Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Hors auto-entreprises, les créations d’entreprises augmentent en 2013

Olivier Filatriau et Véronique Batto, division Infrastructures et répertoire statistiques, Insee

Résumé

En 2013, 538 100 entreprises ont été créées en France, soit 2 % de moins qu’en 2012 : 158 900 l’ont été sous forme de sociétés (niveau stable par rapport à 2012) et 379 300 sous forme d’entreprises individuelles (- 3 %), dont 274 900 auto-entreprises (- 11 %). Le fort repli des immatriculations d’auto-entreprises est en partie compensé par l’essor des autres créations d’entreprises individuelles (+ 26 %). Globalement, hors auto-entreprises, les créations d’entreprises sont en hausse (+ 9 %).

Tous types d’entreprises confondus, les créations sont en baisse dans une majorité de régions. Elles le sont également, ou sont stables, dans la plupart des secteurs, à l’exception des activités financières et d’assurance (+ 8 %) et de l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (+ 6 %). Les créations diminuent le plus fortement dans les autres services aux ménages (- 8 %), les activités immobilières (- 7 %) et la construction (- 6 %).

Seules 5 % des entreprises créées sont employeuses et 10 % hors auto-entreprises. Enfin, parmi les entreprises individuelles, la part des créatrices se stabilise à 38 % (33 % il y a dix ans) ; on compte par ailleurs de plus en plus de professions libérales.

Sommaire

Publication

Hors auto-entreprises, 9 % de créations d’entreprises en plus

Dans l’ensemble des secteurs marchands non agricoles, 538 100 entreprises ont été créées en 2013, après 550 000 en 2012. Le nombre de créations d’entreprises baisse ainsi de 2 % après la stabilité de 2012 (figure 1). Le nombre de nouvelles sociétés se stabilise (- 0,4 %) et leur part dans l’ensemble des créations se maintient à 30 %. Celui des immatriculations d’auto-entreprises diminue nettement (- 11 %) alors que le nombre de créations des autres entreprises individuelles (EI) augmente fortement (+ 26 %). Ainsi, hors auto-entreprises, les créations d’entreprises augmentent de 9 %.

Depuis l’instauration du régime de l’auto-entrepreneur en 2009, les nouvelles immatriculations sous ce régime représentent la majorité des demandes de créations, même si leur part faiblit (51 % en 2013 après 56 % en 2012). Elles représentent 72 % des seules créations d’EI (79 % en 2012).

Figure 1 - Évolution du nombre de créations d’entreprises

Figure 1 - Évolution du nombre de créations d’entreprises

Lecture : entre 2012 et 2013, le nombre de créations d’entreprises diminue de 11 830 unités ; seul le nombre de créations d’entreprises individuelles hors auto-entreprises est en hausse (+ 21 390 unités).

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

Près d’une société créée sur trois est une SAS

En 2013, 30 % des entreprises créées le sont sous forme sociétaire. Parmi les nouvelles sociétés, les sociétés à responsabilité limitée (SARL) restent majoritaires, mais leur part continue de décroître (67 % après 77 % en 2012 et 91 % en 2008). Notamment, la part des SARL unipersonnelles diminue de 5 points (24 % après 29 %) ; elle avait fortement augmenté en 2011 avant de se stabiliser (figure 2). Celle des autres SARL baisse de 5 points (43 % après 48 %), poursuivant une tendance de plus long terme. À l’inverse, la part des sociétés par actions simplifiées (SAS) poursuit sa croissance (29 % après 19 %).

Figure 2 - Répartition des sociétés créées par forme juridique

Figure 2 - Répartition des sociétés créées par forme juridique

Lecture : en 2013, la part de l’ensemble des SARL parmi les sociétés créées s’établit à 67 %, celle de l’ensemble des SAS à 29 %.

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

Les créations hors auto-entreprises en forte hausse dans l’industrie

En 2013, tous types d’entreprises confondus, les créations diminuent dans une majorité de secteurs d’activité (figure 3), du fait du repli quasi général des immatriculations d’auto-entreprises (AE). Les baisses sont particulièrement marquées dans les « Autres services aux ménages » (- 8 %), les activités immobilières (- 7 %) et la construction (- 6 %). Les seuls secteurs où les créations augmentent sont les activités financières et d’assurance (rebond de + 8 % après la baisse de 7 % de 2012) et le secteur « Enseignement, santé humaine et action sociale » (+ 6 %).

