Aller au contenu

Aller au menu principal

Liens transversaux haut

Les comptes nationaux passent en base 2010

Mise à jour : 22 janvier 2015

La mise à jour du 22 janvier concerne l'ajout de l'annexe 13 « Le compte de patrimoine non financier en base 2010 », page 84.

Résumé du dossier

Chaque année, l'estimation de la croissance des agrégats macroéconomiques est actualisée sur les trois dernières années pour tenir compte des nouvelles informations arrivées depuis la précédente publication.

Depuis le 15 mai 2014, ce sont l'ensemble des agrégats depuis 1949 qui sont modifiés. Les comptes nationaux changent en effet de « base » : ils passent en base 2010 notamment pour mettre en œuvre la nouvelle version du Système européen de comptes, le SEC 2010. Ce règlement introduit d'importantes innovations conceptuelles portant principalement sur le périmètre de l'investissement (notamment immatériel), la comptabilisation des échanges extérieurs ou la description de l'activité des entreprises d'assurance. Il s'applique à l'ensemble des pays européens à partir de septembre 2014.

Mais changer de base, c'est revoir également les méthodes, les nomenclatures et les sources statistiques utilisées par la comptabilité nationale afin qu'elle continue de refléter au mieux la réalité économique.

Ce dossier présente les principales modifications introduites et leur répercussion sur les comptes nationaux. L'agrégat phare de la comptabilité nationale, le Produit intérieur brut (PIB) est ainsi fortement relevé, notamment en raison du traitement en investissement des dépenses de recherche-développement (R&D).

Ce dossier comprend une série d'annexes détaillant les principaux points de changement.

Sommaire

  • Les comptes nationaux passent en base 2010
    • I. Le niveau du PIB est révisé à la hausse de 3,2 %
    • II. Ce qui change avec la base 2010 : SEC 2010 et autres facteurs
    • III. L'équilibre entre les ressources et les emplois
    • IV. Les comptes des grands secteurs institutionnels
    • V. Un compte de patrimoine non financier remanié
    • VI. Des séries établies en base 2010 depuis 1949

Annexes

  • Le traitement de la recherche et développement en base 2010
  • Capitalisation des dépenses militaires en base 2010
  • L'assurance dans les comptes nationaux en base 2010
  • Le reste du monde et les échanges extérieurs
  • Le nouveau traitement des soultes liées au transfert d'engagements de retraites d'entreprises vers les administrations publiques
  • Le nouveau traitement des crédits d'impôts restituables en base 2010
  • Modifications du périmètre des administrations publiques au passage à la base 2010
  • Révision de la dette des administrations publiques au sens de Maastricht, de la dette nette, des actions cotées et titres de participations entre les publications de mai 2013 et mai 2014
  • L'évaluation macroéconomique de l'économie non observée
  • Consommation finale des ménages : de la base 2005 à la base 2010
  • Les loyers en base 2010
  • L'emploi et les heures travaillées dans les comptes nationaux. Résultats comparés de la base 2005 à la base 2010
  • Le compte de patrimoine non financier en base 2010