Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Une photographie du marché du travail en 2009

Résultats de l’enquête Emploi

Anne Mansuy et Cédric Nouël de la Buzonnière, division Emploi, Insee

Résumé

En 2009, 25,7 millions de personnes occupent un emploi et 2,6 millions sont au chômage au sens du BIT. La part des personnes de 15 à 64 ans ayant un emploi a diminué entre 2008 et 2009 ; cette baisse a touché principalement les jeunes hommes. Les jeunes sont plus concernés par des contrats courts et travaillent plus souvent dans la construction, l’hôtellerie et la restauration. Près d’une personne ayant un emploi sur dix travaille dans la même entreprise depuis moins d’un an ; 1,4 million de personnes ayant un emploi souhaiteraient travailler plus, soit 5,5 % de l’ensemble des actifs ayant un emploi. Les jeunes, notamment les moins qualifiés, demeurent les plus touchés par le chômage. Après 50 ans, plus de la moitié des chômeurs recherchent un emploi depuis plus d’un an.

Sommaire

Publication

En un an, le taux d'emploi a chuté de 1,2 point chez les hommes

En moyenne en 2009, 56,5 % des personnes de 15 ans ou plus vivant en France métropolitaine sont actives, c‘est-à-dire ont un emploi (51,3 %) ou sont au chômage au sens du BIT (5,1 %) ; 43,5 % sont inactives, c’est-à-dire ne travaillent pas et ne recherchent pas activement un emploi ou ne sont pas disponibles pour en occuper un (tableau 1). 64,0 % des 15-64 ans ont un emploi mais ce taux d’emploi a baissé de 0,8 point entre 2008 et 2009. Cette chute a essentiellement touché les hommes (- 1,2 point contre - 0,4 point pour les femmes) et les jeunes de 15 à 24 ans (- 0,9 point) alors que le taux d’emploi des seniors (entre 50 et 64 ans) s’est maintenu à 55,5 %.

Tableau 1 - 56,5 % de personnes actives
Champ : population des ménages de 15 ans ou plus, vivant en France métropolitaine, hors communautés.
Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4e trimestre 2009.
Hommes Femmes Ensemble
Effectif Répartition ( %)
Actifs 14 806 13 463 28 269 56,5
Actifs ayant un emploi 13 488 12 203 25 691 51,3
Chômeurs 1 318 1 259 2 577 5,1
Inactifs 9 113 12 683 21 797 43,5
Dont inactifs de 60 ans ou plus 5 553 7 359 12 912 25,8
Population de 15 ans ou plus 23 919 26 146 50 065 100,0

Retour au sommaire

Les contrats courts concernent davantage les jeunes

77,9 % des 15 ans et plus ayant un emploi (tableau 2) sont salariés en contrat à durée indéterminée (CDI), 1,6 % en intérim, 8,2 % en contrat à durée déterminée (CDD) et 1,4 % sous d’autres formes de contrats (stagiaires, apprentissage). La moitié des salariés embauchés en CDD, stage ou apprentissage ont moins de 29 ans, alors que la moitié des salariés en CDI ont plus de 43 ans. D’ailleurs, parmi les moins de 25 ans, la part de ces formes particulières d’emploi est de 49,7 % (contre 12,6 % pour l’ensemble des salariés). Si le nombre d’apprentis ou de personnes en CDD est relativement stable entre 2008 et 2009, le nombre d’intérimaires a chuté de près d’un quart (24 %), à cause de la crise économique qui s’est d’abord répercutée fortement sur l’intérim.

