Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

La Haute-Normandie, atout logistique dans l'espace Paris Seine Normandie

Auteurs : Bruno BLAZEVIC (Insee), Jean-Philippe CARITG (Insee), Martial MAILLARD (Insee), Emmanuel PRÉTERRE (Apsolu), Valérie RAI-PUNSOLA (LSN)

Synthèse

Dans l'ensemble Paris Seine Normandie®, la région Haute-Normandie bénéficie d'atouts indéniables qui favorisent le développement des échanges commerciaux. À proximité des centres de fret de première importance tels que Roissy et Orly, elle dispose également de deux grands ports maritimes, Le Havre et Rouen, d'un grand port fluvial Ports de Paris, et de ports secondaires (Dieppe, Fécamp, Cherbourg, Caen-Ouistreham) qui déterminent grandement sa spécificité maritime, portuaire et logistique.

Les parts d'emploi et de richesse produite par la filière logistique sont de même ordre : 4 % en 2010 dans l'espace Paris Seine Normandie® et 7 % en Haute-Normandie.

La plupart des établissements de la filière sont de petite taille. Néanmoins ce sont les grandes et moyennes structures qui concentrent les effectifs salariés. C'est particulièrement vrai dans la logistique portuaire en Haute-Normandie ou aéroportuaire en région Île-de-France. La filière logistique est un peu plus dépendante de centres de décision extérieurs à la région que l'ensemble des établissements qui y sont implantés. Les groupes étrangers contrôlent 1/6e de l'emploi et sont davantage présents que les groupes des autres activités représentées localement. En revanche, les entreprises logistiques haut-normandes s'installent peu fréquemment hors des limites régionales et c'est aussi le cas des entreprises régionales des autres secteurs économiques. Leur ouverture sur l'extérieur n'en est pas moins remarquable. Elles réalisent le tiers de leur chiffre d'affaires avec l'étranger, soit deux fois plus que la moyenne nationale. Cette vitalité des exportations est à rattacher pour l'essentiel aux activités portuaires et à l'organisation des transports terrestres. Dans ce cadre économique ouvert, on assiste à un renouvellement d'une entreprise sur douze par année. En Haute-Normandie, la tendance est un peu moins dynamique que dans l'ensemble plus vaste Paris Seine Normandie®. En dépit du contexte économique difficile de ces cinq dernières années, les jeunes entreprises logistiques sont davantage pérennes que celles créées dans le reste de l'économie.

Haut de page

La filière offre beaucoup d'emplois masculins notamment pour la logistique terrestre et portuaire, même si les femmes sont de plus en plus présentes dans ces métiers. Souvent ouvriers, ils sont majoritairement qualifiés mais ils offrent également des opportunités d'emplois pour les non qualifiés. Les cadres et employés sont relativement peu nombreux. La filière logistique se caractérise aussi par la forte proportion d'emplois stables et relativement bien rémunérés. La grande majorité concernent des CDI, c'est bien plus que dans le reste de l'économie hors services non marchands. De la même manière, cette relative stabilité des contrats est à mettre en relation avec une structure plus âgée des effectifs salariés. Les seniors représentent, près d'un quart des effectifs dans la logistique terrestre ou portuaire et plus d'un tiers dans les services de courrier. Cette pyramide vieillissante laisse augurer un besoin de renouvellement important de la main d'œuvre au cours des dix prochaines années. Le nombre de demandeurs d'emplois dans les métiers de la logistique est assez important, néanmoins, les tensions de recrutement sont faibles.

Au-delà de la filière, l'activité logistique est aussi déployée dans le reste de l'économie pour répondre aux besoins des entreprises. Elle y est une fonction transversale stratégique et constitue un gisement d'emploi important dans tous les secteurs de l'économie. C'est ainsi que la fonction logistique s'apparente à des métiers ciblés, en premier lieu dans le transport, mais aussi dans toute une chaîne d'activités liées comme la manutention, le tri, l'emballage, l'expédition, mais aussi la gestion administrative et la coordination des opérations. En Haute-Normandie, la part d'externalisation logistique est importante. On y constate bon nombre de métiers logistiques très spécifiques en raison de la présence des ports.

Haut de page