Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Enseignants de collège et lycée publics en 2013 : panorama d'un métier exercé par 380 000 personnes

Solène Hilary, Alexandra Louvet

Résumé

Près de la moitié des enseignants de l'Éducation nationale exerce dans le second degré public. Cette profession a subi une baisse notable de ses effectifs depuis le milieu des années 2000, alors que le nombre d'élèves restait relativement stable. Les conditions d'exercice du métier en ont été affectées : le nombre d'élèves par classe a augmenté, ainsi que le recours aux heures supplémentaires et aux enseignants non fonctionnaires. Les 380 000 enseignants du second degré public se répartissent entre plusieurs centaines de disciplines et différents statuts (agrégés, certifiés, professeurs de lycée professionnels, etc.). Ces caractéristiques déterminent en partie leur nombre d'heures de cours, leur rémunération ainsi que le type d'établissement où ils exercent et les classes auxquelles ils enseignent, du collège au post-baccalauréat. Les débuts de carrière s'effectuent souvent sur des postes peu demandés. Les débutants commencent près d'une fois sur deux en banlieue parisienne et sont souvent affectés en tant que remplaçants ou en éducation prioritaire. L'entrée dans le métier coïncide généralement avec des temps de préparation de cours plus importants. Progressivement, les enseignants se stabilisent géographiquement et leurs salaires augmentent. L'anticipation de conditions de travail parfois difficiles, en particulier en début de carrière, concourt probablement aux difficultés de recrutement constatées depuis 2011. Elles sont accentuées par l'augmentation des exigences de diplôme à l'entrée dans le métier depuis 2010.

France, portrait social - Insee Références - Édition 2014

Téléchargement

Télécharger le document (pdf, 448 Ko)