Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Transports de marchandises

Sommaire

Présentation

Après deux années consécutives de croissance, l'année 2008 marque une forte chute des transports intérieurs terrestres de marchandises (y compris pavillon étranger) : en moyenne annuelle, les tonnes-kilomètres réalisées baissent de près de 5 %. Le ralentissement économique de la France, particulièrement marqué au 4e trimestre, pèse sur la demande globale de transport. Les transports ferroviaires et fluviaux résistent mieux que la route.

Les transports routiers, principal mode de transport terrestre de marchandises (81 % du total), reculent de 4,9 %. Cette baisse concerne l'ensemble des marchandises transportées mais avant tout les produits manufacturés (– 6,7 %) et les matériaux de construction (– 5,4 %), pénalisés par le ralentissement du BTP. Seul semble se maintenir le transport de conteneurs, stable par rapport à 2007.

Le transport ferroviaire, après une année 2007 de forte croissance, repart à la baisse en 2008, avec un recul de 4,6 % des tonnes-kilomètres réalisées en France. C'est l'effondrement des transports internationaux (– 12,5 %) et plus encore de ceux en transit (– 26,8 %) qui explique ce recul. À l'inverse, le transport national connaît une poursuite de la croissance (+ 4,0 % après + 2,5 % en 2007) tirée par la montée en puissance des nouveaux opérateurs. Le transport combiné connaît lui aussi une deuxième année de hausse mais modérée (environ 2 % après 13 % en 2007).

Le transport fluvial connaît, en 2008, un recul inférieur à celui des autres modes (– 0,5 %). Les transports nationaux, tirés par la bonne récolte du blé, résistent mieux que les transports internationaux (+ 2,3 % contre – 4,4 %). Mais ils sont pénalisés par les mouvements sociaux liés à la réforme portuaire qui ont limité l'activité portuaire, impliquant une forte diminution de la demande en transport intérieur de conteneurs. Ensuite le ralentissement économique est à l'origine de la baisse de la demande globale de transports, notamment de matières premières.

Après une période d'augmentation régulière entre 2000 et 2006, les tonnages de marchandises traités dans les ports français sont stables en 2008, confirmant le ralentissement observé en 2007. Ce sont essentiellement les marchandises diverses qui tirent cette évolution à la baisse, avec notamment le nombre de conteneurs traités qui diminue de 8,0 %. En revanche, les vracs solides (céréales, minerais) et les vracs liquides (hydrocarbures, produits chimiques) repartent à la hausse avec respectivement + 2,2 % et + 1,6 %. Les résultats des ports français sont très en deçà des résultats des autres grands ports européens. Rotterdam reste le premier port européen de trafic de marchandises avec 374 millions de tonnes en 2007.

Au 1er juillet 2009, la flotte de commerce sous pavillon français est constituée de 215 navires de plus de 100 tonneaux de jauge brute, dont 93 affectés au transport de marchandises au long cours ou au cabotage et 54 pétroliers.

Tableaux et graphiques

Graphique gr20.8-1

Haut de page

Principales flottes de commerce dans le monde
Pavillons en millions de tjb1 Part du trafic en %
2006 2007 2006 2007
1. Tonneaux de jauge brute.
Champ : données au 31 décembre.
Sources : SOeS ; Lloyd's register.
1 Panama 155,0 168,2 21,5 21,7
2 Libéria 68,4 76,6 9,5 9,9
3 Bahamas 40,8 43,7 5,7 5,6
4 Singapour 32,2 36,3 4,5 4,7
5 Îles Marshall 32,8 36,0 4,6 4,6
6 Hong-Kong 32,7 35,8 4,5 4,6
7 Grèce 32,0 35,7 4,4 4,6
8 Malte 24,8 27,8 3,4 3,6
9 Chine 23,5 24,9 3,3 3,2
10 Royaume-Uni 20,8 21,9 2,9 2,8
11 Chypre 19,0 19,0 2,6 2,5
12 Norvège 18,2 18,2 2,5 2,3
25 France 6,2 6,4 0,9 0,8

