Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

En quelques lignes

La surface agricole utilisée (SAU) occupe les deux tiers de la superficie du Nord-Pas-de-Calais. En 2012, la SAU des exploitations agricoles régionales atteint 830 000 hectares, soit 2,9 % de la surface nationale, répartis pour 476 000 hectares dans le Pas-de-Calais et 354 000 hectares dans le Nord. Les terres arables en constituent une très large partie, les céréales étant le principal poste : leur sole atteint 377 000 hectares. La région représente une part importante des surfaces françaises en pommes de terre, betteraves industrielles, lin textile et légumes frais

De grandes cultures intensives

Le Nord-Pas-de-Calais est une région de grandes cultures. Les volumes de productions végétales les plus importants de la région sont le blé tendre et les pommes de terre. En 2012, le Nord-Pas-de-Calais fournit 6,7 % de la production nationale de blé tendre, soit 23,7 millions de quintaux. Les exploitations régionales contribuent à 28,2% de la production française de pommes de terre avec 17,7 millions de quintaux en 2009. Le Nord-Pas-de-Calais réalise également près de 9,5% de la production nationale en racines et tubercules fourragers.

La production animale en Nord-Pas-de-Calais est dominée par le cheptel bovin et l'espèce porcine. En revanche, les élevages ovins et caprins restent marginaux. En conséquence, la région a une production laitière concentrée sur le lait de vache.

L'agriculture biologique occupe moins de 1% de la surface agricole utilisée régionale.

Des exploitations et des hommes

En 2010, le Nord-Pas-de-Calais compte 13 500 exploitations agricoles. Près de la moitié d'entre elles ont une surface agricole utilisée supérieure à 50 hectares. Comme ailleurs, leur effectif continue de décroître : il avoisinait les 18 000 unités en 2000. Ces pertes sont essentiellement enregistrées parmi les exploitations les plus petites, tandis que le nombre de grandes unités progresse. La SAU moyenne des exploitations est ainsi passée de 46 hectares en 2000 à 61 dix ans plus tard. Les exploitations agricoles peuvent être gérées en faire-valoir direct, le propriétaire exploitant lui-même ses terres, ou en fermage, l'exploitant louant les terres qu'il cultive. Le fermage est le mode de faire-valoir le plus répandu.

Le nombre d'exploitants (chefs d'exploitation et coexploitants) s'élève à 16 900 en 2010, soit 3 900 de moins qu'en 2000. La majorité d'entre eux ont moins de 50 ans et sont un peu plus jeunes que la moyenne des agriculteurs français. Ils apportent les deux tiers du volume de travail effectué sur les exploitations, ce dernier étant complété par leurs conjoints, des salariés permanents non familiaux et enfin d'autres actifs familiaux. La main d'œuvre fournie par la famille des exploitants diminue , alors que celle des salariés reste stable.

Une pêche très concentrée

Au 31 décembre 2011, le Nord-Pas-de-Calais recense 179 navires de pêche, dont 159 pour le seul quartier de Boulogne-sur-Mer. Les trois quarts mesurent entre 10 et 24 mètres. Les deux tiers des navires régionaux se concentrent sur la petite pêche, le tiers restant presque exclusivement sur la pêche côtière. Au total, ce sont près de 1 100 marins pêcheurs qui embarquent à bord, soit environ 5 % de l'effectif français.

Note : Pour une actualisation de ces données résultant du dernier recensement agricole voyez le site Agreste : http://agreste.agriculture.gouv.fr/en-region/nord-pas-de-calais/

Rédaction achevée le 31 décembre 2013. De légers décalages entre commentaires et tableaux peuvent apparaître du fait que les tableaux ci-après sont mis à jour en continu dès que possible.

Haut de page

Téléchargement