Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Parité hommes-femmes

Sommaire

Présentation

L'emploi poursuit sa féminisation. Dans les années 1990, l'emploi des femmes a été surtout tiré par le développement des métiers déjà féminisés. Entre 1999 et 2007 en revanche, il s'accroît dans la majorité des métiers, quelle que soit la part des femmes. Avec des diplômes plus élevés, les femmes investissent davantage les postes à responsabilités, particulièrement ceux où elles étaient moins représentées : professions libérales, cadres et professions intermédiaires des secteurs public et privé, hors santé et enseignement. Les femmes réalisent même une forte percée à la tête de l'administration publique et des grandes entreprises, comme directeurs administratifs ou techniques : 30 % des cadres d'état-major sont des femmes en 2007, contre 14 % en 1999.

Elles sont cependant toujours plus touchées par le chômage : en 2010, 9,7 % des femmes actives de 15 ans ou plus sont au chômage, contre 9,0 % de leurs homologues masculins. Depuis 2008, le chômage concerne moins les femmes de 15 à 24 ans que les hommes du même âge. En 2010, la tendance s'inverse à nouveau et les jeunes femmes sont un peu plus souvent au chômage que les jeunes hommes. Par ailleurs, les femmes n'ont pas les mêmes conditions d'emploi que les hommes. Par exemple, elles sont plus concernées par le temps partiel et le sous-emploi.

En 2008, une femme travaillant dans le secteur privé gagne en moyenne 80 % du salaire annuel moyen en équivalent-temps plein d'un homme (pour 20 880 et 26 010 euros). Cet écart de salaire est moins élevé dans le secteur public (87 %). Ces disparités de salaire s'expliquent en partie par des différences de diplôme ou d'expérience, ainsi que par le type d'emplois occupés (secteur d'activité, type de contrat de travail). Cependant, ces différences ne suffisent pas à expliquer la totalité de l'écart de salaire observé entre les hommes et les femmes. L'écart de salaire varie selon la catégorie socioprofessionnelle. Dans le secteur privé, l'écart est beaucoup plus fort pour les cadres, où le rapport baisse à 78 %. De même, dans le secteur public, c'est parmi les cadres que la différence salariale entre hommes et femmes est la plus élevée.

Dans le monde politique, la situation est encore loin de la stricte parité, même si elle tend à s'améliorer. Depuis 2000, des contraintes de parité s'appliquent pour certaines élections. Lors des élections européennes (en France), des élections régionales et des élections municipales pour les communes de plus de 3 500 habitants, les listes doivent être alternativement composées d'hommes et de femmes. Pour les élections législatives, les partis politiques doivent présenter au niveau national autant de candidates que de candidats (à 2 % près), sous peine d'une réduction des subventions. Cette disposition n'a été respectée ni en 2002, ni en 2007, où il y a eu respectivement 39 % et 42 % de femmes parmi les candidats aux législatives. À l'issue des scrutins, respectivement 12 % et 19 % des députés sont des femmes.

Tableaux et graphiques

Graphique gr03.9-1

Haut de page

Activité et emploi selon le nombre d'enfants du couple en 2010
en %
Taux d'activité Temps complet Temps partiel
Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes
Champ : données en moyenne annuelle pour les personnes âgées de 15 à 59 ans (âge courant) vivant en couple en France métropolitaine.
Source : Insee, enquête Emploi.
Sans enfant 78,5 86,3 54,7 76,1 17,7 4,5
Un enfant de moins de trois ans 79,8 97,1 52,7 86,2 18,3 3,2
Deux enfants dont au moins un de moins de trois ans 67,2 97,4 34,4 86,9 27,7 3,8
Trois enfants ou plus dont au moins un de moins de trois ans 42,8 94,9 17,0 79,4 21,6 5,9
Un enfant âgé de trois ans ou plus 84,0 92,8 55,5 85,1 23,3 3,7
Deux enfants âgés de trois ans ou plus 87,5 96,7 53,0 90,4 29,7 2,9
Trois enfants ou plus âgés de trois ans ou plus 73,7 95,0 36,0 85,4 29,9 3,7
Ensemble des couples 79,5 92,4 50,3 83,4 23,4 3,8