Tableau 2 - Neuf emplois sur dix sont des emplois salariés
Champ : actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi vivant en France métropolitaine.
Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4e trimestre 2009.
Hommes Femmes Ensemble
Effectif (milliers) Répartition ( %) Effectif (milliers) Répartition ( %) Effectif (milliers) Répartition ( %)
Non salariés 1 924 14,3 893 7,3 2 816 11,0
Salariés 11 564 85,7 11 311 92,7 22 875 89,0
Intérimaires 288 2,1 131 1,1 419 1,6
Apprentis 237 1,8 114 0,9 351 1,4
Contrats à durée déterminée 794 5,9 1 310 10,7 2 103 8,2
Contrats à durée indéterminée 10 245 76,0 9 757 79,9 20 001 77,9
Total des emplois 13 488 100,0 12 203 100,0 25 691 100,0

Retour au sommaire

Deux tiers des non-salariés sont des hommes

11 % des personnes ayant un emploi sont non salariées. Après avoir diminué entre 2002 et 2008, la part de l’emploi non salarié augmente légèrement en 2009. Ce sont essentiellement des artisans (28 %), des commerçants (24 %), des agriculteurs exploitants (18 %) et des professions libérales (13 %).

Plus des deux tiers des non-salariés sont des hommes. Par ailleurs, l’emploi non salarié est plus développé parmi les plus de 50 ans : 16 % des actifs de plus de 50 ans ayant un emploi sont des non-salariés, proportion plus de quatre fois supérieure à celle observée chez les actifs occupés de 15 à 29 ans.

Retour au sommaire

Davantage de jeunes dans la construction, l’hôtellerie et la restauration

Selon leur âge, les salariés n’occupent pas les mêmes emplois. Il y a plus d’ouvriers parmi les jeunes (35 %) que parmi les seniors (23 %). Les 15-24 ans sont également un peu plus nombreux que les plus de 50 ans à être employés (40 % contre 34 %). À l’inverse, il y a presque cinq fois moins de cadres parmi les jeunes (4 %) que parmi les seniors (19 %). Ces différences s’expliquent notamment par les évolutions de carrière ; mais également par le fait que ce sont les jeunes les moins diplômés qui entrent les premiers sur le marché du travail, les plus qualifiés poursuivant des études.

Le secteur privé concentre 77 % des salariés, tandis que le secteur public (État, collectivités locales et hôpitaux publics) emploie les 23 % restants. Si les hommes sont majoritaires dans le secteur privé à hauteur de 54 %, la situation est inverse dans le secteur public où les femmes représentent 62 % des effectifs. En outre, les jeunes salariés sont, en proportion, plus nombreux que les seniors à travailler dans le secteur privé : 86 % des salariés de 15-24 ans travaillent dans le secteur privé, contre 73 % de ceux de 50 ans et plus. Ceci s’explique par le fait que le niveau moyen d’études est plus élevé dans la fonction publique, mais également que le passage du public vers le privé est moins fréquent que l’inverse.

Les jeunes travaillent plus souvent que les seniors dans la construction (tableau 3) : ce secteur emploie plus d’un jeune sur dix, mais un senior sur vingt. En revanche, seul un jeune sur huit travaille dans l’industrie, contre près d’un senior sur six.

Dans le secteur tertiaire, les activités de commerce et la réparation d’automobiles et de motocycles concentrent 20 % des jeunes salariés, contre moins de 11 % des seniors. Les salariés de 15 à 24 ans sont proportionnellement trois fois plus nombreux que ceux de 50 ans et plus dans l’hébergement et la restauration : 8 % des jeunes y travaillent, contre 3 % des seniors. Ils sont également plus concentrés que les seniors dans les activités scientifiques et techniques, les services administratifs et de soutien (12 % contre 8 %).

À l’inverse, l’administration publique, l’enseignement, la santé et l’action sociale constituent un secteur accueillant plus de seniors que de jeunes : près de 34 % des seniors y travaillent, contre un peu moins de 20 % des jeunes salariés.