Haut de page

Transports intérieurs terrestres de marchandises par mode
en miliards de tonnes-kilomètres
1990 2000 2008 08/07 en %
Source : SOeS, Compte des transports.
Pavillon français 155,8 203,0 217,5 – 5,1
National 137,7 181,8 203,9 – 4,6
International 16,8 20,7 13,4 – 12,0
Transit 1,3 0,5 0,2 – 34,9
Pavillon étranger 38,0 79,5 117,8 – 4,5
Cabotage 0,0 2,2 4,6 – 5,0
International 17,2 37,7 54,3 – 0,8
Transit 20,8 39,5 58,8 – 7,6
Transport routier 193,9 282,5 335,3 – 4,9
National 31,5 29,9 26,2 4,0
International 15,0 18,5 11,0 – 13,5
Transit 5,7 9,3 3,5 – 26,8
Transport ferroviaire 52,2 57,7 40,6 – 4,6
National 4,3 4,1 4,5 2,3
International 2,9 3,1 3,0 – 4,4
Transport fluvial 7,2 7,3 7,5 – 0,5
Oléoducs 19,6 21,7 20,9 – 1,1
Produits finis 6,7 7,1
Produits bruts 15,0 13,9
Transports terrestres 272,9 369,2 404,3 – 4,6
National 173,5 218,1 239,2 – 3,6
International 71,6 101,6 102,6 – 4,1
Transit 27,8 49,4 62,5 – 9,0

Haut de page

Principaux aéroports européens selon le volume de fret et de courrier traité
en milliers de tonnes
2007 2008
Source : Eurostat.
1 Francfort-sur-le-Main (DE) 2 210,1 2 154,3
2 Amsterdam/Schiphol (NL) 1 498,2 1 602,4
3 Londres/Heathrow (UK) 1 393,2 1 482,7
4 Paris/Charles-de-Gaulle (FR) 1 434,5 1 391,8
5 Luxembourg (LU) 702,8 777,0
6 Bruxelles/National (BE) 767,3 658,4
7 Cologne/Bonn (DE) 738,3 603,6
8 Liège/Bierset (BE) 489,2 515,4
9 Leipzig/Halle (DE) 117,0 453,0
10 Milan/Malpensa (IT) 496,7 426,9
11 Madrid/Barajas (ES) 341,8 355,8
12 Nottingham East Midlands (UK) 318,4 292,4

Haut de page

Activité des principaux ports maritimes européens
en millions de tonnes1
2000 2005 2006 2007
1. Poids brut de marchandises.
... Résultat non disponible.
Source : Eurostat.
1 Rotterdam (NL) 302,5 345,8 353,6 374,2
2 Anvers (BE) 116,0 145,8 151,7 165,5
3 Hambourg (DE) 77,0 108,3 115,5 118,2
4 Marseille (FR) 91,3 93,3 96,5 92,6
5 Le Havre (FR) 63,9 70,8 70,0 78,9
6 Grimsby & Immingham (UK) 52,5 60,7 64,0 66,3
7 Amsterdam (NL) 42,0 47,1 56,8 62,5
8 Algésiras (ES) ... 55,2 60,0 62,1
9 Bergen (NO) ... 73,9 67,9 61,2
10 Londres (UK) 47,9 53,8 51,9 52,7
11 Dunkerque (FR) 44,3 48,5 50,4 50,2
12 Tees & Hartlepool (UK) 51,5 55,8 53,3 49,8
13 Tarante (IT) 33,1 47,9 50,9 49,2
14 Gênes (IT) 43,8 42,6 44,4 48,4
15 Valence (ES) 22,0 35,0 40,7 45,9

Haut de page

Transport intérieur terrrestre de marchandises selon le mode de transport
en % des tonnes-kilomètres
1990 2000 (r) 2005 (r) 2008
Champ : transport hors transit.
(r) Résultat révisé par rapport à l'édition précédente.
Source : SOeS, Compte des transports.
Transport ferroviaire 19,0 15,1 10,7 10,9
Transport routier 70,1 75,8 80,7 80,8
Navigation fluviale 2,9 2,3 2,4 2,2
Oléoducs 8,0 6,8 6,3 6,1
Total (en Mds de tonnes-km) 245,1 319,7 332,2 341,8

Haut de page

Emploi dans les transports routiers de marchandises
Effectifs en milliers1 2007/06
2000 2005 2006 (r) 2007 en %
1. Équivalents temps plein.
Champ : transports routiers ou par conduites.
(r) Résultat révisé par rapport à l'édition précédente.
Source : Insee, comptes nationaux - base 2000.
Salariés 303,0 324,3 328,4 340,8 3,8
Non salariés 27,0 28,5 29,2 29,8 1,9
Total 330,0 352,9 357,6 370,6 3,6

Haut de page

Pour en savoir plus

« Les comptes des transports en 2008 », les rapports de la Commission des Comptes des transports de la Nation, SOeS, juin 2009.

« Transport maritime de marchandises et de passagers 1997-2007 », Statistiques en Bref Transports n° 20, Eurostat, juin 2009.

« Transports routiers de marchandises sous pavillon français en 2008 », Chiffres & Statistiques n° 38, SOeS, juin 2009.

« Les chiffres du transport - édition 2009 », SOeS, février 2009.

Tableaux de l'économie française - édition 2010

Voir aussi

Autres fiches du chapitre Commerce - Services