Haut de page

Proportion de femmes élues au parlement dans quelques pays du monde
en % de sièges
Chambre unique ou basse 2e Chambre ou Sénat
1. Membres de la Chambre qui ont le droit de vote.
Note : situation au 30 septembre 2011.
/// Absence de résultat due à la nature des choses.
Source : Union interparlementaire.
Algérie 7,7 5,1
Allemagne 32,8 21,7
Arabie saoudite 0,0 ///
Australie 24,7 35,5
Bangladesh 18,6 ///
Brésil 8,6 16,0
Canada 24,7 35,9
Chine 21,3 ///
Espagne 36,6 32,3
États-Unis1 16,8 ///
Éthiopie 27,8 16,3
France 18,9 22,1
Inde 10,8 10,3
Indonésie 18,0 ///
Iran 2,8 ///
Italie 21,3 18,4
Japon 11,3 18,2
Mexique 26,2 22,7
Nigeria 3,7 3,7
Pakistan 22,2 17,0
Royaume-Uni 22,0 20,1
Russie 14,0 4,7
Rwanda 56,3 38,5
Suède 45,0 ///
Suisse 29,0 21,7
Turquie 14,2 ///
Ukraine 8,0 ///
Viêtnam 24,4 ///

Haut de page

Distribution du revenu salarial annuel en 2009
en euros courants
Décile Hommes Femmes Ensemble
Champ : salariés hors agriculture et hors salariés des particuliers-employeurs.
Source : Insee, DADS définitif et fichiers de paie des agents de l'État, exploitation au 1/12.
1er décile (D1) 2 398 1 991 2 933
2e décile (D2) 7 003 5 825 8 522
3e décile (D3) 11 839 9 789 14 033
4e décile (D4) 15 046 13 258 16 662
Médiane (D5) 17 297 15 639 18 866
6e décile (D6) 19 611 17 786 21 332
7e décile (D7) 22 478 20 341 24 488
8e décile (D8) 26 569 23 853 29 392
9e décile (D9) 34 406 29 775 39 015
Rapport interdécile (D9/D1) 14,3 15,0 13,3
D9 / Médiane 2,0 1,9 2,1
Médiane / D1 7,2 7,9 6,4

Haut de page

Femmes dans la société et sur le marché du travail dans l'Union européenne
en %
Femmes pour 100 hommes Part des femmes dans l'enseignement supérieur Part des femmes dans la population active
2000 2010 2000 2009 2000 2010
(p) Résultat provisoire.
Source : Eurostat.
Allemagne 104,9 104,0 48,1 51,4 44,0 45,8
Autriche 106,9 105,3 51,0 53,2 44,0 46,3
Belgique 104,5 104,1 52,3 54,8 42,9 45,4
Bulgarie 105,2 106,7 57,3 55,6 46,6 46,9
Chypre 103,3 101,8 57,1 46,8 42,8 45,4
Danemark 102,3 101,8 56,9 58,2 46,6 47,1
Espagne 104,3 102,8 52,9 54,1 38,9 44,5
Estonie 116,9 117,1 58,5 61,9 48,6 50,2
Finlande 105,0 103,9 53,7 54,0 47,8 48,1
France 106,1 (p) 106,6 54,2 55,2 45,9 47,7
Grèce 101,9 102,0 50,0 39,7 41,9
Hongrie 110,1 110,5 53,9 56,8 44,7 46,3
Irlande 101,3 101,6 54,1 53,9 40,7 44,4
Italie 106,5 106,0 55,5 57,7 38,5 40,9
Lettonie 117,1 116,7 63,4 63,7 48,4 49,8
Lituanie 113,6 115,1 60,0 59,2 49,5 50,3
Luxembourg 103,0 101,3 39,6 43,7
Malte 101,6 100,8 53,3 56,5 30,6 34,2
Pays-Bas 102,2 102,0 50,0 51,8 43,3 46,0
Pologne 105,8 107,1 57,5 57,9 46,0 45,4
Portugal 107,3 106,6 56,5 53,4 45,3 47,0
Rép. tchèque 105,5 103,7 49,8 56,5 44,7 43,3
Roumanie 104,5 105,4 51,8 56,3 46,6 44,3
Royaume-Uni 105,3 (p) 103,3 53,9 57,0 45,5 46,0
Slovaquie 105,7 105,7 50,4 60,5 45,8 44,7
Slovénie 104,8 101,9 56,1 58,0 46,1 45,7
Suède 102,3 100,9 58,2 60,1 47,4 47,1
UE à 27 105,4 (p) 104,8 53,5 55,5 43,9 45,3

Haut de page

Pour en savoir plus

( « France, portrait social », Insee Références, édition 2011.

( « Les professions entre 1999 et 2007 – plus de femmes dans des métiers plus qualifiés », Insee Première n° 1376, octobre 2011.

( « L'espérance de vie s'accroît, les inégalités sociales face à la mort demeurent », Insee Première n° 1372, octobre 2011.

( « Emploi et salaires », Insee Références, édition 2011.