Tableau 3 - Le tertiaire représente trois emplois sur quatre
Champ : actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi vivant en France métropolitaine.
Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4e trimestre 2009.
en %
15 à 24 ans 25 à 49 ans 50 ans et plus Ensemble
Agriculture 2,2 2,4 4,4 2,9
Industrie 12,0 15,1 14,7 14,7
Construction 11,1 7,0 5,8 7,0
Tertiaire 74,4 75,2 74,9 75,0
Commerce, réparations 19,7 13,4 10,5 13,2
Transports 3,1 5,4 5,1 5,1
Hébergement et restauration 8,2 3,3 2,6 3,5
Information et communication 2,0 3,2 1,9 2,8
Finance, assurances, immobilier 3,3 4,5 5,1 4,6
Sciences, techniques, serv. administratifs 11,9 10,1 8,4 9,8
Administration publique, éducation, santé, action sociale 18,5 29,4 33,9 29,7
Autres services 7,6 5,8 7,3 6,3
Activité indéterminée 0,4 0,4 0,3 0,4
Total 100,0 100,0 100,0 100,0

Retour au sommaire

Beaucoup d’expérience professionnelle dans l’industrie ou l’administration publique

En moyenne en 2009, 10,4 % des emplois sont occupés par des personnes qui travaillent dans leur entreprise depuis moins d’un an (tableau 4). Cette proportion a baissé de 1,1 point par rapport à 2008, ce qui témoigne d’un rythme ralenti dans les recrutements des entreprises ou du fait que les entreprises se sont séparées dans un premier temps des personnes embauchées le plus récemment.

Dans la construction, le turn-over reste soutenu : 11,4 % des personnes ayant un emploi dans ce secteur travaillent dans leur entreprise depuis moins d’un an. Cependant, ce taux a baissé de près de 4 points en un an.

Dans l’hébergement-restauration ou l’information-communication, respectivement 21,0 % et 14,3 % des emplois sont occupés par des personnes ayant moins d’un an d’ancienneté. Ce sont du reste les domaines d’activité dans lesquels on trouve la plus faible proportion d’emplois occupés par des personnes ayant plus de dix ans d’ancienneté.

Dans l’industrie ou dans l’administration publique, l’enseignement, la santé et l’action sociale, la proportion des personnes ayant moins d’un an d’ancienneté est faible : 7,2 % et 8,4 % respectivement. Dans ces deux secteurs, où il n’y a plus d’embauche nette, plus de la moitié des personnes ont au moins dix ans d’ancienneté.

Tableau 4 - Ancienneté par secteur d'activité en 2009
1. L'ancienneté dans l'entreprise est inconnue pour 3,5 % des actifs ayant un emploi en 2009.
2. Les questions sur l'ancienneté dans l'entreprise ne sont pas posées aux intérimaires, dont l'employeur est l'agence d'intérim.
3. Le total inclut les personnes dont le secteur d'activité est inconnu. Elles sont 93 394 en 2009.
Champ : actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi vivant en France métropolitaine.
Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er au 4e trimestre 2009.
en %
Secteur d’activité Ancienneté par secteur Ensemble (milliers)
Moins d’un an1 10 ans ou plus1
Agriculture 7,6 57,3 753
Industrie 7,2 50,2 3 777
Construction 11,4 30,5 1 793
Tertiaire 11,0 41,0 19 275
Commerce, réparations 12,8 34,3 3 381
Transports 8,5 47,6 1 323
Hébergement et restauration 21,0 21,6 902
Information et communication 14,3 31,4 719
Finance, assurances, immobilier 8,8 47,0 1 174
Sciences, techniques, services administratifs 13,2 32,4 2 096
Intérim2 419
Administration publique, éducation, santé, action sociale 8,4 51,9 7 630
Autres services 15,3 31,5 1 631
Total 3 10,4 42,1 25 691

Retour au sommaire

Le sous-emploi augmente en même temps que le chômage partiel

La proportion de personnes à temps partiel atteint 17,3 % en 2009 soit une légère hausse par rapport à 2008 (+ 0,4 point). Les femmes occupent plus de 80 % des emplois à temps partiel. Ce temps partiel, choisi ou contraint, peut s’expliquer par des raisons familiales ou par le fait de ne pas avoir trouvé d’emploi à temps plein (30 % pour chaque catégorie).

