Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Une rotation de la main-d'œuvre presque quintuplée en 30 ans : plus qu'un essor des formes particulières d'emploi, un profond changement de leur usage

Claude Picart

Résumé

Après avoir augmenté dans les années 1980 et 1990, les indicateurs utilisés traditionnellement pour appréhender l'instabilité de l'emploi (l'ancienneté de moins d'un an dans l'entreprise, l'importance des formes particulières d'emploi tels que les CDD ou l'intérim) décrivent une situation plutôt stable sur les quinze dernières années en France. Dans le même temps, d'autres indicateurs portant eux sur les flux d'emploi, comme la part des CDD dans les embauches ou le taux de rotation de la main-d'œuvre, progressent nettement et régulièrement. À tel point qu'aujourd'hui, plus de neuf embauches sur dix se font sous la forme de CDD ou de contrats d'intérim. Ces constats apparemment contradictoires s'expliquent par un raccourcissement de la durée de certains emplois, notamment les missions d'intérim et les CDD, qui traduit un changement dans leur mode d'utilisation. Ces contrats courts, qui sont donc de plus en plus courts, maintiennent les salariés concernés dans des situations récurrentes, en particulier dans les professions à « CDD d'usage ». Ainsi, la rotation de la main-d'œuvre se trouve de plus en plus concentrée dans certains métiers. Sur la période récente, même si les jeunes restent les plus touchés par cette instabilité, la situation relative des seniors s'est dégradée. Rotation accrue alors même que la part des emplois instables dans l'entreprise n'augmente pas, passage d'une rotation concentrée sur les jeunes à une rotation concentrée sur certains métiers, impact de plus en plus déterminant et durable du niveau de formation sur la rotation des jeunes adultes : tout ceci suggère que le fonctionnement du marché du travail se rapproche d'un modèle segmenté, où les emplois stables et les emplois instables forment deux mondes séparés, les emplois instables constituant une « trappe » pour ceux qui les occupent.

Emploi et salaires - Insee Références - Édition 2014

Téléchargement

Télécharger le document (pdf, 264 Ko)