Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Les catégories d’entreprise en France : de la microentreprise à la grande entreprise

Julien Lemasson, division Infrastructures et répertoire statistiques, Insee

Résumé

En 2011, 3,14 millions d’entreprises marchandes non agricoles sont implantées en France : 243 grandes entreprises qui emploient à elles seules 30 % des salariés, 5 000 entreprises de taille intermédiaire (ETI), 138 000 petites et moyennes entreprises (PME) hors microentreprises, et 3 millions de microentreprises. Le secteur finance-assurance est le plus concentré. L’industrie et l’information-communication sont organisées autour de grandes entreprises et d’ETI. Les PME, y compris microentreprises, emploient la majorité des salariés des services aux particuliers.

Sommaire

Publication

3,14 millions d’entreprises marchandes non agricoles en 2011

Depuis le décret n° 2008-1354, pris en application de la loi de modernisation de l’économie, l’entreprise est définie selon des critères économiques et non plus, seulement, juridiques. En 2011, selon une approche de cette définition assimilant chaque groupe à une seule entreprise, 3,14 millions d’entreprises marchandes non agricoles sont implantées en France : 3,09 millions sont des unités légales indépendantes et 50 milliers sont des groupes, englobant donc plusieurs unités légales.

Les entreprises sont officiellement classées en quatre catégories de taille, en tenant compte non seulement des effectifs employés, mais aussi du chiffre d’affaires et du total de bilan (figure 1). En 2011, on distingue ainsi 243 grandes entreprises, 5 000 entreprises de taille intermédiaire (ETI), 138 000 petites et moyennes entreprises (PME) hors microentreprises, et 3 millions de microentreprises.

Figure 1 - Principales caractéristiques des entreprises par catégorie en 2011
Grande entreprise Entreprise de taille intermédiaire Petite ou moyenne entreprise (hors microentreprise) Microentreprise (1) Ensemble
1. Pour les microentreprises, les ratios par salarié doivent être interprétés avec prudence, en l'absence d'information sur le statut du chef d'entreprise et la façon dont il se rémunère.
2. Les immobilisations corporelles par salarié et le total de bilan par salarié sont calculés, non sur l'ensemble des entreprises, mais sur celles ayant des obligations déclaratives sur le bilan.
Champ : France, entreprises (y compris autoentrepreneurs) dont l'activité principale est non agricole et hors administrations publiques.
Source : Insee, Ésane, Clap, Lifi 2011.
Entreprises, y compris activités financières et assurances
Nombre d'entreprises 243 4 959 137 534 3 001 329 3 144 065
Nombre d'unités légales situées en France 30 653 47 863 210 320 3 014 756 3 303 592
Effectif salarié au 31/12 (en milliers) 4 493 3 363 4 153 2 925 14 934
Effectif salarié en équivalent temps plein (EQTP, en milliers) 4 081 3 048 3 654 2 539 13 322
Entreprises hors activités financières et assurances
Nombre d'entreprises 214 4 794 136 068 2 951 600 3 092 676
Nombre d'unités légales situées en France 19 400 46 689 207 383 2 963 702 3 237 174
Effectif salarié au 31/12 (en milliers) 3 847 3 289 4 115 2 884 14 135
Effectif salarié EQTP (en milliers) 3 480 2 981 3 619 2 501 12 582
Chiffre d'affaires (en milliards d'euros) 1 384 1 039 788 552 3 763
Chiffre d'affaires à l'export (en milliards d'euros) 313 200 76 18 607
Valeur ajoutée hors taxes (en milliards d'euros) 344 237 234 220 1 036
Chiffre d'affaires par salarié EQTP (en milliers d'euros) 398,0 348,0 218,0 220,0 299,0
Immobilisations corporelles / salarié EQTP (2) (en milliers d'euros) 258 186 90 90 161

Haut de page

243 grandes entreprises emploient 30 % des salariés

La nouvelle définition révèle la forte concentration du tissu productif (figure 2). Sur les 3,14 millions d’entreprises, les 243 grandes entreprises emploient à elles seules 4,5 millions de salariés, soit 30 % des effectifs. À l’opposé, les 3 millions de microentreprises (95 % des entreprises) emploient 3 millions de salariés, soit 20 % des effectifs. Les 5 000 ETI et les 138 000 PME hors microentreprises emploient quant à elles respectivement 22 % et 28 % des salariés.

