Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Les salariés à temps complet travaillent 1 650 heuresdans l’année

Magali Beffy, division Emploi, Insee

Résumé

En 2003 et 2004, la durée annuelle du travail des salariés à temps complet, hors enseignants, s’établit, en moyenne, à 1 650 heures. Cela correspond à 35 heures et 52 minutes de travail par semaine pour un salarié qui bénéficie de cinq semaines de congés et de cinq jours fériés non travaillés dans l’année. La durée du travail est la plus élevée dans les secteurs où le service du client prévaut. Cette durée du travail diffère selon le sexe, la situation familiale, l’ancienneté dans l’entreprise du salarié mais aussi la taille et le statut de son entreprise. Selon les métiers, la durée du travail peut aller de 1 340 heures à 2 190 heures par an.Elle dépasse les 2 000 heures par an dans les métiers de service, de sécurité ou de santé.

Sommaire

Publication

Les salariés à temps complet travaillent 1650 heures dans l'année

La durée légale annuelle du travail est de 1 607 heures. En moyenne sur 2003 et 2004, la durée annuelle du travail des salariés à temps complet, hors enseignants, s’est élevée à 1 650 heures (tableau 1). Un salarié bénéficiant de cinq semaines de congés et de cinq jours fériés non travaillés dans l’année travaille 35 heures et 52 minutes par semaine.

Ce sont les cadres qui ont la durée du travail la plus longue : 1 870 heures en moyenne, contre 1 640 heures pour les professions intermédiaires, et 1 610 heures pour les employés et les ouvriers. La moindre durée du travail des ouvriers est associée à une plus grande pénibilité de celui-ci. D’après l’enquête Conditions de Travail de 1998, la moitié des ouvriers doivent rester debout dans une posture pénible, porter des charges lourdes, ou effectuer des mouvements douloureux et fatigants. En revanche, ces situations sont rares pour les cadres. Par ailleurs, une forte proportion des ouvriers est confrontée à un risque professionnel : les accidents du travail, et les absences qui en découlent, sont donc plus fréquents chez les ouvriers et leur durée du travail en est diminuée d’autant. Les cadres sont, eux, souvent soumis au forfait en nombre de jours, forfait qui va souvent de pair avec une plus grande amplitude de la journée de travail.

Tableau 1. - Durée¹ annuelle du travail plus élevée pour les hommes
1. Durée arrondie à la dizaine.
Champ : salariés à temps complet hors enseignants.
Source : enquêtes Emploi 2003-2004, Insee
Hommes Femmes Ensemble
Cadres 1 930 1 700 1 870
Professions intermédiaires 1 690 1 550 1 640
Employés 1 680 1 580 1 610
Ouvriers 1 630 1 520 1 610
Ensemble 1 700 1 570 1 650

Retour au sommaire

Durée du travail professionnel plus faible pour les femmes

La durée annuelle moyenne du travail des femmes est nettement inférieure à celle des hommes et ce, pour toutes les catégories socioprofessionnelles. L’écart le plus grand concerne les cadres avec une différence de 230 heures, contre seulement 140 heures pour les professions intermédiaires, 110 heures pour les ouvrières et 100 heures pour les employées. Plusieurs raisons expliquent ces différences : les femmes prennent davantage en charge les tâches domestiques et familiales, ce qui allonge leur « temps privé » au détriment de leur « temps professionnel ». Elles occupent aussi moins souvent des postes à responsabilités et de ce fait, travaillent moins longtemps.

