Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Fréquentation touristique dans les hôtels, campings et autres hébergements collectifs touristiques(1) en France métropolitaine - Résultats du 2e trimestre 2013

Mise à jour : 22 août 2013

Nombre de nuitées au deuxième trimestre 2013 et évolution par rapport à 2012

Au deuxième trimestre 2013, la fréquentation dans les hôtels se tasse (-0,6 %) par rapport à la même période de 2012, ce qui confirme la tendance du trimestre précédent. La nette diminution de la fréquentation des touristes français (-3,4 %) n'est que partiellement compensée par la hausse des nuitées en provenance de l'étranger (+4,5 %). Dans les campings, sur la période de mai et juin, les nuitées progressent de 6,4 % grâce à l'afflux de touristes français (+5,4 %) comme étrangers (+7,9 %). Avec 14 % de nuitées supplémentaires, les emplacements locatifs dotés d'un hébergement (bungalows, chalets.) sont plébiscités par les touristes quelque soit leur provenance.

La fréquentation est stable (-0,2 %) dans les autres hébergements collectifs. En effet, la progression de 1,8 % dans les résidences de tourisme ou résidences hôtelières de chaine, qui concentrent 73 % des nuitées, est compensée par le repli de 5,2 % dans les autres hébergements (villages de vacances, auberges de jeunesse.).

Le mois d'avril a été particulièrement en repli par rapport à avril 2012 dans les hôtels (-6,3 %) comme dans les autres hébergements (-11,5 %). Cette baisse concerne les clientèles françaises comme étrangères.

En revanche, le mois de mai a bénéficié de ponts importants pour les 1er mai, 8 mai (y compris l'Ascension) et des vacances scolaires de la zone C. Ainsi, il est très bien orienté pour les 3 types d'hébergement : +4,3 % dans les hôtels, +16 % dans les campings et +14 % dans les autres hébergements. Les étrangers ont largement contribué à cette embellie : leur fréquentation a notamment progressé de 27 % dans les campings en mai 2013 par rapport à mai 2012.

Au total toutefois, la fréquentation hôtelière cumulée sur les mois d'avril et mai 2013 est en deçà de celle observée en 2012, le mois de mai ne compensant pas les mauvais résultats d'avril.

Le mois de juin est stable dans les hôtels et les campings, la progression des nuitées étrangères compensant la baisse des nuitées françaises.

Nombre de nuitées en 2013 moyenne mensuelle (en millions) Évolution 2013-T2/2012-T2 du nombre de nuitées (en %)
Ensemble Touristes en provenance de France Touristes en provenance de l'étranger
Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les hôtels, les campings et autres hébergements collectifs.
* les données 2012 des enquêtes dans les hôtels et les campings ont été rétropolées selon la méthodologie 2013
Hôtels* en avril, mai et juin 17,9 -0,6 -3,4 4,5
Autres hébergements collectifs seulement avril et mai 7,0 -0,2 0,8 -0,7
Campings* seulement mai et juin 8,9 6,4 5,4 7,9
Emplacements nus 4,0 -1,6 -3,6 0,2
Emplacements équipés 5,0 13,8 10,8 21,7

Évolution comparée 2011, 2012, 2013 du nombre mensuel des nuitées sur l'ensemble de l'année

Hôtels*

Hôtels : évolution comparée  2011, 2012, 2013 du nombre mensuel de nuitées des hôtels sur l'ensemble de l'année

Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les hôtels.

* les données 2011 et 2012 de l'enquête hôtelière ont été rétropolées selon la méthodologie 2013

 

Campings*

Autres hébergements collectifs : évolution comparée  2011, 2012, 2013 du nombre mensuel de nuitées des autres hébergements collectifs sur l'ensemble de l'année

Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les campings.

* les données 2011 et 2012 de l'enquête campings ont été rétropolées selon la méthodologie 2013

 

Autres hébergements collectifs

Autres hébergements collectifs : évolution comparée  2011, 2012, 2013 du nombre mensuel de nuitées des autres hébergements collectifs sur l'ensemble de l'année

Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les autres hébergements collectifs.

