Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Plus ou moins mariés : l'évolution du mariage et des régimes matrimoniaux en France

Nicolas Frémeaux et Marion Leturcq

Résumé

Depuis la fin des années 1980, les modes de vie en couple ont fortement évolué. Le mariage sous un régime de communauté de biens réduite aux acquêts était prépondérant pour les couples formés entre 1980 et 1992, mais cette forme traditionnelle de vie en couple n'est pas la plus commune parmi les couples formés entre 1998 et 2010 en raison du recul du mariage mais aussi, pour les couples mariés, du recours accru au régime matrimonial de la séparation des biens. Cette évolution peut être expliquée de deux façons. D'une part, l'augmentation du risque de divorce peut modifier les comportements des couples, à caractéristiques données de ces couples. D'autre part, ces caractéristiques des couples ont également évolué au cours de la période, qu'il s'agisse de patrimoine, d'inégalités entre conjoints ou de l'offre de travail des femmes. Nous décomposons l'évolution du recours au mariage et à un régime de séparation des biens afin de déterminer quels facteurs semblent expliquer les évolutions des modes de vie en couple. Nous montrons que la baisse du recours au mariage s'explique principalement par une modification des comportements des couples, en particulier du fait que le lien entre patrimoine et mariage s'est atténué au fil des années, alors que la banalisation du divorce a rendu le (re)mariage plus aisé. L'évolution du recours à la séparation de biens s'explique principalement par le changement des caractéristiques des couples, en particulier par l'augmentation du patrimoine des ménages et des inégalités entre conjoints.

Téléchargement

Télécharger le document (pdf, 2 Mo)