Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Niveau de vie, revenu disponible et pauvreté en france

Mise à jour : juillet 2007

Les tableaux ci-dessous (disponibles en format Excel) sont issus des enquêtes « Revenus fiscaux ».
Ces enquêtes ont été réalisées chaque année depuis 1996, et auparavant en 1970, 1975, 1979, 1984 et 1990. Elles s'appuient sur les déclarations fiscales d'un échantillon représentatif de ménages. La plupart des tableaux présentés sont issus des enquêtes 1996 à 2004. Dorénavant, ces tableaux ne seront plus mis à jour dans cette rubrique, mais seront disponibles dans l'Insee Résultats annuel consacré à l'Enquête Revenus fiscaux.
Pour les données 2005, cette publication devrait être disponible fin 2007.

La mesure du niveau de vie et du revenu disponible présentée ici correspond à un concept microéconomique de revenu mesuré au travers de l'enquête revenus fiscaux (ERF). En parallèle, l'Insee publie des données macroéconomiques relatives au revenu disponible brut (RDB) dans la Comptabilité nationale, qui font référence, mais ne sont pas directement comparables aux données microéconomiques, ni en niveau ni en évolution. Les écarts entre les deux approches s'expliquent en premier lieu par des différences de concepts, en particulier par le fait que la mesure microéconomique de l'enquête revenus fiscaux rapporte le revenu au nombre de ménages ou d'unités de consommation, alors que le concept de RDB est global, de même que son équivalent en termes réels (le « pouvoir d'achat des revenus »). Ces deux notions diffèrent également en raison du champ de la population suivie et des composantes prises en compte dans le calcul du revenu et/ou disponibles dans les sources fiscales, notamment parce que la source ERF ne couvre que partiellement les revenus du patrimoine.

Téléchargement

Revenu disponible

Chiffres clés

Données détaillées

Niveau de vie

Chiffres clés

Données détaillées

Pauvreté

Chiffres clés

Données détaillées

Méthodologie

Les revenus déclarés à l'administration fiscale comprennent les revenus d'activité indépendante ou salariée, les retraites et pensions, les indemnités de chômage, les revenus du patrimoine (sauf ceux qui sont exonérés d'impôts ou soumis au prélèvement libératoire, qui sont mal, voire pas du tout, appréhendés dans les déclarations fiscales). Ils sont complétés par des estimations des revenus sociaux (prestations familiales et minima sociaux).

Les résultats issus des enquêtes antérieures à 1996 ne sont pas tout à fait comparables, ni entre eux, ni avec la série des résultats obtenus ensuite. Les méthodes utilisées pour les enquêtes les plus anciennes étaient en effet différentes. Certaines prestations sociales, en particulier, n'étant pas prises en compte. En 2002, la méthodologie de l'enquête a également été revue en raison du passage à l'enquête Emploi en continu. De ce fait, certaines informations disponibles jusque-là dans l'enquête Revenus fiscaux ne le sont plus, notamment celles concernant l'activité. Depuis 2003, la méthodologie de rapprochement des données a été améliorée compte tenu de variables supplémentaires dans les déclarations fiscales. Ceci peut expliquer en partie les écarts constatés dans les taux de pauvreté pour certaines catégories entre 2002 et 2004. Il faut enfin rappeler que la qualité de l'enquête s'est améliorée au cours du temps du fait de la diminution très nette du nombre de foyers ne remplissant pas de déclaration fiscale.

Champ

Les résultats portent sur les ménages ordinaires dont la personne de référence n'est ni étudiante, ni militaire du contingent et dont le revenu déclaré est positif ou nul, et sur les individus qui les composent.

Unité monétaire

Tous les revenus (revenus disponibles, niveaux de vie et seuils) sont indiqués en euros 2004 : pour les années antérieures, ils sont obtenus en multipliant les revenus en euros courants par l'évolution des prix entre l'année concernée et 2004.

Haut de page