Retour au sommaire

Client roi et durée du travail élevée

La durée annuelle du travail est particulièrement élevée dans les services aux particuliers (1 750 heures - tableau 2), les activités immobilières (1 740 heures), les commerces et réparations ainsi que les transports (1 700 heures). Dans ces secteurs, le contact avec le client est essentiel : les hôtels, les cafés et les restaurants sont ouverts tôt le matin, tard le soir et souvent le dimanche. Par ailleurs, les salariés de ces établissements a insi que ceux du secteur des transports sont soumis aux régimes d’équivalence. Dans ce type de régime, la durée conventionnelle du travail tient compte des périodes « d’inaction », et est donc plus élevée que la durée légale du travail (1 607 heures). Enfin, les commerces de gros et de détail sont associés à une activité continue et soutenue tout au long de l’année : l’approvisionnement des points de vente doit toujours être assuré. À l’inverse, les durées les plus faibles s’observent dans la santé et l’action sociale, l’industrie des biens intermédiaires, l’automobile et l’énergie. Ce sont des secteurs où, historiquement, l’emploi est concentré dans quelques grandes ou très grandes entreprises. Les salariés de ces secteurs possèdent ainsi un fort pouvoir de négociation.

Dans la suite, les corrélations de la durée annuelle du travail avec les caractéristiques du salarié (catégorie socioprofessionnelle, âge, situation familiale, ancienneté dans l’entreprise) et de son entreprise (caractère public ou privé, nombre de salariés) sont étudiées « toutes choses égales par ailleurs », pour les hommes d’une part et pour les femmes d’autre part.

Tableau 2 - Durée¹ annuelle moyenne du travail
1. Durée arrondie à la dizaine.
2. Le terme « privé » regroupe les entreprises privées, les associations et les entreprises « publiques ». Le terme « public » regroupe l’État, les collectivités locales, les hôpitaux, les HLM et la Sécurité sociale.
Champ : salariés à temps complet hors enseignants.
Source : enquêtes Emploi 2003-2004, Insee
en heures
Ensemble 1 650
Hommes 1 700
Femmes 1 570
Secteur d'activité
Agriculture, sylviculture et pêche 1 770
Industries agricoles 1 650
Industries des biens de consommation 1 640
Industrie automobile 1 610
Industries des biens d'équipement 1 640
Industries des biens intermédiaires 1 600
Énergie 1 580
Construction 1 660
Commerce et réparations 1 700
Transports 1 700
Activités financières 1 630
Activités immobilières 1 740
Services aux entreprises 1 680
Services aux particuliers 1 750
Éducation, santé, action sociale 1 570
Administrations 1 610
Statut²
Privé 1 670
Public 1 580
Taille de l'entreprise ou de l'établissement
Moins de 10 salariés 1 730
De 10 à 49 salariés 1 660
De 50 à 499 salariés 1 620
500 salariés ou plus 1 620
Âge
De 15 à 29 ans 1 650
De 30 à 39 ans 1 660
De 40 à 49 ans 1 660
50 ans ou plus 1 650
Ancienneté
Moins d'un an 1 770
De 1 an à moins de 5 ans 1 660
De 5 ans à moins de 10 ans 1 660
10 ans ou plus 1 620
Type de ménage dans lequel vit le salarié
Personne seule 1 670
Famille monoparentale 1 590
Couple sans enfant 1 650
Couple avec enfant(s) 1 650
Autre ménage 1 760

Retour au sommaire

La durée du travail est d’autant plus faible que l’ancienneté dans l’entreprise est grande

Plus les femmes sont âgées, plus leur durée annuelle du travail est élevée (tableau 3). Cette évolution est très marquée jusqu’à 49 ans. Ensuite, la durée se stabilise. Les femmes de plus de 40 ans travaillent ainsi, toutes choses égales par ailleurs, plus que celles de moins de 30 ans (environ 3 heures de plus par semaine). N’ayant plus de congés maternité ni d’enfants en bas âge, les femmes plus âgées allongent leur durée de travail. En revanche, chez leurs collègues masculins, la durée du travail est indépendante de l’âge mais également de leur situation familiale : un homme, célibataire ou en couple, n’ayant pas d’enfant, ne travaille pas plus qu’un homme en couple avec enfant(s). Seuls les hommes élevant seuls leur(s) enfant(s) travaillent 50 heures de moins que leurs semblables, mais cette situation est très rare puisqu’elle ne concerne que 4 % des hommes salariés. Une femme seule sans enfant travaille 45 heures de plus qu’une femme en couple, avec ou sans enfant.

