Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Les carrières salariales dans le public et le privé : éléments de comparaison entre 1988 et 2008

Jeanne-Marie Daussin-Benichou, Malik Koubi, Aude Leduc et Bertrand Marc

Résumé

Les carrières salariales dans les trois fonctions publiques et le secteur privé présentent des similitudes. Les salaires des moins diplômés sont plus faibles que ceux des plus diplômés et progressent moins vite. Quel que soit le diplôme, les salaires progressent plus vite en début qu'en milieu de carrière. Concernant les différences, c'est dans la fonction publique de l'État (FPE) que les moins diplômés gagnent le plus. À l'inverse, les plus diplômés sont mieux rémunérés et connaissent de meilleures progressions salariales dans le secteur privé et dans la fonction publique hospitalière (FPH). C'est également dans ces deux secteurs que l'éventail des salaires est le plus ouvert. Les écarts de salaire entre les femmes et les hommes existent dans tous les secteurs. Ils sont plus grands dans le secteur privé, notamment dans les petites entreprises, que dans la fonction publique. Ils s'accentuent avec le niveau de diplôme et l'âge. Qu'ils changent de fonction publique, passent au secteur privé ou le quittent, environ 6 % des salariés changent de secteur au moins une fois entre 30 et 45 ans, dont la moitié de manière durable. Ils sont en moyenne plus jeunes et plus diplômés que l'ensemble des salariés et cumulent plus souvent que les autres salariés, avant leur mobilité, leur activité principale avec une activité située dans un autre secteur. Le changement de secteur n'apporte pas forcément un bénéfice salarial immédiat (à un an) mais plutôt à moyen terme (à 5 ans).

Emploi et salaires - Insee Références - Édition 2014

Téléchargement

Télécharger le document (pdf, 183 Ko)