Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

En 2014, 818 565 bébés sont nés en France

Un nouveau-né sur dix porte le nom de ses deux parents

Vanessa Bellamy, division Enquêtes et études démographiques, Insee

Résumé

En 2014, 818 565 bébés sont nés en France. Le nombre des naissances enregistrées en 2014 est stable par rapport à celui de 2013 (hors Mayotte). Depuis 2005, plus de 2 200 bébés naissent en moyenne chaque jour.

Si les bébés nés en 2014 portent en grande majorité le seul nom de leur père (83 %), un sur dix porte les noms accolés de ses deux parents. Cette transmission dépend du statut matrimonial des parents, de leur pays de naissance et aussi de leur région de résidence. L’enfant reçoit nettement plus fréquemment un double nom de famille quand ses parents sont nés en Espagne ou au Portugal. C’est aussi le cas des résidents du sud-ouest de la France.

Sommaire

Publication

Le nombre de naissances est stable en 2014

En 2014, 818 565 bébés sont nés en France, dont 781 167 en métropole. Une centaine de naissances de plus qu’en 2013 ont été enregistrées hors Mayotte (figure 1). Depuis 2005, la natalité reste stable et dynamique avec plus de 800 000 bébés chaque année, soit plus de 2 200 naissances par jour en moyenne.

Haut de page

Un bébé sur dix porte le nom de ses deux parents

Depuis 2005, un enfant peut porter le nom de son père, de sa mère, ou leurs deux noms accolés, dans un sens choisi par les parents. En 2014, un bébé sur dix porte, à sa naissance, le nom de ses deux parents (figure 2). Les parents qui transmettent leurs deux noms de famille à leur enfant le font bien plus souvent dans l’ordre « père-mère » que « mère-père », que les parents soient mariés ou non.

Figure 2 - Répartition du nom de famille des nouveau-nés en 2014
Nom de famille de l'enfant
Père Mère Père mère Mère père Autres * Total
* La modalité "autres" regroupe les accouchements anonymes et les naissances dont on n’a pas pu déterminer le mode de transmission du nom de famille.
Champ : France, hors jugements déclaratifs de naissance.
Source : Insee, statistiques de l'état civil.
Ensemble 83,1 6,5 8,0 2,2 0,2 100,0
dont dans le mariage 95,2 0,2 3,3 1,2 0,1 100,0
dont hors mariage 74,5 10,9 11,4 3,0 0,2 100,0

Pour 83 % des naissances, l’enfant reçoit uniquement le nom de son père. Cette proportion s’élève à 95 % pour les enfants nés au sein d’un couple marié. À l’inverse, seulement 7 % des bébés nés en 2014 reçoivent uniquement le nom de leur mère. Dans la quasi-totalité de ces cas (98 %), les parents ne sont pas mariés, et plus de 9 fois sur 10, le père n’a pas reconnu l’enfant à la naissance. Les enfants nés hors mariage portent beaucoup plus souvent le seul nom de leur mère que ceux issus d’un couple marié (11 % contre moins de 1 %), mais aussi plus fréquemment les noms accolés de leurs deux parents (14 % contre 5 %).

Haut de page

La transmission du double nom dépend du pays de naissance des parents

Les bébés dont la mère est née dans un pays hispanophone ou lusophone reçoivent, beaucoup plus souvent que les autres, des noms de famille composés de ceux de leurs deux parents. C’est le cas de 60 % des enfants dont la mère est née en Espagne, et de 55 % de ceux dont la mère est née au Portugal (figure 3). En effet, dans ces deux pays, l’enfant porte traditionnellement le nom des deux parents, dans l’ordre « père mère » en Espagne et « mère père » au Portugal. Lorsque les deux parents sont nés en Espagne, 82 % des bébés ont leurs deux noms dans l’ordre « père mère » et lorsque les deux parents sont nés au Portugal, 62 % des nouveau-nés reçoivent les deux noms dans l’ordre « mère père ».

Ce mode de transmission du nom de famille se retrouve dans des pays liés, pour des raisons historiques, à l’Espagne et au Portugal : 42 % des enfants nés en 2014, dont la mère est née en Colombie, ont un nom composé de ceux de ses deux parents ; ils sont 39 % parmi les enfants dont la mère est originaire du Cap Vert et 30 % parmi ceux dont la mère est née au Brésil.