Dans les secteurs non financiers, les grandes entreprises dégagent le tiers de la valeur ajoutée, tandis que les trois autres catégories en réalisent le reste à parts à peu près égales. 56 % de la valeur ajoutée est ainsi produite par 5 200 entreprises (grandes entreprises et ETI), qui réalisent aussi 85 % des exportations.

Une partie des entreprises implantées en France sont sous contrôle étranger. Ainsi, 12 % des salariés travaillant en France œuvrent pour un groupe étranger. C’est le cas en premier lieu de 29 % des salariés des ETI et, dans une moindre mesure, de 14 % des salariés des grandes entreprises. Seuls 6 % des salariés des PME hors microentreprises et 0,3 % de ceux des microentreprises travaillent dans une entreprise sous contrôle étranger (figure 3).

Haut de page

Le secteur de la finance et de l’assurance est le plus concentré

Le secteur le plus concentré est celui des activités financières et des assurances (figure 4). Une trentaine de grandes entreprises y emploient 81 % des salariés. L’industrie, ainsi que le secteur de l’information et de la communication, sont organisés autour de grandes entreprises et d’ETI. Dans l’industrie, 80 grandes entreprises emploient 34 % des salariés, et 1 600 ETI en emploient 32 %. Dans l’information et la communication, une quinzaine de grandes entreprises et 240 ETI emploient respectivement 38 % et 29 % des salariés. Dans les activités du commerce, des transports, de l’hébergement et de la restauration, les différentes catégories d’entreprises ont un poids proche de la moyenne. En effet, ces activités sont marquées par une grande diversité d’acteurs, des grandes entreprises internationalisées jusqu’aux microentreprises qui desservent un marché de proximité. Les PME (y compris microentreprises) emploient la majorité des salariés dans les services destinés aux particuliers, l’artisanat commercial (boulangerie, charcuterie, pâtisserie), ainsi que les activités spécialisées scientifiques et techniques (qui incluent notamment les professions libérales). Ce sont en quasi-totalité des unités légales indépendantes. De même, dans la construction, en dépit de la présence d’une petite dizaine de grandes entreprises, les trois quarts des salariés sont employés dans des PME.

Haut de page

Pour en savoir plus

« Un tissu productif plus concentré qu’il ne semblait », Insee Première n° 1399, mars 2012.

« Quatre nouvelles catégories d’entreprise », Insee Première n° 1321, novembre 2010.

« Les grandes entreprises pèsent plus dans le Nord et les petites dans le Sud », Insee Première n° 1440, avril 2013.

« Les entreprises en France », Insee Références, octobre 2013.

« Les entreprises de taille intermédiaire en France, très orientées vers l’industrie », Insee Focus n° 5, avril 2014.

Haut de page

Sources

Les résultats sont issus de trois sources : le dispositif d'Élaboration des statistiques annuelles d'entreprises (Ésane), qui produit des statistiques structurelles d'entreprise sur les entreprises marchandes à l'exception du secteur agricole, à partir de données administratives et d'enquêtes auprès d'un échantillon d'entreprises ; Connaissance locale de l'appareil productif (Clap) qui localise les effectifs salariés ; le système d'information Liaisons financières (Lifi) qui identifie les groupes de sociétés opérant en France et détermine leur contour.

Haut de page

Insee Focus N° 4 - avril 2014

Téléchargement

  • Données complémentaires (137 ko) : Ce fichier présente les données des tableaux et des graphiques de la publication, enrichies éventuellement par des données complémentaires

Liens

Insee Focus : Présentation de la collection et liste des numéros parus