 

Entre le 2e trimestre 2012 et celui de 2013, le taux d'occupation des hôtels a légèrement diminué. Celui des campings est en progression sur les emplacements locatifs (31,0 % en 2013 contre 28,5 % en 2012). Les touristes sont restés en moyenne un peu plus longtemps dans les campings (3,8 jours contre 3,7) en ce début de saison et ce quelque soit le type d'emplacements. Dans les autres hébergements collectifs, le taux d'occupation d'avril-mai est relativement stable, en dépit d'une baisse de durée de séjour (de 4,3 jours à 4,0 jours).

Durée moyenne des séjours et taux d'occupation aux deuxièmes trimestres 2013 et 2012

Durée moyenne des séjours en 2013
(en jours)
Durée moyenne des séjours en 2012
(en jours)
Taux d'occupation en 2013**
(en %)
Taux d'occupation en 2012**
(en %)
Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les hôtels, les campings et autres hébergements collectifs.
* les données 2012 des enquêtes dans les hôtels et les campings ont été rétropolées selon la méthodologie 2013
** le taux d'occupation est calculé en chambres pour les hôtels, en emplacements pour les campings et en unités d'hébergement (chambres, appartements, dortoirs.) pour les autres hébergements collectifs
Hôtels* en avril, mai et juin 1,8 1,8 62,6 63,1
Autres hébergements collectifs seulement avril et mai 4,0 4,3 44,0 43,7
Campings* seulement mai et juin 3,8 3,7 18,8 18,1
Emplacements nus 3,3 3,2 13,9 14,0
Emplacements équipés 4,5 4,4 31,0 28,5

L'agglomération parisienne accuse une baisse de fréquentation de 1,1 % dans les hôtels, entièrement imputable à la clientèle française (-12 %). Par ailleurs, la part de clientèle d'affaires y a chuté de 45,5 % à 38,9 %.

En cette fin de saison hivernale, les nuitées en zone de montagne sont en recul dans les hôtels (-2,5 %) et les autres hébergements touristiques (-12,3 %) en raison de vacances de printemps tardives en 2013.

Les zones urbaines (y compris l'agglomération parisienne) observent une hausse de fréquentation dans les hébergements collectifs touristiques (+2,3 %), notamment en raison de l'essor des résidences de tourisme (+4,4 %).

Á noter : les données issues des enquêtes dans les hôtels et les campings des années 2010 à 2012 ont été rétropolées pour prendre en compte le nouveau zonage géographique, ce qui a eu un très léger impact sur les estimations pour les hébergements non répondants.

Nombre de nuitées au deuxième trimestre 2013 en fonction de la situation géographique, et évolution par rapport à 2012

Hôtels* Nombre de nuitées 2013-T2 moyenne mensuelle (en millions) Évolution en glissement annuel 2013-T2/2012-T2 (en %)
Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les hôtels.
* les données 2012 de l'enquête hôtelière ont été rétropolées selon la méthodologie 2013.
Agglomération parisienne 6,0 -1,1
Littoral 3,1 0,2
Montagne 2,0 -2.5
Urbain 5,7 0,0
Rural 1,2 -0,3
Ensemble 17,9 -0,6

 

Campings* Nombre de nuitées 2013-T2 moyenne mensuelle (en millions) Évolution en glissement annuel 2013-T2/2012-T2 (en %)
Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les autres hébergements collectifs.
* les données 2012 de l'enquête camping ont été rétropolées selon la méthodologie 2013.
Littoral 4,8 7,9
Autre 4,1 4,7
Ensemble 8,9 6,4

 

Autres hébergements collectifs Nombre de nuitées 2013-T2 moyenne mensuelle (en millions) Évolution en glissement annuel 2013-T2/2012-T2 (en %)
Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation dans les autres hébergements collectifs.
Agglomération parisienne 0,4 0,8
Littoral 2,6 1,6
Montagne 1,2 -12,3
Urbain 1,4 2,7
Rural 1,5 5,0
Ensemble 7,0 -0,2

 

Téléchargement

Les résultats détaillés de l'enquête camping 2013 seront publiés au 3e trimestre.

(1) Les campings ne sont interrogés qu'entre mai et septembre. Les hébergements collectifs touristiques autres que les hôtels et campings comprennent les résidences de tourisme, les résidences hôtelières de chaîne, les villages vacances, les maisons familiales, les auberges de jeunesse, les centres sportifs et les centres internationaux de séjour. Les résultats de l'enquête auprès de ces hébergements collectifs ne sont disponibles que pour avril et mai.