Figure 3 - Répartition des noms de famille des nouveau-nés de 2014 selon le pays de naissance de la mère
Pays de naissance de la mère Nom de famille de l'enfant
Père Mère Père mère Mère père Autres * Total Nombre de naissances
* La modalité "autres" regroupe les accouchements anonymes et les naissances dont on n’a pas pu déterminer le mode de transmission du nom de famille.
Note : Pays pour lesquels la part des noms doubles est supérieur à 15 % et qui sont concernés par au moins 500 naissances sur l'année 2014.
Champ : France, hors jugements déclaratifs de naissance.
Source : Insee, statistiques de l'état civil.
Total, dont : 83,1 6,5 8,0 2,2 0,2 100,0 818 213
Espagne 34,2 4,7 56,7 3,7 0,7 100,0 1 483
Colombie 53,5 3,9 40,0 2,1 0,5 100,0 615
Portugal 35,0 8,0 8,7 45,9 2,4 100,0 4 902
Brésil 48,8 20,9 14,0 15,9 0,4 100,0 1 788
Cap Vert 46,3 14,0 8,8 29,7 1,2 100,0 863
Japon 76,3 1,6 18,3 3,6 0,2 100,0 632
Suisse 78,3 5,6 11,5 4,6 0,0 100,0 718
Royaume-Uni 81,5 2,6 10,3 5,4 0,2 100,0 1 227

Haut de page

Plus de doubles noms dans le Sud-Ouest

Globalement en France, les nouveau-nés de 2014 portent massivement le nom de leur père uniquement. Dans les Pyrénées-Orientales, département où le nom du père est le moins transmis seul, près des trois quarts des nouveau-nés de 2014 le portent tout de même.

Les parents donnent plus souvent un nom de famille composé de leurs deux noms dans le sud-ouest de la France que dans le nord-est (figure 4). Plus de 16 % des bébés nés en 2014 et dont la mère est domiciliée dans les Pyrénées-Atlantiques, l’Ariège, les Pyrénées-Orientales ou en Corse-du-Sud portent les noms accolés de leurs deux parents. Ceci pourrait traduire une diffusion locale des traditions portugaise et espagnole. Probablement hors de ces traditions, la transmission des deux noms est également plus fréquente dans une partie de la Bretagne et quelques départements du Centre, ainsi qu’en Poitou-Charentes, en Lozère, dans les Alpes de Haute-Provence et à Paris. Inversement, seulement 6 % des nouveau-nés dont les mères habitent le Territoire de Belfort, le Doubs ou le Nord-Pas-de-Calais portent le nom de leurs deux parents.

Les enfants de mères habitant à la Guadeloupe, en Martinique ou en Guyane sont très peu à recevoir le nom de leurs deux parents à la naissance (de 2 % à 4 %) ; cela ne concerne quasiment aucun nouveau-né de 2014 dont la mère habite à Mayotte.

Haut de page

Sources

Les statistiques d’état civil sur les naissances sont issues d’une exploitation des informations transmises par les mairies à l’Insee. Le code civil oblige en effet à déclarer tout événement relatif à l'état civil (naissances, mariages, décès, reconnaissances) à un officier d'état civil dans des délais prescrits. L'Insee s'assure de l'exhaustivité et de la qualité des données avant de produire les fichiers statistiques d'état civil.

Définitions

Choix du nom de famille  : les parents peuvent choisir, sous certaines conditions, quel nom de famille portera leur enfant. Depuis 2005, un enfant dont la filiation est établie à l'égard de chacun des parents peut porter soit le nom du père, soit le nom de la mère, soit les deux noms accolés dans un ordre choisi par eux, en respectant la limite d'un seul nom de famille pour chacun s'ils portent eux-mêmes le nom de leurs deux parents (déclaration conjointe de choix de nom de famille).

En l'absence de déclaration conjointe de choix de nom, l'enfant prend le nom du père si les parents sont mariés ensemble ou si la filiation est établie simultanément entre les deux parents (dans le cas de parents non mariés). Il prend le nom de celui de ses parents à l'égard duquel sa filiation est établie en premier si les parents ne sont pas mariés et que la filiation n’est pas établie simultanément. Par exemple, si les deux parents ne sont pas mariés et que le père reconnaît l'enfant après la déclaration de naissance, l'enfant prend le nom de sa mère.

En cas de désaccord entre les parents, l'enfant prend les noms accolés des deux parents selon l'ordre alphabétique.

Bibliographie

Haut de page

Insee Focus N° 33 - septembre 2015

Téléchargement

  • Données complémentaires (114 ko) : Ce fichier présente les données des tableaux et des graphiques de la publication, enrichies éventuellement par des données complémentaires

Liens

Insee Focus : Présentation de la collection et liste des numéros parus