Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Taux de chômage en moyenne annuelle (de 1999 à 2009) et trimestrielle (du 1er trimestre 1999 au 4e trimestre 2010) par zones d'emploi

Mise à jour : 22 décembre 2011

Ces séries portent sur les anciennes zones d'emploi 1990 et ne sont plus mises à jour. Voir les nouvelles séries.

Ces bases proposent le taux de chômage pour les 348 zones d'emploi de France métropolitaine, il est évalué quatre fois par an, en moyenne sur le trimestre (données corrigées des variations saisonnières). Il est aussi calculé en moyenne annuelle.

Ces taux de chômage par zone d'emploi, disponibles à la date du 23 mars 2011, sont cohérents avec les taux régionaux et départementaux disponibles à la même date (cf. « Révision périodique »).

Téléchargement

Méthode

Numérateur et dénominateur du taux de chômage ne sont pas directement observés : ces grandeurs font donc l'objet d'estimations. Suite aux changements méthodologiques intervenus au niveau national (cf. Insee Première n° 1164 de novembre 2007), la méthode de calcul a été revue pour les taux de chômage par zone d'emploi publiés à partir de mai 2008 : les nombres de chômeurs et la population active, intermédiaires de calcul du taux de chômage, sont estimés en moyenne sur le trimestre, et non plus en valeur en fin de trimestre. Les nouvelles séries ont été rétropolées à compter du premier trimestre 1999.

Chaque fin de trimestre, l'Insee estime le taux de chômage par région et département, ainsi que par zone d'emploi.
Pour le taux de chômage par zone d'emploi publié à partir de mai 2008, une nouvelle méthode d'estimation a été appliquée. (cf. « Documents associés » : changements méthodologiques dans l'estimation du taux de chômage par zone d'emploi). Identique à celle mise en oeuvre pour le calcul des taux de chômage départementaux ou régionaux, elle renforce la cohérence entre les différents niveaux géographiques, pour le numérateur comme pour le dénominateur.

Au numérateur du taux de chômage figure l'estimation du nombre de chômeurs, en moyenne trimestrielle (données CVS) ; au dénominateur, la population active, en moyenne trimestrielle, estimée au lieu de résidence (actifs ayant un emploi et chômeurs).

Pour évaluer le chômage localisé par zone d'emploi, la méthode consiste à répartir, entre les zones ou fractions de zones d'emploi incluses dans un département, le nombre de chômeurs brut retenu au numérateur du taux de chômage départemental. Cette ventilation se fait au prorata des demandes d'emploi en fin de mois (DEFM) de catégories 1, 2 ou 3, hors activité réduite, calculées en moyenne sur le trimestre (source : ANPE). Les données sont ensuites corrigées des fluctuations saisonnières propres à chaque zone d'emploi et calées sur les nombres de chômeurs départementaux.

La population active au lieu de résidence (dénominateur) est obtenue en additionnant d'une part la population active occupée, d'autre part les chômeurs (calculés au numérateur).
La population active occupée - au lieu de résidence - fait l'objet d'une estimation qui incorpore l'information, disponible par ailleurs, sur les évolutions de l'emploi au lieu de travail. Elle est estimée en moyenne trimestrielle et calée sur la population active occupée des zones, départementales ou régionales, englobantes.

Révision périodique

Avertissement : à tout niveau géographique, l'estimation des taux de chômage localisés trimestriels fait l'objet d'une révision régulière, au moins une fois par an, pour tenir compte des résultats de la dernière enquête sur l'emploi de l'Insee et des sources administratives les plus récentes. Les séries sont alors rétropolées sur plusieurs trimestres. La révision des séries par zone d'emploi intervient quelques semaines après celle des séries par région et département.

Haut de page