Les salariés, hommes ou femmes, ayant moins d’un an d’ancienneté travaillent, toutes choses égales par ailleurs, de 80 à 130 heures de plus par an que les salariés ayant entre 1 et 5 ans d’ancienneté. Cette différence est due, pour l’essentiel, à l’absence ou à la faiblesse de leurs droits à congés pendant la première année de leur présence dans l’entreprise. À l’inverse, les salariés ayant plus de 10 ans d’ancienneté, hommes ou femmes, travaillent moins longtemps que les autres salariés. 

Tableau 3 - Dans les petites entreprises, les hommes travaillent 131 heures de plus que dans les grandes
1. Le terme « privé » regroupe les entreprises privées, les associations et les entreprises « publiques ». Le terme « public » regroupe l’État, les collectivités locales, les hôpitaux, les HLM et la Sécurité sociale.
Champ : salariés à temps complet hors enseignants.
Lecture : soit deux salariés qui ne diffèrent que par leur catégorie socioprofessionnelle, le premier est cadre, le second ouvrier. Le premier travaille, toutes choses égales par ailleurs, 348 heures de plus que le second.
Source : enquêtes Emploi 2003-2004, Insee
en heures
Hommes Femmes
Constante 1 522 1 388
Catégorie socioprofessionnelle
Cadres 348 215
Professions intermédiaires 90 74
Employés 85 77
Ouvriers Référence Référence
Statut¹
Public Référence Référence
Privé 70 52
Ancienneté
Moins d’un an 80 128
De 1 an à moins de 5 ans Référence Référence
De 5 ans à moins de 10 ans Ns - 52
10 ans ou plus - 61 - 72
Âge
De 15 à 29 ans Référence Référence
De 30 à 39 ans 28 51
De 40 à 49 ans 16 139
50 ans ou plus Ns 131
Taille de l’entreprise ou de l’établissement
Moins de 10 salariés 131 55
De 10 à 49 salariés 79 - 19
De 50 à 499 salariés 31 - 36
500 salariés ou plus Référence Référence
Ne sait pas 31 69
Type de ménage
Personne seule Ns 45
Famille monoparentale - 53 Ns
Couple sans enfant Ns Ns
Couple avec enfant(s) Référence Référence
Autre ménage Ns 297

Retour au sommaire

Durée du travail plus longue dans les petites entreprises

Les salariés des entreprises de moins de 10 salariés travaillent plus longtemps que ceux des entreprises de 500 salariés ou plus. Cette différence est plus marquée chez les hommes que chez les femmes. La diversité des tâches accomplies par une même personne (qui peut être par exemple à la fois comptable, secrétaire et commercial), ainsi que le caractère souvent plus familial des petites entreprises peuvent expliquer qu’on travaille plus dans les petites que dans les grandes entreprises.

Les salariés du public ont une durée annuelle du travail plus courte que ceux du privé. Les hommes, salariés de l’État, des collectivités locales, des hôpitaux, des HLM et de la Sécurité sociale, travaillent en moyenne 70 heures de moins par an que les hommes salariés des entreprises, publiques ou privées. Les femmes, elles, travaillent 52 heures de moins. Le nombre de jours de congés explique cette différence : les salariés du public bénéficient en moyenne d’une semaine et demie de congés supplémentaires.

Retour au sommaire

Conditions de travail difficiles et durée du travail importante

Les salariés aux horaires alternés (organisation du temps de travail en 3x8 heures) bénéficient des durées du travail les plus faibles, résultantes des repos compensateurs qui leur sont accordés. Viennent ensuite les salariés aux horaires r éguliers et enfin, les salariés aux horaires variables d’une semaine sur l’autre. Une organisation contraignante des horaires va de pair avec une durée du travail plus courte. Par exemple, les ouvriers en horaires variables travaillent 1 740 heures par an contre 1 550 en horaires alternés et 1 610 en horaires réguliers.

