographie

Les aides apportées par les proches

Les jeunes bénéficient plus souvent de l’aide de leurs proches

N°1498 - mai 2014

Sources

L’édition 2011 de l’enquête Statistiques sur les ressources et les conditions de vie (SRCV), qui correspond à la version française de l’enquête européenne European Union Statistics on income and living conditions (EU-SILC) a permis de collecter des informations sur les aides reçues par les personnes de 16 ans ou plus vivant en France métropolitaine. Plus précisément, la question posée était : « Au cours des douze derniers mois avez-vous eu l’occasion d’obtenir de l’aide financière ou matérielle ou un soutien moral de la part d’un ami, d’un proche, d’un voisin, ou d’un membre de votre famille ? ». Les données permettent également de savoir si une personne, en cas de besoin, pense avoir la possibilité de recevoir de l’aide de ses proches.

Définitions

Proche : les proches d’une personne sont définis comme ses amis ou les membres de sa famille qui ne vivent pas dans le même ménage que cette personne ; en particulier, l’aide reçue par un enfant de la part de ses parents ne sera pas prise en compte si l’enfant vit avec ses parents, mais cette aide le sera si l’enfant vit dans un logement indépendant. La famille doit être comprise au sens large : père, mère, frères, sœurs, grands-parents, oncles, tantes, cousins, neveux, nièces, belle-famille... Définir un ami est plus délicat, puisque cela recèle une part de jugement subjectif ; dans l’enquête SRCV 2011, on considère qu’un ami est une personne avec qui l’on entretient une relation proche qui permet de discuter de questions personnelles.

Retourner au texte

Niveau de vie : le niveau de vie du ménage correspond à son revenu par équivalent adulte et résulte du rapport entre le revenu global du ménage et la somme des unités de consommation (UC). Celles-ci sont calculées avec l’échelle de l’OCDE qui affecte un coefficient d’une valeur de 1 au premier adulte du ménage, de 0,5 à toutes les personnes de 14 ans ou plus vivant dans le ménage et de 0,3 aux enfants de moins de 14 ans. Le niveau de vie est donc le même pour toutes les personnes d’un même ménage.

Retourner au texte

Les personnes les plus modestes sont ici les personnes qui appartiennent au quintile de niveau de vie les plus bas (1er quintile). Les personnes les plus aisées appartiennent au quintile de niveau de vie le plus élevé (5e quintile).

Retourner au texte

Quintiles : si on ordonne une distribution (salaires, revenus...) les quintiles sont les valeurs qui partagent cette distribution en cinq parties égales. Ainsi pour une distribution de niveau de vie :

- le premier quintile est le niveau de vie au-dessous duquel se situent 20 % des ménages aux niveaux de vie les plus faibles ;

- le cinquième quintile est le niveau de vie au-dessus duquel se situent les 20 % des ménages aux niveaux de vie les plus élevés, et au-dessous duquel se situent 80 % des ménages.

Retourner au texte

Bibliographie