Mais, hors auto-entreprises, les créations ne baissent que dans les activités immobilières (- 8 %) et le secteur « Information et communication » (- 2 %). Les créations sont les plus dynamiques dans les « Autres services aux ménages » (+ 37 %), l’industrie (+ 27 %) et la construction (+ 19 %). Les hausses les plus modérées concernent les secteurs « Commerce, transports, hébergement et restauration » (+ 4 %) et « Soutien aux entreprises » (+ 4 %).

Le nombre de créations des seules sociétés fléchit dans tous les secteurs, hormis les activités financières et d’assurance (+ 10 %), le secteur « Enseignement, santé humaine et action sociale » (+ 5 %), et dans une moindre mesure le secteur « Commerce, transports, hébergement et restauration » (+ 2 %). Ce dernier est tiré à la hausse par l’hébergement et la restauration (+ 5 %). Les créations de sociétés se replient le plus fortement dans les activités immobilières (- 6 %) : de manière générale, ce secteur connaît une forte baisse pour tous les types de créations.

figure 3 - Évolution du nombre de créations d’entreprises par secteur d’activité en 2012 et 2013
en %
* Niveau d’agrégation A 10 de la NAF rév. 2.
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).
Secteur d’activité* Évolution 2012/2011 Évolution 2013/2012
Ensemble Entreprises hors auto-entreprises Ensemble Entreprises hors auto-entreprises
Industrie, dont : 1,1 - 13,5 - 0,9 26,8
industrie hors production d’électricité 4,5 - 7,8 - 0,7 31,5
Construction 3,1 - 8,3 - 6,4 18,7
Commerce, transports, hébergement et restauration - 1,6 - 5,9 - 0,7 3,5
Information et communication 7,0 - 3,2 - 4,0 - 1,9
Activités financières et d’assurance - 6,6 - 10,5 8,0 8,1
Activités immobilières - 11,2 - 11,1 - 7,3 - 7,8
Soutien aux entreprises - 2,0 - 5,0 - 2,1 4,4
Enseignement, santé humaine et action sociale 6,1 2,5 6,1 7,1
Autres services aux ménages - 0,1 - 4,3 - 8,2 37,0
Ensemble 0,0 - 6,0 - 2,2 8,5

Retour au sommaire

Les créations baissent dans 21 régions sur 26

Le nombre total de créations d’entreprises diminue dans 21 régions sur 26 (figure 4). Le repli est particulièrement marqué en Guyane, Guadeloupe et Martinique et, en métropole, en Midi-Pyrénées. À l’inverse, les créations augmentent de 5 % en Aquitaine et de 4 % en Alsace.

Hors auto-entreprises, le nombre de créations d’EI est en hausse dans 23 régions sur 26 ; les régions qui font exception sont la Bourgogne (- 12 %), la Guadeloupe (- 10 %) et la Martinique (- 5 %). Quant aux créations de sociétés, elles baissent dans 16 régions sur 26 : elles augmentent uniquement en Île-de-France, Picardie, Aquitaine, Poitou-Charentes, Champagne-Ardenne, Auvergne et Corse.

Figure 4 - Évolution du nombre de créations d'entreprises par région en 2012 et 2013

Figure 4 - Évolution du nombre de créations d'entreprises par région en 2012 et 2013

Lecture : en 2013, le nombre de créations d’entreprises est en hausse de 4,6 % en Aquitaine. Les évolutions atypiques en Guyane découlent probablement pour une grande part de l’évolution du nombre d’entreprises bénéficiant du régime de défiscalisation par des sociétés d’investissement dans le cadre de la loi du 21 juillet 2003 de programme pour l’outre-mer. Les fortes baisses à La Réunion et en Guadeloupe s’expliquent par le même phénomène en 2011 mais surtout par un reliquat de créations de sociétés en production d’énergie électrique (solaire) en 2011. Il n’est pas sûr que ces sociétés aient réellement débuté leur activité.

