Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

F62 Composants électroniques

Panorama de l'industrie française française - édition 2009 - juin 2009

Commentaire

Un niveau d’activité stable

En 2007, l’industrie des composants électroniques, qui regroupe 300 entreprises de 20 salariés ou plus, réalise un chiffre d’affaires de 10,5 milliards d’euros et emploie 58 000 personnes. En 2001 et 2002, ce secteur a été durement affecté par l’éclatement de la bulle technologique, d’une part, par le relatif désengagement d’un grand acteur du secteur dont l’activité principale a évolué vers l’électronique grand public, d’autre part. Depuis 2003 la production s’est globalement stabilisée, mais à 45 % en deçà du pic de 2000. L’année 2007 ne déroge pas à cette règle : le chiffre d’affaires et les effectifs n’ont pratiquement pas évolué par rapport à l’année précédente.

Des investissements très fluctuants

En 2007, les investissements des entreprises ont une nouvelle fois fortement fluctué, baissant de 30 %, après avoir augmenté de 53 % l’année précédente. Ces fortes inflexions d’une année sur l’autre du volume d’investissements sont caractéristiques de l’industrie des composants électroniques et de son mode de production. En effet, dans ce secteur, le renouvellement technologique des produits est très rapide et les composants font l’objet d’une miniaturisation permanente. Or, chaque nouvelle gamme de produits implique le renouvellement de tout ou partie des chaînes de fabrication.

Un commerce extérieur bénéficiaire

Les composants électroniques sont des biens très facilement transportables et présents dans de nombreux secteurs de l’économie (automobile, informatique, télécommunications, etc.), aussi sont-ils largement échangés. Le secteur, en France, est fortement tourné vers l’international : la part des exportations dans le chiffre d’affaires (63 %) est supérieure de 20 points à la moyenne de l’industrie manufacturière et de 26 points à celle des biens intermédiaires.

Sur un marché mondial totalement dominé par les pays d’Asie (on compte sept pays issus de ce continent parmi les dix premiers exportateurs), la balance commerciale de la France est tout de même excédentaire depuis 2001. En 2007, le taux de couverture s’établit à 124 % et l’excédent commercial s’élève à 1,3 milliard d’euros. Cependant, une partie notable des importations fait l’objet de réexportations, ce qui signifie que la bonne tenue du commerce extérieur ne profite pas totalement à la production nationale.

Tableaux

Principaux produits de la branche
Facturations en millions d'€
Champ : entreprises de 20 salariés ou plus
* NAF introduite en 2002 et dont les facturations étaient incluses dans celles des composants électroniques actifs
** Source : FIEEC
Source : Sessi
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
Composants passifs et condensateurs fixes 708** 927 677 631 692 610 576 650
Composants electroniques actifs 5 946** 8 932 4 971 5 245 5 308 5 024 5 098 5 002
Assemblage de cartes electroniques pour compte de tiers* 2 296 2 341 2 232 2 397 2 685 2 507
Commerce extérieur de la branche
Sources : Sessi, Douanes
Exportations millions d'€ Importations millions d'€ Taux de couverture %
2000 9533 11358 84
2001 8 337 7 807 107
2002 6 779 6 626 102
2003 6 065 5 624 108
2004 6 453 6 031 107
2005 7 082 6 141 115
2006 7 429 6 165 120
2007 6 824 5 497 124
Parts de marché des principaux pays exportateurs en 2006
%
Source : Chelem - Cepii
Taïwan 12,4
Japon 11,3
États-Unis 10,9
Singapour 10,4
Corée du Sud 8,5
Malaisie 8,0
Chine 7,5
Philippines 6,3
Allemagne 5,0
Royaume-Uni 2,7
France 2,4

Définitions

Les composants électroniques (NAF 32.1A, 32.1C, 32.1D)
on distingue :
  • les composants passifs qui assurent essentiellement des fonctions de modulation du courant et de connexion : condensateurs, résistances, circuits imprimés, etc. ;
  • les composants actifs (transistors, circuits intégrés, tubes électroniques, etc.) qui permettent d'assurer des fonctions de calcul, de mémorisation ou de visualisation ;
le secteur comprend aussi les assembleurs de montages électroniques et les fabricants de cartes à puce.

Pour en savoir plus