Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

Zone d'emploi de Dunkerque

Dynamiques du marché du travail et mobilités des personnes en Nord-Pas-de-Calais


Nombre d'emplois début 2009 : 99 811

Part dans l'emploi régional (en %) : 6,7

Taux de chômage début 2011 (en %) : 12,3

Évolution de l'emploi et variation du taux de chômage entre le début 1999 et le début 2009
  Zone d’emploi de Dunkerque Nord-Pas-de-Calais
Source : Insee - Estimations d'emplois, taux de chômage par zone d'emploi
Évolution de l'emploi entre début 1999 et début 2009 (en %) +6,4 +10,2
Variation du taux de chômage entre début 1999 et début 2009 (en points) +2,8 -2,6
Part des navettes domicile-travail en 1999 et 2009 au 1er janvier
  1er janvier 1999 1er janvier 2009
Source : Insee
Part des navettes sortantes parmi les actifs résidants occupés (en %) 10 10,1
Part des navettes entrantes parmi les emplois situés dans la zone (en %) 12 15,2

Graphique 1 : Dynamique de la population active entre 1999 et 2006 : approche sociodémographique

Graphique 1 : Dynamique de la population active entre 1999 et 2006 : approche sociodémographique

Source : Insee

Graphique 2 : Dynamique de la population active entre 1999 et 2006 : approche marché du travail

Graphique 2 : Dynamique de la population active entre 1999 et 2006 : approche marché du travail

Source : Insee

Carte : Flux domicile-travail

Carte : Flux domicile-travail

Source : Insee

agrandir la carte

De 1990 à 2006, la population active est passé de 105 300 à 113 300, soit une hausse de + 4,6 ‰ en rythme annuel et + 8 000 actifs au total. Ce gain est la conjugaison de plusieurs facteurs.

L’emploi a enregistré une croissance de 2,2 ‰ par an soit +11 400. Les pertes d’emplois industriels, hormis dans les industries de technologie moyenne-supérieure, sont compensées par les créations dans les activités juridiques, comptables, de gestion, de services administratifs et de soutien, d’hébergement et restauration ; pour les services non marchand, l’hébergement médico-social et social, l’action sociale sans hébergement.

Le chômage stable masque une phase de forte croissance entre 1990 et 1999 (+3,4 ‰) suivie d’une forte baisse entre 1999 et 2006 (-4 ‰).

Le solde des migrations alternantes a augmenté de 1,2 ‰ en rythme annuel, à hauteur de +2 000 actifs.

Haut de page