Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Revenu disponible brut des ménages par région de 1994 à 2013

Première mise à jour : 29 février 2016

Les comptes régionaux des ménages couvrent les ménages qui résident dans la région considérée.

Les tableaux présentés décrivent la façon dont se forme le revenu disponible brut (RDB) régional.

Les données publiées sont disponibles pour chaque région de la France métropolitaine et des départements d'outre-mer (Dom).

Mayotte, devenu un département d'outre-mer, est intégré aux comptes régionaux des ménages à partir de l'année 2000.

Téléchargement

Données régionales

Données sur les anciennes régions

Méthodologie

Les revenus disponibles bruts régionaux sont établis en base 2010 du système européen des comptes (SEC2010).

Les nouvelles séries de comptes régionaux établies en base 2010 ont été établies pour les années 2012 (comptes définitifs) et 2013 (comptes semi-définitifs) et rétropolées sur les années 1994 à 2011.

Pour connaître dans le détail l'impact du changement de base sur les valeurs de la comptabilité nationale qui servent de calage à la régionalisation : voir la documentation des Comptes nationaux en base 2010.

Les comptes économiques régionaux des ménages dans le SEC2010

En comptabilité nationale, la séquence complète des comptes des ménages décrit la formation, la redistribution et l'utilisation du revenu des ménages.

Au niveau régional, seuls les départements français d'outre-mer disposent d'un système complet de comptes des ménages. Ils sont établis par les services de l'Insee dans les Dom, selon une méthodologie qui leur est propre. Pour les régions métropolitaines, l'Insee estime de façon détaillée :

  • le compte d'affectation des revenus primaires, dont le solde est le revenu primaire ;
  • le compte de distribution secondaire des revenus, dont le solde est le revenu disponible brut.

Les comptes des régions métropolitaines sont établis à partir des comptes nationaux, selon une méthodologie dite « descendante ». Pour chaque poste détaillé, la donnée métropolitaine est calculée en enlevant à la donnée nationale les valeurs des Dom ; puis elle est ventilée entre les régions de métropole, en fonction d'une clé de répartition.

Propres à chaque donnée, les clés de répartition sont choisies pour refléter autant que possible la caractéristique à estimer. Leur calcul mobilise de très nombreuses sources, statistiques et administratives. Cette méthodologie assure la cohérence numérique entre les comptes nationaux et les comptes régionaux.

Revenu disponible et pouvoir d'achat des ménages

Le revenu disponible brut est le revenu à la disposition des ménages pour consommer et épargner. Il comprend l'ensemble des revenus d'activité, des revenus du patrimoine et les prestations sociales, auxquels sont soustraits les impôts directs et les cotisations sociales. C'est une grandeur macro-économique.

Le pouvoir d'achat désigne ce que l'on peut consommer ou épargner avec son revenu, compte-tenu du prix des biens et des services.

Pour connaître l'évolution du pouvoir d'achat, il faut connaître l'évolution des revenus, mais aussi l'évolution des prix : si les revenus augmentent plus vite que les prix, le pouvoir d'achat augmente.

Les statistiques sur le pouvoir d'achat proviennent généralement des comptes nationaux qui fournissent une image globale et cohérente de l'activité économique du pays, selon des définitions internationales.

Dans ce cadre, l'évolution du pouvoir d'achat est calculée pour l'ensemble des ménages par différence entre l'évolution du revenu disponible brut des ménages et l'évolution du prix des dépenses de consommation des ménages.

Le revenu disponible « arbitrable » est aussi utilisé pour le calcul du pouvoir d'achat dans le cadre des comptes nationaux. Il est obtenu en retranchant au revenu disponible brut un ensemble de dépenses de consommation « ;pré-engagées ;» (loyer, chauffage, services financiers, téléphonie, accès à l'internet.), qui sont des dépenses difficilement renégociable à court terme.