Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Taux de chômage par zone d'emploi - Du 1er trimestre 2003 au 1er trimestre 2016 (en moyenne trimestrielle) - De 2003 à 2015 (en moyenne annuelle)

Mise à jour : juillet 2016

Ces bases proposent le taux de chômage pour les 321 zones d'emploi (composition 2010) de France métropolitaine et des départements d'outre-mer (DOM hors Mayotte).

En France métropolitaine, le taux de chômage est évalué quatre fois par an, en moyenne sur le trimestre, en données corrigées des variations saisonnières (CVS). Il est également calculé en moyenne annuelle.

Dans les DOM, jusqu'en 2013, le taux de chômage par zone d’emploi était évalué une fois par an, en moyenne sur le deuxième trimestre. À partir de 2014, il est fourni en moyenne annuelle.

L'ensemble des taux de chômage par zone d'emploi sont cohérents avec les taux régionaux et départementaux.

Avertissement : L’introduction de la Déclaration sociale nominative (DSN) en remplacement du bordereau récapitulatif de cotisations (BRC) peut transitoirement affecter les comportements déclaratifs des entreprises. Durant la phase de montée en charge de la DSN, des adaptations sont réalisées dans la chaîne de traitement statistique des estimations d’emploi afin de tenir compte de ces changements. Ces modifications sont susceptibles de générer des révisions accrues sur les données, y compris pour les estimations du taux de chômage ; le niveau d'emploi intervenant dans le calcul du dénominateur du taux de chômage.

Téléchargement

Méthode

Chaque trimestre, en France métropolitaine, l'Insee estime le taux de chômage par région et département, ainsi que par zone d'emploi.

Numérateur et dénominateur du taux de chômage ne sont pas directement observés : ces grandeurs font donc l'objet d'estimations.

Au numérateur du taux de chômage figure l'estimation du nombre de chômeurs, en moyenne trimestrielle (données CVS) ; au dénominateur, la population active, en moyenne trimestrielle, estimée au lieu de résidence (actifs ayant un emploi et chômeurs). La population active au lieu de résidence est obtenue en additionnant d'une part l’emploi mesuré au lieu de résidence, d'autre part les chômeurs (calculés au numérateur).

Pour évaluer le chômage localisé par zone d'emploi, la méthode consiste à répartir, entre les zones ou fractions de zones d'emploi, le nombre de chômeurs brut retenu au numérateur du taux de chômage national. Cette ventilation se fait au prorata des demandes d'emploi en fin de mois (DEFM) de catégories A, calculées en moyenne sur le trimestre (source : pôle Emploi, DARES, Statistiques du marché du travail). Elle est réalisée séparément pour les hommes et pour les femmes, et selon trois tranches d'âges (24 ans ou moins ; 25-49 ans ; 50 ans ou plus). Les données sont ensuite corrigées des fluctuations saisonnières propres à chaque zone d'emploi et calées sur les nombres de chômeurs CVS des zones, départementales ou régionales, englobantes.

L’emploi localisé par zone d’emploi au lieu de résidence fait l'objet d'une estimation qui incorpore des informations issues :

  • des estimations trimestrielles d’emploi localisées ;
  • des estimations annuelles d'emploi au lieu de travail par zone d'emploi provenant d’Estel ;
  • du recensement de la population.

L'emploi au lieu de résidence par zone d'emploi est estimé en moyenne trimestrielle et calé sur l’emploi CVS des zones, départementales ou régionales, englobantes.

Dans les DOM, des estimations de taux de chômage sont fournies une fois par an (au deuxième trimestre de chaque année jusqu’en 2013 ; en moyenne annuelle à partir de 2014). La méthode d’estimation utilisée pour la métropole est adaptée à cette périodicité spécifique des DOM.

Haut de page