Chez les cadres et les professions intermédiaires, les raisons familiales sont invoquées plus souvent que le fait de ne pas avoir trouvé d’emploi à temps plein (40 % contre 17 %). La situation est inverse chez les employés et les ouvriers à temps partiel dont 37 % déclarent ne pas avoir trouvé d’emploi à temps plein, et 25 % invoquent des raisons familiales. Ces proportions n’ont pas évolué entre 2008 et 2009.

1,4 million de personnes sont en situation de sous-emploi, c’est-à-dire ont soit un emploi à temps partiel mais souhaitent travailler davantage et sont disponibles pour cela, soit un emploi mais ont involontairement travaillé moins que d’habitude (chômage partiel). Cette situation touche 5,5 % des actifs ayant un emploi (tableau 5).

Le taux de sous-emploi varie nettement selon la catégorie socioprofessionnelle. Il est ainsi plus élevé parmi les employés (10,3 %) et les ouvriers (5,2 %) que parmi les cadres (2 %).

Entre 2008 et 2009, le taux de sous-emploi a augmenté de 0,7 point. Le chômage partiel et technique en 2009 explique les deux tiers de cette hausse. De ce fait, c’est pour les ouvriers que l’augmentation du sous-emploi est la plus forte. Le temps partiel contraint augmente également puisque 27,7 % des personnes à temps partiel déclarent souhaiter travailler davantage en 2009 contre 26,7 % en 2008.

Tableau 5 - Hausse du sous-emploi de 0,7 point
Champ : actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi vivant en France métropolitaine.
Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er trimestre 2008 au 4e trimestre 2009.
Taux de sous-emploi dans l'emploi total ( %) Actifs ayant un emploi (milliers)
2008 2009 2009
Ensemble 4,8 5,5 25 691
Hommes 2,2 3,0 13 488
Femmes 7,7 8,3 12 203
Catégorie socioprofessionnelle
Agriculteurs, artisans, commerçants et chefs d'entreprise 2,5 2,8 2 136
Cadres et professions intellectuelles supérieures 1,7 2,0 4 253
Professions intermédiaires 2,9 3,5 6 233
Employés 9,5 10,3 7 556
Ouvriers 3,8 5,2 5 512
Âge
15-24 ans 8,8 10,1 2 070
25-49 ans 4,6 5,3 16 834
50 ans et plus 4,0 4,8 6 787

Retour au sommaire

Le nombre de chômeurs de 15 à 24 ans augmente de 27 %

En moyenne sur l’année 2009, 2,6 millions de personnes de 15 ans et plus sont au chômage au sens du BIT, soit 500 000 personnes de plus qu’en 2008 (tableau 6).

La progression est la plus forte parmi les jeunes et les seniors : il y a, en 2009, 27 % de chômeurs de plus chez les 15-24 ans, 23 % chez les 25-49 ans et 26 % chez les 50 ans et plus. La part des chômeurs dans la population totale de 15 ans et plus est de 5,1 %. La part des chômeurs est plus élevée chez les 15-24 ans (8,6 %) et les 25-49 ans (7,3 %) que chez les 50 ans et plus (2,0 %). Les personnes de 25 à 49 ans se distinguent par leur taux d’activité très élevé, près de 90 %, à comparer à 36 % pour les 15-24 ans et 33 % pour les 50 ans et plus.

Le taux de chômage, qui rapporte le nombre de chômeurs au nombre d’actifs, est passé de 7,4 % à 9,1 % en un an. Le taux de chômage des 15-24 ans reste presque trois fois plus élevé que celui des 25-49 ans (23,7 % contre 8,2 %), et près de quatre fois plus élevé que celui des 50 ans et plus (23,7 % contre 6,1 %).

