Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Dépense publique

Sommaire

Présentation

En 2010, la part des dépenses publiques dans le PIB diminue légèrement à 56,6 %. Le poids de la dette publique dans le PIB progresse de 3,3 points pour s'établir à 82,3 %. Le besoin de financement des administrations publiques centrales et locales se réduit, alors que celui des administrations de sécurité sociale s'accroît.

Les dépenses des administrations publiques centrales, hors consommations intermédiaires, reculent de 4,1 % en 2010, en raison du net repli des dépenses réalisées au titre du plan de relance en 2009. Les consommations intermédiaires augmentent du fait d'importantes livraisons de matériels militaires. Les rémunérations augmentent de 1,6 %. Les prestations sociales décélèrent (+ 1,0 % après + 6,0 % en 2009), du fait de la non-reconduction des primes exceptionnelles versées en 2009. L'investissement chute, en raison du contrecoup du plan de relance. Enfin, les intérêts versés progressent de 6,0 %, malgré la baisse des taux d'intérêt nominaux, du fait de l'inflation (qui joue sur le rendement des obligations indexées) et de l'augmentation de la dette.

Dans les administrations publiques locales, la baisse des dépenses est liée à un recul accentué des dépenses d'investissement (- 6,9 % en 2010, après - 1,3 % en 2009). Par ailleurs, la masse salariale ralentit une nouvelle fois en 2010, en partie sous l'effet des moindres transferts des personnels techniciens, ouvriers et de services de l'Éducation nationale exerçant leurs missions dans les collèges et les lycées. En revanche, les dépenses de revenu de solidarité active (RSA) à la charge des départements restent dynamiques, du fait de la dégradation du marché de l'emploi. En outre, l'ancienne allocation de parent isolé, fondue dans le RSA, est prise en charge pour la première fois en année pleine en 2010.

Les dépenses des administrations de sécurité sociale progressent de façon soutenue en 2010, bien que ralentie (+ 3,5 %, après + 4,6 % en 2009). La progression du chômage, en moyenne sur l'année, explique le dynamisme des prestations, toutefois à un rythme moindre qu'en 2009 (+ 8,0 % après + 21,2 %). Les dépenses soumises à l'objectif national des dépenses d'assurance maladie augmentent conformément à la cible votée (+ 3,0 % après + 3,5 %). Les allocations familiales n'ont pas été revalorisées après l'avoir été de 3,0 % en 2009 et les pensions privées l'ont été plus faiblement que l'année précédente. L'allongement progressif de la durée de cotisation pour bénéficier d'une retraite à taux plein ainsi que le durcissement des conditions de départ en retraite anticipée modèrent le montant des prestations vieillesse.

En 2010, les dépenses totales des administrations publiques au sein de l'Union européenne à 27 représentent 50,3 % du PIB. Dans quatre États membres, le niveau des dépenses des administrations publiques s'est établi à plus de 55 % du PIB (Irlande, Danemark, France, Finlande), alors qu'il est inférieur ou égal à 41 % en Slovaquie, Roumanie, en Estonie et en Bulgarie.

Tableaux et graphiques

Graphique gr13.3-1

Haut de page

Emplois ministériels autorisés en 2012
Ministères Solde des créations et suppressions de postes1 Plafond des autorisations d’emplois1
1. En équivalent temps plein travaillé (ETPT).
2. Y compris aménagement du territoire.
Source : ministère du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l'État.
Affaires étrangères et européennes -94 15 024
Alimentation, agriculture, pêche, ruralité2 -551 31 812
Budget, comptes publics et réforme de l'État -2 973 139 495
Culture et communication -100 11 014
Défense et anciens combattants -7 821 293 198
Écologie, dév. durable, transports et logement -1 313 60 305
Économie, finances et industrie -259 14 005
Éducation nationale, jeunesse et vie associative -15 234 953 356
Enseignement supérieur et recherche 0 17 298
Intérieur, outre-mer, coll. territoriales et immigration -2 232 280 534
Justice et libertés 615 76 887
Travail, emploi et santé -441 21 184
Services du Premier ministre 52 9 224
Budget général -30 351 1 923 336
Contrôle et exploitation aériens -145 11 151
Publications officielles et information adm. -16 834
Budgets annexes -161 11 985
Total État -30 512 1 935 321

Haut de page

Principales dépenses par administrations publiques en 2010
Adm. publiques centrales (y compris État) État Adm. publiques locales Adm. de sécurité sociale Adm. publiques2
en Mds d'euros 2010/09 en % en Mds d'euros 2010/09 en % en Mds d'euros 2010/09 en % en Mds d'euros 2010/09 en % en Mds d'euros 2010/09 en %
1. En espèces et en nature.
2. Les transferts au sein d'un même secteur sont consolidés. La somme des dépenses des secteurs est donc supérieure à celle de l'ensemble des administrations publiques.
Source : Insee, comptes nationaux - base 2005.
Consommations intermédiaires 38,5 9,4 27,5 12,3 118,0 2,7 24,5 3,8 110,6 5,6
Rémunérations des salariés 132,5 1,6 116,2 -0,9 47,6 3,5 58,6 2,3 259,4 2,0
Intérêts 41,1 5,7 41,3 6,4 2,8 -28,7 3,8 2,4 47,2 2,5
Prestations sociales1 67,8 0,6 61,1 0,2 12,2 7,2 298,2 4,0 378,1 3,5
Formation brute de capital fixe 10,5 -13,3 5,6 -23,8 42,3 -6,9 6,4 -4,5 59,2 -7,8
Total des dépenses2 473,6 8,6 454,0 11,9 228,7 -0,4 513,7 3,5 1 094,5 2,1

Haut de page

Différents postes de dépenses des administrations publiques
en milliards d’euros
2009 2010
1. Autres que transferts sociaux en nature.
2. Transferts de biens et services marchands.
Source : Insee, comptes nationaux - base 2005.
Consommations intermédiaires 104,8 110,6
Rémunération des salariés 254,3 259,4
dont cotisations sociales imputées 36,6 37,7
Impôts sur la production 9,0 8,9
Impôts courants sur le revenu et le patrimoine 0,1 0,1
Dépenses de fonctionnement 368,4 379,2
Intérêts 46,1 47,2
Prestations sociales1 365,4 378,1
Transferts sociaux en nature2 114,1 117,9
Subventions 31,7 33,4
Transferts courants 63,3 62,3
Transferts en capital 15,2 15,3
Prestations et autres transferts 589,7 607,0
Formation brute de capital fixe 64,2 59,2
Autres acquis. nettes d'actifs non financiers 3,6 1,8
Acquisitions nettes d'actifs non financiers 67,8 61,0
Total des dépenses 1 071,9 1 094,5

Haut de page

Pour en savoir plus

« Déficit public de la zone euro et de l'UE27 respectivement de 6,2 % et 6,6 % du PIB », communiqué de presse n°153, Eurostat, octobre 2011.

« Projet de loi de finances pour 2012 - rapport sur la dépense publique et son évolution », ministère du Budget, des Comptes publics, de la Fonction publique et de la Réforme de l'État, septembre 2011.

« Les comptes des administrations publiques en 2010 », Insee Première n° 1348, mai 2011.

« L'économie française », Insee Références, édition 2011.

Tableaux de l'économie française - édition 2012

Voir aussi

Autres fiches du chapitre Finances publiques