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

La majorité des nouvelles entreprises n’emploient pas de salarié

En 2013, seules 5 % des entreprises sont employeuses au moment de leur création du fait notamment de la part importante des nouvelles auto-entreprises (51 %). Cependant, même hors auto-entreprises, 90 % des entreprises créées n’emploient aucun salarié (figure 5). Les entreprises employeuses se créent avec 2,8 salariés en moyenne. Les secteurs où les entreprises, y compris auto-entreprises, sont le plus souvent employeuses sont la construction (9 %), le secteur « Commerce, transports, hébergement et restauration » (7 %) et l’industrie (7 %). Inversement, le secteur « Enseignement, santé humaine et action sociale » n’en comporte que 2 %. Parmi les entreprises employeuses, l’effectif salarié moyen est le plus élevé dans l’industrie (4,0) et le plus faible dans les activités immobilières (2,0).

figure 5 - Créations d’entreprises et nombre moyen de salariés par secteur d’activité en 2013
* Niveau d’agrégation A 10 de la NAF rév. 2.
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).
Secteur d’activité* Créations sans salarié (en %) Nombre moyen de salariés (si au moins un salarié)
parmi l’ensemble des créations parmi les créations hors auto-entreprises
Industrie 93,3 86,3 4,0
Construction 90,8 84,2 3,1
Commerce, transports, hébergement et restauration 92,6 86,3 2,7
Information et communication 98,0 94,1 2,2
Activités financières et d’assurance 96,2 95,4 2,2
Activités immobilières 97,7 97,3 2,0
Soutien aux entreprises 97,2 93,3 2,7
Enseignement, santé humaine et action sociale 98,0 95,7 2,8
Autres services aux ménages 96,5 89,0 2,2
Ensemble 94,9 89,6 2,8

Retour au sommaire

Entreprises individuelles : plus de femmes et de professions libérales

En 2013, l’âge moyen des créateurs d’EI, y compris auto-entrepreneurs, se maintient à 38 ans. Comme c’est le cas depuis l’instauration du régime, les nouveaux auto-entrepreneurs sont un peu plus représentés que les autres créateurs d’EI dans les tranches d’âge extrêmes : moins de 30 ans et 60 ans ou plus (figure 6). Pour tous les types d’EI, l’âge moyen reste le plus bas dans le secteur « Information et communication » (33 ans) et le plus élevé dans les activités immobilières (41 ans). Seuls 162 créateurs d’EI étaient mineurs au moment de leur formalité de création : 45 étaient âgés de 16 ans ou moins et 117 avaient 17 ans.

Depuis dix ans, la part des professions libérales parmi les EI (figure 7) a augmenté, passant de 29 % à 37 % (33 % hors auto-entrepreneurs). A contrario, la part des commerçants dans les créations individuelles s’est réduite, passant de 32 % à 27 % (14 % hors auto-entrepreneurs).

En 2013, 38 % des EI sont créées par des femmes alors que, dix ans plus tôt, cette part était de 33 %. Celles-ci sont très légèrement plus jeunes que les hommes, en moyenne. Les femmes sont plus représentées que les hommes dans l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (61 % de l’ensemble des créateurs) et dans les autres services aux ménages (57 %). À l’inverse, les hommes sont plus présents dans les secteurs de l’information et de la communication (83 %), et encore bien plus dans celui de la construction (97 %). L’industrie continue à se féminiser : les femmes y représentent 47 % des créations en 2013, après 45 % en 2012 et 30 % en 2003. La tendance à la hausse observée dans ce secteur depuis le début des années 2000 s’est accélérée avec la création du régime de l’auto-entrepreneur. Les femmes représentent en effet 49 % des auto-entrepreneurs du secteur industriel (en particulier, dans le domaine de la fabrication d’articles de bijoux fantaisie, cette part est de 91 %). En 2013, la part des créatrices varie entre 34 % et 44 % selon les régions, à l’exception de Mayotte où elle dépasse 50 %.

Figure 6 - Répartition des créateurs d'entreprises individuelles par âge en 2013

Figure 6 - Répartition des créateurs d'entreprises individuelles par âge en 2013

Lecture : en 2013, 29,1 % des auto-entrepreneurs ont un âge compris entre 30 et 39 ans ; cette proportion est de 30,5 % pour les autres entrepreneurs individuels.

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Figure 7 - Répartition des créateurs d'entreprises individuelles selon leur catégorie professionnelle

Figure 7 - Répartition des créateurs d'entreprises individuelles selon leur catégorie professionnelle

Lecture : en 2013, 37 % des créateurs d'entreprises individuelles exercent une profession libérale, après 29 % en 2003.

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

Insee Première N° 1485 - janvier 2014

Téléchargement

Liens

Insee Première : Présentation de la collection et liste des numéros parus