Ce n’est pas le cas de nombre de salariés qui travaillent la nuit (cela signifie ici travailler de minuit à cinq heures du matin). Ainsi les boulangers, les pâtissiers, les conducteurs routiers, les conducteurs livreurs et les ouvriers de l’industrie cumulent travail de nuit et durée du travail élevée. Bien que la législation prévoie pour eux une durée légale annuelle de 1 470 heures, en pratique les ouvriers qui travaillent la nuit font 60 heures de plus que les autres ouvriers. Or, 22 % des ouvriers travaillent occasionnellement ou habituellement la nuit.

Par ailleurs, lorsque la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle est floue, les durées du travail sont plus élevées. Ainsi les cadres travaillant habituellement à la maison ont une durée du travail plus élevée (2 010 heures), que les cadres travaillant chez eux occasionnellement (1980 heures) ou jamais (1 810 heures). Le temps de travail à la maison est en effet comptabilisé dans cette durée.

Retour au sommaire

De 1 340 à 2 190 heures

Les cadres de l’hôtellerie et de la restauration comptent parmi les professions à la durée du travail la plus élevée (2 190 heures - tableau 4). C’est aussi le cas des assistantes maternelles et des nourrices dont la durée du travail hebdomadaire est fixée à 50 heures par leur convention collective. Pour assurer la permanence du service, certains personnels de la santé et de la sécurité, comme les médecins hospitaliers (salariés), les gendarmes et les pompiers, effectuent également des horaires élevés. Ils peuvent être appelés à toute heure du jour et de la nuit. À l’inverse, sur 200 professions recensées, une centaine ont une durée du travail inférieure à 1 600 heures par an. Les professions qui ont la durée du travail annuelle la plus faible sont les agents de service des écoles primaires (1 340 heures), et autres établissements d’enseignement (1 410 heures), les employés des organismes de Sécurité sociale, les aides médico-psychologiques et les professions intermédiaires techniques des organismes de Sécurité sociale (tableau 5). La plupart de ces professions bénéficient de nombreux jours de congés. C’est particulièrement le cas des agents de service dont les congés sont calés sur ceux des élèves et enseignants.

Tableau 4 - Les métiers pour lesquels la durée¹ du travail est la plus longue
1. Durée arrondie à la dizaine.
Champ : salariés à temps complet hors enseignants.
Source : enquêtes Emploi 2003-2004, Insee
en heures
Profession Durée annuelle moyenne
Cadres de l'hôtellerie et de la restauration 2 190
Médecins hospitaliers sans activité libérale 2 180
Cadres d'état-major administratifs, financiers et commerciaux de grandes entreprises 2 130
Cadres de l'exploitation des magasins de vente du commerce de détail 2 100
Gendarmes (de grade inférieur à adjudant) 2 080
Assistantes maternelles, gardiennes d'enfant(s) et familles d'accueil 2 080
Pompiers 2 070
Ingénieurs et cadres technicocommerciaux en matériel mécanique professionnel 2 060
Ingénieurs et cadres de fabrication des industries de transformation (agro-alimentaire, chimie, métallurgie, matériaux lourds) 2 060
Cadres commerciaux des petites et moyennes entreprises 2 050
Tableau 5 - Les métiers pour lesquels la durée¹ du travail est la plus courte
1. Durée arrondie à la dizaine.
Champ : salariés à temps complet hors enseignants.
Source : enquêtes Emploi 2003-2004, Insee
en heures
Profession Durée annuelle moyenne
Agents de service des établissements primaires 1 340
Employés des services techniques des organismes de Sécurité sociale 1 380
Agents de service des autres établissements d'enseignement 1 410
Aides médico-psychologiques 1 420
Professions intermédiaires techniques des organismes de Sécurité sociale 1 430
Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique 1 440
Ouvriers qualifiés de l'habillement et de la coupe de vêtements, autres opérateurs de confection 1 440
Agents de maîtrise et techniciens en production et distribution d'eau, d'énergie, de chauffage 1 450
Adjoints administratifs de la Fonction publique (y c. enseignements) 1 450
Employés des services techniques des assurances 1 450

Retour au sommaire

Insee Première N° 1066 - février 2006

Téléchargement

Liens

Insee Première : Présentation de la collection et liste des numéros parus