Par ailleurs, la hausse du chômage n’a pas concerné toutes les catégories socioprofessionnelles de la même manière. Entre 2008 et 2009, le nombre de chômeurs a augmenté plus fortement pour les professions intermédiaires (+ 36 %) que pour les employés (+ 19 %). Le nombre de chômeurs parmi les cadres et parmi les ouvriers a augmenté de façon similaire (+ 26 % et + 28 %). Les ouvriers, avec un taux de chômage de 13,2 %, restent bien plus exposés au chômage que les cadres (3,7 %) ou que les professions intermédiaires (5,3 %).

Il y a plus de chômeurs parmi les non-diplômés ou les diplômés du secondaire que parmi les diplômés du supérieur. Le diplôme joue encore son rôle protecteur. Toutefois, la hausse du chômage en 2009 a touché toutes les catégories. En 2009, le nombre de chômeurs de longue durée (plus d’un an) s’accroît de 130 000. Enfin, du fait de la récession, l’afflux de nouveaux chômeurs ayant été encore plus important, la proportion des chômeurs de longue durée parmi les chômeurs baisse de 2,5 points entre 2008 et 2009, pour atteindre 35,4 % en 2009. Cette proportion est plus forte parmi les plus de 50 ans que parmi les plus jeunes ; elle atteint 52 %, contre 34 % pour les 25-49 ans et 27 % pour les 15-24 ans.

Tableau 6 - 500 000 chômeurs de plus en 2009
Champ : population active de 15 ans ou plus, vivant en France métropolitaine.
Source : Insee, enquêtes Emploi du 1er trimestre 2008 au 4e trimestre 2009.
en milliers et % de la population active
Chômage BIT Chômeurs Chômeuses Total Total en 2008
Milliers  % Milliers  % Milliers  % Milliers  %
Ensemble 1 318 8,9 1 259 9,4 2 577 9,1 2 069 7,4
15-24 ans 366 24,6 275 22,5 641 23,7 507 19,1
25-49 ans 730 7,6 768 8,8 1 498 8,2 1 216 6,6
50 ans et plus 222 5,9 216 6,2 438 6,1 347 4,9
Catégories socioprofessionnelles
Cadres et professions intellectuelles supérieures 99 3,7 67 3,8 166 3,7 130 3,0
Professions intermédiaires 174 5,3 174 5,2 348 5,3 257 4,0
Employés 162 8,5 560 8,8 722 8,7 607 7,4
Ouvriers 631 12,2 208 17,7 839 13,2 667 10,2
Niveau de diplôme
Sans diplôme ou brevet 547 14,5 442 14,0 989 14,3 829 11,8
CAP, BEP 337 7,8 305 10,6 642 8,9 505 7,0
Baccalauréat 208 8,0 251 9,1 459 8,6 360 6,8
Bac + 2 99 5,4 119 5,3 217 5,4 164 4,3
Diplôme supérieur au Bac + 2 127 5,4 143 5,9 270 5,7 212 4,7
en milliers et % du nombre de chômeurs
Chômeurs depuis 1 an ou plus 469 35,6 444 35,3 913 35,4 783 37,9
15-24 ans 103 28,2 66 24,1 170 26,5 126 24,9
25-49 ans 246 33,7 270 35,1 516 34,4 464 38,2
50 ans et plus 119 53,7 107 49,4 226 51,6 192 55,2
Chômeurs depuis 2 ans ou plus 218 16,6 202 16,0 420 16,3 388 18,7
15-24 ans 33 8,9 22 7,8 55 8,5 43 8,5
25-49 ans 113 15,5 122 15,8 235 15,7 225 18,5
50 ans et plus 72 32,3 58 26,9 130 29,6 118 34,1

Retour au sommaire

Insee Première N° 1331 - janvier 2011

Téléchargement

Liens

Insee Première : Présentation de la collection et liste des numéros parus