Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Projections départementales et régionales de population à l'horizon 2040

Mise à jour : mai 2011

Les présentes projections sont réalisées à partir du recensement 2007 et ne seront pas actualisées avant l'année 2017. Entre temps, des écarts peuvent donc apparaître entre les données projetées par Omphale et celles observées par le recensement.

Ces projections départementales et régionales 2007-2040, qui intègrent les Dom, constituent un complément aux projections pour la France métropolitaine à l’horizon 2060.

Les tableaux mis à disposition décrivent pour chaque département et chaque région de France l'évolution annuelle de sa population totale et sa structure par âge en 2007 et 2040. Les résultats sont déclinés selon plusieurs variantes qui traduisent différentes hypothèses d'évolutions des comportements. Les résultats du scénario « central » contiennent également au niveau régional les profils migratoires par âge ainsi que la contribution du solde naturel et du solde migratoire à l’évolution de la population totale.

Les pyramides des âges interactives, mises en ligne en mai 2011, permettent de comparer visuellement les structures par âge de deux zones choisies parmi les départements, les régions, la France métropolitaine, l'ensemble des Dom, et la France.

Pyramides des âges interactives

Téléchargement

Les données sont au format XLS.

Méthodologie

Ces projections se fondent sur le modèle Omphale 2010. Ce modèle est basé sur les populations départementales par sexe et âge au 1er janvier 2007, issues du recensement de la population. Il applique, pour chaque sexe et âge, des quotients d’émigration entre zones de départ et zones d’arrivée, ainsi que des quotients de fécondité et de mortalité. Les divers quotients sont déterminés en ne prenant en compte que les tendances de fécondité, mortalité et de migrations départementales observées par le passé. Ces projections ne peuvent donc s’assimiler à des prévisions : les hypothèses retenues ne sont pas probabilisées.

Définitions

Le scénario central

Le scénario dit « central » est basé sur les hypothèses suivantes :

  • La fécondité de chaque département est maintenue à son niveau de 2007.
  • La mortalité de chaque département baisse au même rythme qu’en France métropolitaine où l’espérance de vie atteindrait 83,1 ans pour les hommes et 88,8 ans pour les femmes en 2040.
  • Les quotients migratoires entre départements métropolitains, calculés entre 2000 et 2008, sont maintenus constants sur toute la période de projection. Ils reflètent les échanges de population entre un département et chacun des autres, y compris ceux d’outre-mer. En ce qui concerne les échanges avec l’étranger, l’hypothèse métropolitaine (solde migratoire de + 100 000 personnes par an) est ventilée au prorata du nombre d’immigrants par département. Ces projections sont ensuite calées sur la nouvelle projection de population métropolitaine centrale publiée par l’Insee en octobre 2010. Hormis ce calage, un dispositif similaire a été adopté pour les départements d’outre-mer, pour lesquelles la prise en compte des échanges avec l’étranger s’appuie sur la reconduction des tendances récentes.

Des variantes possibles

Des variantes mesurent l’impact d’évolutions qui, sur chaque composante, différeraient de celles retenues dans le scénario central.

Pour la fécondité, le scénario « fécondité haute » fait converger la fécondité de chaque département vers une valeur cible en 2015 qui correspond à l’indicateur conjoncturel de fécondité de la zone en 2007 augmenté de 0,15. Au-delà, la fécondité ainsi atteinte est maintenue.

Dans le scénario « fécondité basse », c’est la valeur de l’indicateur conjoncturel de fécondité de la zone moins 0,15 qui sert de cible en 2015.

Pour la mortalité, le scénario « espérance de vie haute » fait évoluer l’espérance de vie de chaque département parallèlement à l’évolution métropolitaine du scénario correspondant. Ce dernier est établi selon des gains progressifs d’espérance de vie à la naissance. En 2040, elle atteindrait 90,6 ans pour les femmes et 84,9 ans pour les hommes. Pour le scénario « espérance de vie basse » qui fonctionne selon le même principe, les valeurs métropolitaines s’élèveraient à 87,1 ans pour les femmes et 81,4 ans pour les hommes.

Pour les migrations, les scénarios « migrations hautes » et « migrations basses » ventilent entre départements métropolitains un solde avec l’étranger de respectivement + 150 000 et + 50 000 personnes pour chaque année jusqu’à 2040. Dans ces deux scénarios, les échanges des Dom avec l’étranger sont calculés de sorte que leur amplitude par rapport au scénario central soit la même qu’en métropole (respectivement + 50 % et - 50 %).

Haut de page

Pour en savoir plus

Dans la rubrique « Sources et méthodes » :